Une députée à la Knesset demande à une collègue de retourner faire du mannequinat
Rechercher

Une députée à la Knesset demande à une collègue de retourner faire du mannequinat

Au cours d’une prise de bec sur Twitter a sujet du financement des villes du nord, Anat Berko envoie une pique à Orly Levy-Abekasis

Marissa Newman est la correspondante politique du Times of Israël

Orly Levy-Abekasis (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Orly Levy-Abekasis (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Une querelle sur Twitter a opposé deux députées au sujet du budget des villes du nord d’Israël. La discussion s’est enflammée jeudi, lorsque l’une a exhorté l’autre à se cantonner au mannequinat pour être « pertinente ».

L’échange a commencé lorsque que la députée Orly Levy-Abekasis a utilisé les réseaux sociaux pour demander à la coalition d’inclure dans le budget des deux prochaines années un plan de développement pour les villes du nord d’Israël.

« Ne les croyez pas lorsqu’ils vous disent qu’il n’y a pas de fonds pour des programmes qui renforceraient le nord », écrit-elle. « Il y a de l’argent. Le gouvernement privilégie les élections à la périphérie. »

Levy-Abekasis, avocate de profession, a quitté le parti Yisraël Beitenu lorsqu’il a décidé de rejoindre la coalition. Elle a cité la députée du Likud Anat Berko qui avait dit : « Malheureusement, je visite des hôpitaux dans le nord. »

« Qu’est-ce qui est malheureux ? Que vous y soyez allée ? Ou ce que vous y avez vu ? Si c’est de cela qu’il s’agit, alors adressez-vous à vos amis dans la coalition et demandez un financement ! »

Dans un retournement mesquin, Berko a répliqué en évoquant la carrière de mannequin de Levy-Abekasis.

Anat Berko, députée du Likud, pendant une session de la commission des Affaires étrangères et de la Défense à la Knesset, le 19 novembre 2015. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Anat Berko, députée du Likud, pendant une session de la commission des Affaires étrangères et de la Défense à la Knesset, le 19 novembre 2015. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

« Orly, vous devriez vous concentrer sur des manières plus élégantes de rester pertinente. Faire la couverture de « Laisha » [magazine féminin] en fait certainement partie. »

D’autre députés sont venus à la rescousse de Levy-Abekasis et ont qualifié Berko de « machiste ».

« Rien ne m’attriste davantage que le machisme des femmes entre elles », a tweeté la député l’Union sioniste Shelly Yachimovich. « Et spécialement à l’égard d’Orly Levy. Une parlementaire exceptionnelle. Jolie, certes. Mais pourquoi sa beauté est-elle brandie comme une insulte ? »

Ksenia Svetlova, députée pour l’Union sioniste a également publié sur Twitter : « Madeleine Albright disait : il y a une place spéciale en enfer pour les femmes qui ne se soutiennent pas. C’est du sexisme, et c’est déplacé, de la part d’une députée et de la part d’une femme. »

Yehudah Glick, du même parti de Berko lui a enjoint de s’excuser, toujours sur Twitter : « Anat, ma chère, c’était déplacé. Tu dois t’excuser pour ces propos regrettables »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...