Une implantation évacuée après un incendie ; soupçon d’origine criminelle
Rechercher

Une implantation évacuée après un incendie ; soupçon d’origine criminelle

Un autre incendie s'est également propagé près de l'avant-poste illégal d'Esh Kodesh en Cisjordanie, à plusieurs kilomètres de là ; aucun blessé n'est à signaler

Un incendie près de l'implantation de Migdalim, en Cisjordanie, le 4 juillet 2021. (Crédit : Services de lutte contre les incendies d'Israël)
Un incendie près de l'implantation de Migdalim, en Cisjordanie, le 4 juillet 2021. (Crédit : Services de lutte contre les incendies d'Israël)

Un incendie s’est déclaré dimanche près de l’implantation de Migdalim en Cisjordanie, forçant l’évacuation de certaines maisons, selon le service d’incendie et de secours.

Les autorités soupçonnent que le feu a été délibérément allumé par des Palestiniens, a rapporté la radio.

Selon le service de lutte contre les incendies, le feu s’est déclaré à trois endroits près de l’implantation, dont un qui a entraîné l’évacuation des maisons voisines.

Il n’y a pas eu de rapports immédiats de blessures ou de dommages.

Un autre incendie s’est également propagé près de l’avant-poste illégal d’Esh Kodesh en Cisjordanie, à plusieurs kilomètres de là, près de l’implantation de Shilo.

Selon les pompiers, ce feu aurait été déclenché par des Palestiniens lors d’émeutes à proximité. Certains résidents ont quitté leurs maisons par précaution.

Ces derniers brasiers font suite à un week-end de feux de forêt dans le sud et le nord d’Israël, dont certains ont été déclenchés par des ballons incendiaires envoyés de Gaza et d’autres dont la source est inconnue.

Un incendie fait rage près de l’avant-poste d’Esh Kodesh, en Cisjordanie, le 4 juillet 2021 (Crédit : Service d’incendie et de secours).

Les ballons incendiaires lancés depuis Gaza jeudi ont déclenché quatre incendies près de villes israéliennes le long de la frontière sud, rompant ainsi plus de deux semaines de calme depuis la dernière vague d’incendies criminels. Israël a riposté par des frappes aériennes sur la bande de Gaza.

De multiples feux de brousse se sont déclarés samedi dans le nord d’Israël, entraînant l’évacuation des visiteurs d’un parc national et de dizaines d’habitants. L’un des incendies s’est déclaré près du parc national de Gan HaShlosha (Sakhne). Sept personnes souffrant d’inhalation de fumée ont été traitées par des médecins du Magen David Adom et ont été transportées au centre médical Emek d’Afula.

Des manifestants palestiniens se rassemblent avec des torches lors d’une manifestation contre l’avant-poste d’Evyatar, dans la ville de Beita, près de Naplouse en Cisjordanie, le 3 juillet 2021. (Crédit : JAAFAR ASHTIYEH / AFP)

Les forces de police ont évacué le reste des visiteurs du site alors que les flammes continuaient à se propager. Les pompiers qui ont participé aux efforts ont déclaré au Times of Israel que l’incendie près du parc national avait été maîtrisé après une heure de lutte contre les flammes. Neuf véhicules proches du site ont été endommagés.

Dans un autre incendie, la police a évacué une cinquantaine de maisons près de la ville arabe de Rameh, à l’est de Karmiel, et a fermé les routes de la région. Les maisons évacuées étaient les plus proches de l’incendie, selon les autorités.

Aucun blessé n’a été signalé.

La cause de ces deux incendies n’a pas été précisée dans l’immédiat.

Dimanche, Israël a également dépêché des avions de lutte contre les incendies dans le pays voisin de Chypre, touché par un important incendie de forêt qui a fait au moins quatre morts.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...