Un New-Yorkais s’excuse pour une vidéo se moquant d’un petit garçon hassidique
Rechercher

Un New-Yorkais s’excuse pour une vidéo se moquant d’un petit garçon hassidique

Quai James a déclaré être "vraiment désolé" pour son clip "immature" tournant en dérision la coupe de cheveux d'un petit garçon juif en larmes

Une vidéo se moquant d'un jeune garçon hassidique en raison de sa coupe de cheveux supprimée des réseaux sociaux (Capture d'écran :  Twitter via JTA)
Une vidéo se moquant d'un jeune garçon hassidique en raison de sa coupe de cheveux supprimée des réseaux sociaux (Capture d'écran : Twitter via JTA)

L’homme qui avait posté une vidéo sur les réseaux sociaux se moquant de la coupe de cheveux d’un petit garçon hassidique a présenté ses excuses lors d’un second petit film empreint de sincérité.

« Je suis désolé, je suis vraiment désolé », a déclaré Quai James de Yonkers, à New York, lors d’une séquence filmée dans laquelle il s’est excusé mardi matin, paraissant de plus en plus troublé alors qu’il tentait de faire comprendre son désarroi. « J’y pense chaque jour maintenant. Si c’était mon petit frère… Vous avez raison. Je n’ai rien contre les Juifs ».

Il a ajouté avoir beaucoup d’amis juifs. Il a qualifié la vidéo « d’immature », ajoutant qu’elle s’apparentait à du « harcèlement ».

La vidéo originale montrait un petit garçon en pleurs avec de longues boucles de chaque côté du visage et le reste de ses cheveux coupés à ras. On entend James disant à l’enfant depuis derrière la caméra : « Je pleurerais moi aussi si je ressemblais à ça, frère. C’est dingue, ce qu’ils t’ont fait subir ».

James avait écrit dans le post : « Il fallait vraiment que je fasse savoir à mon fils ce que je pensais de cette coupe juive… Priez pour lui ».

Le post a été supprimé de Facebook et de Twitter, mais pas avant d’avoir été vu un million de fois et liké plus de 100 000 fois. La publication a été conservée par des captures d’écran. De nombreuses personnes ont été choquées que James se moque d’un enfant en larmes. Des individus et des organisations sur les réseaux sociaux ont qualifié les images « d’écœurantes », de « déraisonnables », de de « dégoûtantes » et de « déshumanisantes », ainsi que d’antisémites.

Dans ses excuses, James, un afro-américain, a déclaré également que « je ne veux pas que ça devienne un truc de race. On est passé par trop de choses. Nous sommes passés par trop de choses, ils sont passés par trop de choses et bien pire ».

James a été salué pour ses excuses sur les réseaux sociaux et sur YouTube.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...