Rechercher

Un petit garçon de 5 ans meurt des suites d’une noyade dans le nord d’Israël

Adim Jabrin, hospitalisé après avoir été secouru dans le Nahal Kibboutzim, mardi, a succombé à ses blessures ; quatre personnes sont mortes dans des noyades la même journée

Des Israéliens se baignent dans le Nahal  Kibbutzim à Beit Shean, dans le nord d'Israël, le 11 août 2015. (Crédit : Mendy Hechtman/Flash90)
Des Israéliens se baignent dans le Nahal Kibbutzim à Beit Shean, dans le nord d'Israël, le 11 août 2015. (Crédit : Mendy Hechtman/Flash90)

Un petit garçon de cinq ans qui avait été hospitalisé dans un état critique, il y a deux jours, après avoir manqué de se noyer est mort dans la matinée de jeudi.

Le décès d’Adim Jabrin, originaire d’Umm al-Fahm, a été prononcé par les médecins de l’hôpital où il avait été pris en charge.

Ce sont quatre personnes qui ont perdu la vie dans des noyades mardi en l’espace de quelques heures.

Jabrin avait manqué de se noyer dans le Nahal Kibbutzim, près de Beit Shean, dans le nord du pays. Il avait été évacué par les secours dans un état critique à l’hôpital HaEmek.

« A notre grands tristesse, l’enfant était dans un état critique et il s’est éteint ce matin », a fait savoir l’hôpital dans une déclaration, jeudi.

Cette tragédie survient après d’autres drames. Mardi soir, un homme âgé de 55 ans et sa fille de 18 ans ont été retrouvés dans l’eau. Les deux étaient inconscients et leur mort a été prononcée mercredi matin, après plusieurs heures d’efforts de la part des médecins pour les ranimer – des efforts qui ont été vains.

Le père et la fille, qui étaient originaires de la ville bédouine de Hura, nageaient sur une place non-autorisée de Palmachim, dans le centre du pays, a fait savoir le service de secours du Magen David.

Les secours ont indiqué que lorsqu’ils étaient arrivés sur place à environ 22 heures, le père et sa fille étaient étendus sur le sable, ne respirant plus et ne montrant plus aucun signe de vie. Les secours étaient parvenus à faire repartir le cœur de l’adolescente mais pas celui de son père, et tous deux avaient été évacués en urgence vers l’hôpital Shamir-Assaf Harofeh.

Les médecins, là-bas, ne sont pas parvenus à les sauver.

Il est difficile de dire si le père et sa fille avaient décidé d’aller nager de nuit, sous la pleine lune.

Dans la journée, un homme âgé de soixante ans s’était noyé sur la plage de Sironit, à Netanya. La victime, qui aurait été un touriste français, avait été sortie de l’eau dans un état critique et sa mort avait été prononcée par les secours qui n’avaient pas réussi à le ranimer.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...