Un quartier financé par les Qataris inauguré dans le sud de la bande de Gaza
Rechercher

Un quartier financé par les Qataris inauguré dans le sud de la bande de Gaza

Un responsable du Hamas a annoncé que l’état du Golfe transférera la somme supplémentaire de 100 millions pour réhabiliter la Bande de Gaza

Inauguration du projet résidentiel financé par le Qatar à Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza, le 16 janvier 2016. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)
Inauguration du projet résidentiel financé par le Qatar à Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza, le 16 janvier 2016. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)

Le vice-président du bureau politique du Hamas Ismail Haniyeh a participé samedi à une cérémonie visant à inaugurer un projet de logement qui avait été financé par le Qatar dans la ville de Khan Younis, dans le sud de la Bande de Gaza.

Le vice-président du bureau politique du Hamas Ismail Haniyeh a participé samedi à une cérémonie visant à inaugurer un projet de logement qui avait été financé par le Qatar dans la ville de Khan Younis, dans le sud de la Bande de Gaza.

Haniyeh a annoncé lors de la cérémonie que l’émir du Qatar Tamim bin Hamad Al Thani offrira une somme de 100 millions de dollars supplémentaires à la réhabilitation de la Bande de Gaza, a rapporté le site d’information Ynet.

Sur ces fonds, a ajouté Haniyeh, 25 millions de dollars seront alloués à la construction d’un hôpital à Rafah, et 10 millions de dollars seront destinés à l’édification d’un centre en faveur des personnes handicapées dans la ville de Gaza.

Le responsable du Hamas a en outre annoncé que le Qatar a promis de transférer un montant de 30 millions de dollars qui serviront à créer de nouvelles lignes électriques, et 12 millions supplémentaires viendront financer les carburants qui sont utilisés dans les centrales électriques de Gaza.

Gaza serait en train de vivre sa plus grave pénurie d’électricité depuis des années. Les foyers ne sont alimentés que trois ou quatre heures par jour en électricité.

Ces derniers mois, les habitants de Gaza ont mené des manifestations spontanées, dont une, jeudi dernier dans la soirée, au cours de laquelle des milliers de Palestiniens sont descendus dans les rues de Jabaliya, dans le nord de la Bande, réclamant plus d’électricité.

Le Hamas a réprimé les manifestants, arrêté les personnes présentes, visant particulièrement les journalistes qui couvraient cette protestation.

Les deux millions d’habitants de Gaza devraient bénéficier de 450 à 500 mégawatts d’électricité par jour, mais en reçoivent en ce moment moins de la moitié. Avec un rude hiver, la demande a connu un pic – ce qui a mené aux pénuries.

Le groupe terroriste islamiste a pris le contrôle de Gaza des mains du Fatah – qui domine l’Autorité palestinienne – lors d’affrontements sanglants en 2007. Ce coup d’état violent a entraîné un blocage frontalier de la Bande de la part d’Israël et de l’Egypte, ce qui, a entre autres, aggravé les pénuries d’électricité.

Les deux factions ont été dans l’incapacité de former un gouvernement d’unité et connaissent un conflit continu sur le coût fiscal des importations de carburant.

Des agences ont contribué à ce reportage.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...