Israël en guerre - Jour 238

Rechercher

Un stagiaire de Rothman banni à plusieurs reprises des réseaux sociaux – média

Michael Vilensky a entre autres choses déclaré qu'Yitzhak Rabin était un "traître" et qu'il se réjouissait de voir les policiers frapper des Palestiniens

Michael Vilensky, un stagiaire du bureau du député Simcha Rothman, spécialiste du sionisme religieux, qui a publié plusieurs vidéos et commentaires offensants sur les réseaux sociaux. (Crédit : La Treizième chaîne : utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Michael Vilensky, un stagiaire du bureau du député Simcha Rothman, spécialiste du sionisme religieux, qui a publié plusieurs vidéos et commentaires offensants sur les réseaux sociaux. (Crédit : La Treizième chaîne : utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Un stagiaire travaillant pour le député Simcha Rothman (HaTzionout HaDatit), l’un des principaux parlementaires à l’origine de l’initiative du gouvernement visant à réduire l’indépendance du système judiciaire, a été banni des réseaux sociaux à plusieurs reprises pour avoir publié des contenus racistes, sexistes, anti-LGBTQ et incitatifs, selon un reportage diffusé samedi.

Michael Vilensky, étudiant en politique publique et en études du Moyen-Orient à l’université Bar Ilan, travaille dans l’équipe des réseaux sociaux de Rothman, gère l’application Telegram « Jewishland » et le compte TikTok « Jewish.land5 ».

Le reportage de la Treizième chaîne a diffusé plusieurs vidéos de Vilensky. Dans l’une d’entre elles, postée sur TikTok, Vilensky déclare que le défunt Premier ministre Yitzhak Rabin « n’est pas un héros, mais un traître qui ne mérite pas une journée commémorative annuelle ».

Le Premier ministre a été assassiné en 1995 par l’extrémiste de droite Yigal Amir alors que son gouvernement faisait avancer le processus de paix avec les Palestiniens.

Le reportage indique que plusieurs vidéos de Vilensky ont été supprimées par le passé et que ses comptes ont été suspendus à plusieurs reprises pour avoir enfreint les règles de conduite offensante. Pourtant, samedi soir ses comptes Telegram et TikTok étaient tous deux actifs.

« Il y a trois choses que je peux regarder sans fin : l’eau qui coule, les flammes d’un incendie et les coups portés par la police des frontières à la porte de Damas », a écrit Vilensky en réponse à un affrontement entre des Palestiniens et des agents de la police des frontières à l’extérieur de la porte de Damas, dans la Vieille Ville de Jérusalem.

Le député Simcha Rothman lors d’une réunion de la commission de la Constitution, du Droit et de la Justice, à la Knesset, le 12 mars 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Vilensky a écrit sur Telegram que « la Gay Pride de Tel Aviv et les émeutiers arabes à Akko sont des symptômes différents d’une même maladie – un manque d’identité ».

Lors d’un autre incident, alors qu’il réagissait à des bannières de protestation déclarant que sous le gouvernement actuel réunissant la droite, l’extrême droite et les ultra-orthodoxes, les femmes seraient bientôt obligées de se vêtir conformément à la tsniout – ou règles vestimentaires de la loi juive orthodoxe – et de s’asseoir à l’arrière du bus, Vilensky a écrit : « Peu importe que ce soit un mensonge, quelqu’un voit-il quelque chose de mal à cela ? ».

Rothman préside la la commission de la Constitution, du Droit et de la Justice de la Knesset et, avec le ministre de la Justice, Yariv Levin, il a été le fer de lance d’une législation visant à entraver le pouvoir judiciaire.

« Michael Vilensky est un bénévole qui aide mon porte-parole à éditer des vidéos et à ajouter des sous-titres. Son implication dans mon bureau s’arrête là », a déclaré Rothman en réponse au reportage.

Il a poursuivi en affirmant que la Treizième chaîne « est à court de contenu pour sa campagne désespérée contre la réforme du système judiciaire et s’est donc tourné vers les ragots ».

Le député n’a pas condamné les commentaires de son stagiaire et n’a pas dit s’il continuerait à travailler avec lui.

Vilensky a accusé la Treizième chaîne d’avoir sélectionné des milliers de vidéos qu’il avait téléchargées au fil des années « afin de [le] dépeindre comme une personne extrémiste et haineuse et, à travers [lui], dénigrer le député Rothman et l’image de la réforme du système judiciaire dans son ensemble ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.