Une dirigeante juive lituanienne s’excuse d’avoir insulté les Juifs russes
Rechercher

Une dirigeante juive lituanienne s’excuse d’avoir insulté les Juifs russes

Face aux résultats d'un vote qui lui a déplu, la numéro un de la communauté juive lituanienne Faina Kukliansky a publié un brûlot sur le site Internet de la communauté

Vue sur Vilnius Crédit : Wikipédia/Vilnius/Lituanie/ CC BY-SA 3.0
Vue sur Vilnius Crédit : Wikipédia/Vilnius/Lituanie/ CC BY-SA 3.0

La dirigeante controversée de la communauté juive lituanienne a présenté ses excuses pour la publication sur le site Internet communautaire d’un article dans lequel elle accusait ses opposants d’être des Russes prétendant être Juifs.

Les excuses présentées vendredi par Faina Kukliansky, présidente de l’organisation-cadre des organisations juives de Lituanie, LZB, sont venues suivre la publication sur le même site mercredi d’un article consacré à des élections qui avaient lieu ce jour-là pour désigner les dirigeants de la communauté juive de Vilnius, la capitale – et la plus grande branche de l’organisation LZB.

Kukliansky avait déclaré dans son brûlot que les élections étaient nulles après qu’une personnalité critique de son mode d’administration, Simonas Gurevicius, a réuni la majorité des suffrages à Vilnius.

Le site Internet se référait aux gens qui avaient voté pour Gurevicius comme à « une majorité de russophones qui se disent eux-mêmes Juifs, avec seulement une minorité de gens avec du sang litvak ».

L’article disait que le vote avait eu lieu alors que « des exercices militaires sont actuellement en cours répétant le scénario des attaques de la Pologne et de la Lituanie » – un appel clair au nationalisme lituanien dans un contexte de peur de l’expansionnisme russe.

Cette déclaration avait causé la fureur de nombreux Juifs lituaniens russophones. Certains parmi eux avaient estimé qu’elle venait renforcer une affirmation récurrente populaire parmi les antisémites, qui disent que les Juifs lituaniens sont des pantins à la solde de la Russie.

Kukliansky a fait savoir vendredi dans un communiqué : « Nous présentons nos excuses pour l’apparition sur une page de notre site communautaire d’un article écrit à la hâte et non réexaminé ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...