Un Palestinien abattu par la police des frontières dans un raid près de Ramallah
Rechercher

Un Palestinien abattu par la police des frontières dans un raid près de Ramallah

Les sources proches des services de sécurité israéliens ont confirmé que l'homme, Ahmad Jamil Fahd, a été tué par une unité spéciale à Umm al-Sharayet

La police des frontières israélienne et la police montée sur les lieux d'une attaque à la voiture-bélier qui a fait plusieurs blessés à Jérusalem-Est, le 16 mai 2021. (Crédit : Menahem KAHANA / AFP)
La police des frontières israélienne et la police montée sur les lieux d'une attaque à la voiture-bélier qui a fait plusieurs blessés à Jérusalem-Est, le 16 mai 2021. (Crédit : Menahem KAHANA / AFP)

Un jeune Palestinien est mort en tout début de matinée, lundi, tué par les tirs des agents de la police des frontières israélienne près de Ramallah, en Cisjordanie.

L’information de la mort d’Ahmad Jamil Fahd, résident du camp de réfugiés d’Al-Amari, aux abords de Ramallah, a été confirmée par un responsable israélien de la sécurité.

Durant « une tentative d’arrestations » de « militants terroristes à Ramallah », une personne a été tuée par une unité spéciale de la police aux frontières israélienne, a confirmé un responsable sécuritaire israélien.

Les circonstances des coups de feu ne sont pas encore clairement déterminées et un porte-parole de la police des frontières s’est refusé pour le moment à tout commentaire.

L’officiel a précisé que Fahd qui, selon lui, était complice de terroristes, a été mortellement blessé par balle alors que la police des frontières tentait d’arrêter des membres de cellules terroristes au cours d’un raid qui a eu lieu avant l’aube.

« Au cours d’une tentative d’arrestation de terroristes à Ramallah, un complice a été tué par l’unité spéciale de la police des frontières », a dit l’officiel qui n’a donné aucun détail supplémentaire.

Les forces israéliennes entrent souvent à Umm al-Sharayet que de nombreux Palestiniens considèrent comme une banlieue de Ramallah. Toutefois, les accords d’Oslo – une série d’accords bilatéraux entre Israël et l’Organisation de libération de la Palestine – placent le secteur comme étant un territoire de Cisjordanie soumis au contrôle sécuritaire direct de l’État juif.

Il y a eu, ces dernières semaines, une hausse des attaques contre les forces de sécurité et les civils israéliens en Cisjordanie et à Jérusalem dans le cadre de tensions croissantes dans la capitale, ainsi que d’un conflit de onze jours qui a opposé Israël aux groupes terroristes de la bande de Gaza.

Une attaque au couteau, menée par un terroriste palestinien de 17 ans, a blessé un soldat et un civil, à Jérusalem.

Des manifestations massives ont aussi éclaté, ces dernières semaines, dénonçant les frappes israéliennes à Gaza ainsi que les politiques israéliennes à Jérusalem. Certains rassemblements ont tourné à la violence, les émeutiers tirant des feux d’artifice, jetant des pierres et prenant pour cible, à une occasion, les soldats israéliens à balle réelle.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...