Une délégation marocaine en Israël avant la réouverture du bureau de liaison
Rechercher

Une délégation marocaine en Israël avant la réouverture du bureau de liaison

Une délégation de haut niveau devrait arriver de Rabat le mois prochain, alors que les liens entre les deux pays se développent rapidement

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Meir Ben-Shabbat (à gauche), conseiller à la sécurité nationale israélienne, et Jared Kushner (2e en partant de la gauche), conseiller principal à la Maison Blanche, rencontrent le roi du Maroc Mohammed VI (à droite) au palais royal de Rabat, au Maroc, le 22 décembre 2020. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)
Meir Ben-Shabbat (à gauche), conseiller à la sécurité nationale israélienne, et Jared Kushner (2e en partant de la gauche), conseiller principal à la Maison Blanche, rencontrent le roi du Maroc Mohammed VI (à droite) au palais royal de Rabat, au Maroc, le 22 décembre 2020. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)

Une délégation de diplomates marocains est arrivée en Israël dimanche soir pour commencer à préparer la réouverture d’un bureau de liaison à Tel Aviv le mois prochain.

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, avait annoncé la semaine dernière que le pays prévoyait de rouvrir son bureau diplomatique en Israël d’ici deux à trois semaines, après l’avoir fermé il y a une vingtaine d’années, au début de la deuxième Intifada, en signe de solidarité avec les Palestiniens.

Bien que le bureau de liaison – une institution officielle moins importante qu’une ambassade – ait été fermé en 2000, le gouvernement marocain avait maintenu sa propriété sur le bien, permettant une réouverture rapide après l’annonce le 10 décembre dernier que les deux pays renouaient leurs relations.

Le bureau de liaison d’Israël à Rabat a également été fermé en 2000 en réponse à la décision du Maroc, mais il n’a là aussi jamais été vendu. Bien qu’Israël envisage également de rouvrir rapidement son bureau, aucune date officielle n’a été encore avancée.

Le conseiller à la sécurité nationale israélien Meir Ben-Shabbat s’adresse à la presse au palais royal de Rabat, au Maroc, le 22 décembre 2020. (Crédit : Judah Ari Gross / Times of Israel)

Les responsables marocains arrivés dimanche soir doivent participer à un certain nombre de réunions au ministère des Affaires étrangères dans les prochains jours afin de préparer l’arrivée d’une délégation officielle de haut niveau le mois prochain et la réouverture du bureau de liaison, a déclaré un responsable israélien au Times of Israël, s’exprimant sous couvert d’anonymat.

La semaine dernière, une délégation conjointe israélo-américaine conduite par le conseiller à la sécurité nationale Meir Ben-Shabbat et le conseiller principal de la Maison Blanche Jared Kushner s’est rendue à Rabat pour signer une déclaration trilatérale qui a cimenté la reprise des liens entre Israël et le Maroc. Les États-Unis ont également affirmé reconnaître la souveraineté marocaine sur la région contestée du Sahara occidental.

Des responsables israéliens et marocains signent un accord bilatéral au palais royal de Rabat, au Maroc, le 22 décembre 2020. (Crédit : Judah Ari Gross / Times of Israël)

Un petit nombre d’accords bilatéraux entre Jérusalem et Rabat ont été signés au cours de ce voyage, avec des projets visant à étendre davantage les liens entre les deux pays, notamment par des vols directs à partir du début de l’année prochaine.

Bien que le Maroc et Israël vont au départ seulement rouvrir des bureaux de liaison, il est prévu qu’ils créent à terme des ambassades à part entière.

Dans la déclaration trilatérale signée à Rabat la semaine dernière, les deux pays ont annoncé leur intention de « reprendre immédiatement les contacts officiels complets entre les parties israélienne et marocaine et d’établir des relations diplomatiques, pacifiques et amicales complètes ».

Vendredi, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le roi du Maroc Mohammed VI ont eu un entretien téléphonique – leur premier échange depuis l’annonce de l’accord de normalisation au début du mois.

« Ce fut une conversation très chaleureuse et passionnante qui s’est déroulée dans mon pas très bon arabe, en hébreu, dans son excellent français et en anglais », a déclaré le Premier ministre.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à Jérusalem, le 19 novembre 2020 ; le roi du Maroc Mohammed VI à Paris, le 2 mai 2017. (Crédit : AP Photos / Maya Alleruzzo, Michel Euler)

Il a affirmé qu’il avait cité une phrase du film « Casablanca » : « Je pense que c’est le début d’une belle amitié », a-t-il dit au roi.

Selon le bureau de Netanyahu, les deux dirigeants se sont félicités pour l’accord négocié par le président américain Donald Trump.

Au cours de la conversation, Netanyahu a invité le roi à se rendre en Israël et les deux ont convenu de poursuivre les contacts afin de faire avancer l’accord de normalisation dans les semaines à venir, a déclaré vendredi le bureau du Premier ministre.

Le bureau du roi marocain a publié une déclaration rapportant que, lors de sa conversation avec Netanyahu, le monarque a rappelé « les liens forts et spéciaux » entre la communauté juive du Maroc et la monarchie, et a réitéré « la position cohérente, inébranlable et inchangée du Royaume du Maroc sur la question palestinienne et son rôle pionnier dans la promotion de la paix et de la stabilité au Moyen-Orient ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...