Un supermarché israélien poursuivi pour avoir refusé de livrer des Arabes
Rechercher

Un supermarché israélien poursuivi pour avoir refusé de livrer des Arabes

La chaîne de supermarché Shufersal a nié toute discrimination et a annoncé qu'elle étudierait la plainte

Un homme au supermarché. Illustration. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
Un homme au supermarché. Illustration. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

La chaîne de supermarché Shufersal est poursuivie en justice après son refus de livrer des produits dans des villes arabes.

Deux habitants de villes arabes situées dans le nord d’Israël demandent au tribunal de Haïfa de leur accorder 450 millions de shekels après le refus de Shifersal (aussi appelé Supersol) de livrer des produits chez eux pour une question de politique.

« Au début, j’ai pensé naïvement que la chaîne ne livre que les grandes villes où elles ont un magasin. Mais j’ai récemment été informé que Shufersal livre dans presque chaque ville en Israël, tant qu’il n’y a pas d’arabes », affirme l’un des plaignants, cité par Haaretz.

Sur un enregistrement d’une conversation avec une représentante de l’entreprise sur la Deuxième chaîne, on l’entend dire que l’entreprise ne livre pas aux villes arabes.

Parmi les endroits servis par Shufersal se trouvent les implantations en Cisjordanie.

L’entreprise répond qu’elle ne discrimine pas sur la base de l’ethnicité ou de la religion et explique qu’elle étudiera la plainte une fois qu’elle la recevra, a indiqué Haaretz.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...