Un nombre croissant de Juifs ont acquis la citoyenneté portugaise en 2017
Rechercher

Un nombre croissant de Juifs ont acquis la citoyenneté portugaise en 2017

La hausse des naturalisations en vertu de la loi de 2015 s'inscrit dans une foule d'initiatives gouvernementales visant à renforcer les liens du pays avec le monde juif

La synagogue Kadoorie Mekor Haim de Porto au Portugal le 2 septembre 2016. (Crédit  : AFP/Miguel Riopa)
La synagogue Kadoorie Mekor Haim de Porto au Portugal le 2 septembre 2016. (Crédit : AFP/Miguel Riopa)

JTA – Près de 1 800 descendants de juifs sépharades ont acquis la nationalité portugaise en 2017 en vertu d’une loi promulguée deux ans plus tôt, et 12 000 autres sont toujours en cours de demande, ont déclaré des fonctionnaires à Lisbonne.

Le bilan de l’année dernière est six fois plus élevé que le total de 2016, au cours de laquelle l’application de la loi a rencontré des problèmes bureaucratiques dans un contexte de changements politiques.

L’augmentation des naturalisations en vertu de la loi, que le Portugal a adoptée en 2013 et promulguée en 2015 comme une forme de réparation pour la persécution des Juifs pendant l’Inquisition qui a commencé au 16e siècle, s’inscrit dans une foule d’initiatives du gouvernement visant à renforcer les liens du pays avec le public juif et la reconnaissance de son héritage juif dans le but de faire l’objet d’investissement juif.

Une tendance similaire est en cours en Espagne, qui a adopté une loi du retour similaire simultanément à la loi portugaise et qui a naturalisé plus de 5 000 demandeurs. Les économies de l’Espagne et du Portugal sont fortement tributaires des investissements étrangers et du tourisme, et elles connaissent toutes deux un taux de chômage élevé par rapport au reste de l’Union européenne – 17 % et 8,9 %, respectivement – et en particulier chez les jeunes.

Les fidèles prient dans la synagogue Kadoorie – Mekor Haim à Porto, au Portugal, en mai 2014. (Crédit : communauté juive de Porto/JTA)

A Lisbonne, un grand musée juif est en construction et devrait ouvrir ses portes l’année prochaine.

Le réseau de villes Rede de Juderias avec des sites du patrimoine juif, qui a été établi au Portugal en 2011, s’est développé pour inclure 27 municipalités dans tout le pays. Un nouveau programme appelé Rotas de Sefarad, ou Itinéraire Sépharade, a été lancé en 2014, impliquant certains de ces conseils municipaux et des sites dans au moins 17 lieux.

Les travaux de rénovation réalisés dans le cadre des Rotas de Sefarad se sont achevés en décembre avec un investissement total de 5,7 millions de dollars, la plupart provenant de fonds publics portugais.

La secrétaire d’État portugaise chargée du tourisme, Ana Mendes Godinho, a rencontré les dirigeants de la communauté juive lors d’une visite ce mois-ci aux États-Unis pour les sensibiliser à ces développements.

« Nous voulons une présence juive au Portugal », a déclaré Godinho dans un communiqué, ajoutant : « Et nous nous tournons vers l’investissement juif. »

Elle a ajouté : « Nous avons un vaste héritage juif et un lien très ancien et profond avec les communautés juives. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...