Un Palestinien retourne en prison 3 jours après en être sorti
Rechercher

Un Palestinien retourne en prison 3 jours après en être sorti

Sufyan Abdu, qui planifiait une attaque à Jérusalem en 2002, a été arrêté à nouveau pour incitation à la haine

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Une fête organisée pour Sufyan Abdu, qui venait d'être libéré de prison après avoir purgé une peine de 14 ans pour avoir tenté d'empoisonner les Israéliens pendant la Seconde Intifada, dans le quartier de Jabel Mukaber Jérusalem-Est, le 15 août 2016 (Crédit : Capture d'écran YouTube)
Une fête organisée pour Sufyan Abdu, qui venait d'être libéré de prison après avoir purgé une peine de 14 ans pour avoir tenté d'empoisonner les Israéliens pendant la Seconde Intifada, dans le quartier de Jabel Mukaber Jérusalem-Est, le 15 août 2016 (Crédit : Capture d'écran YouTube)

Les officiers de police de Jérusalem ont arrêté un homme palestinien jeudi soir trois jours seulement après avoir été libéré de la prison où il a purgé une peine de 14 ans pour avoir planifié d’empoisonner les clients d’un café de Jérusalem en 2002, a annoncé la police.

Sufyan Bakri Abdu, du quartier de Jabel Mukaber à Jérusalem-Est, est soupçonné d’ « incitation et soutien à une organisation terroriste », a précisé un porte-parole de la police car des drapeaux du Hamas auraient été vus pendant sa fête de bienvenue et ses appels à la violence auraient été exprimés pendant la fête qui a eu lieu plus tôt cette semaine.

Lundi, Abdu avait terminé sa peine de prison. Il avait été condamné pour avoir dirigé une cellule terroriste de trois hommes qui avait comploté pour mettre un poison sans goût et inodore qui induirait une crise cardiaque dans les boissons des clients au Café Rimon à Jérusalem pendant la Seconde Intifada.

Après sa libération, la police a déclaré qu’elle n’interviendrait pas pendant les célébrations de retour avec ses amis et sa famille, tant qu’il n’y avait pas de remarques faites pour encourager la violence.

En 2002, l’habitant de Jérusalem Est a travaillé avec des membres du Hamas à Gaza par courriel. Le Hamas lui a envoyé la recette pour faire le poison mortel. Il a également reçu des instructions sur la méthode pour fabriquer des bombes après qu’il a échoué à suivre la recette mortelle.

L’équipe aurait testé le poison sur des chats pour s’assurer que le poison ne laissait pas de traces.

Abdu devait donner le poison à Uthman Saïd Kianyah de Silwan à Jérusalem-Est, qui occupait le poste de manager adjoint au Café Rimon pendant plus de trois ans.

Des Israéliens profitant du soleil sur la terrasse du Café Rimon dans le centre de Jérusalem, le 14 janvier 2013 (Crédit : Shohat Nati / Flash90)
Des Israéliens profitant du soleil sur la terrasse du Café Rimon dans le centre de Jérusalem, le 14 janvier 2013 (Crédit : Shohat Nati / Flash90)

Lors d’un interrogatoire avec l’agence de sécurité intérieure d’Israël le Shin Bet, Abdu a admis que le but de l’attaque était de venger l’assassinat du chef du Hamas Salah Shehadeh.

Vendredi, un tribunal de Jérusalem a ordonné Abdu de rester en détention au moins jusqu’à lundi, a précisé la police.

L’équipe du Times of Israël a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...