Rechercher
Interview

Une influenceuse à succès sur TikTok lance sa docu-série sur la Shoah pour la Gen Z

Après avoir perdu des milliers de followers pour ses publications sur sa famille morte pendant la Shoah, Montana Tucker, la star des réseaux sociaux publie "How to : Never Forget"

L'influenceuse TikTok Montana Tucker (à droite) avec sa mère à l'ancien camp de la mort allemand Auschwitz-Birkenau en Pologne (Crédit : Autorisation)
L'influenceuse TikTok Montana Tucker (à droite) avec sa mère à l'ancien camp de la mort allemand Auschwitz-Birkenau en Pologne (Crédit : Autorisation)

Après avoir entendu pendant des années qu’elle « n’a pas l’air juive » ou que son nom n’a pas de consonance juive, Montana Tucker, la sensation des réseaux sociaux assume fièrement son héritage et réalise une série documentaire éducative sur TikTok.

Plus tôt cette année, Montana Tucker a emmené une équipe de tournage en Pologne pour raconter l’histoire des parents de sa mère pendant la Shoah. Monté en une série documentaire de 10 épisodes, le dernier épisode de « How to : Never Forget » a été diffusé sur TikTok.

« C’est à moi qu’il incombe de faire cela, pour moi, pour mes grands-parents et pour tous les autres », a déclaré Tucker, dont la série a été vue par plus d’un million de personnes jusqu’à présent.

« Mes grands-parents ont lutté pour leur vie pour être juifs », a déclaré Tucker dans une interview au Times of Israel.

Avec près de 9 millions d’adeptes sur TikTok, Tucker est connue pour ses films de danse bien chorégraphiés avec des artistes du monde entier. Selon la séquence, Tucker partage ou non l’affiche avec, par exemple, un garçon de Santa Monica, un célèbre rappeur ou même sa propre mère.

« Les gens ont l’habitude de voir mes vidéos de danse très légères et amusantes et de me voir collaborer avec des personnes très différentes », a déclaré la jeune femme de 29 ans. « C’est rare pour moi et mon contenu, et rare sur la plateforme en général, de réaliser une docu-série sur la Shoah », a déclaré Tucker.

@montanatucker

I think they understood the assignment ???????????? @chacecastle #dance #public #santamonica #cute

♬ Fresh Prince – ????????????????

Monté en segments de deux minutes, « How to : Never Forget » plonge les adolescents dans l’histoire du génocide de six millions de Juifs perpétré par l’Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale. Afin de donner de l’espoir aux téléspectateurs et les encourager à faire preuve de solidarité, la série présente également des familles polonaises qui ont risqué leur vie pour sauver des Juifs.

« Cette série documentaire est très différente », a déclaré Tucker, qui a visité la Pologne avec Zak Jeffay, guide touristique de JRoots.

« Ce n’est pas comme lire un livre d’histoire », a déclaré Tucker à propos de la série. « Nous n’avions pas de scénario. C’est authentique et réel, et ce que je ressens et vois est ce que le téléspectateur ressent et voit également », a-t-elle ajouté.

Ils ne connaissent rien d’autre

Après plus de vingt ans de carrière dans le show-business, Montana Tucker a régulièrement été confrontée à des manifestations d’antisémitisme, a-t-elle déclaré.

L’influenceuse TikTok Montana Tucker devant les ruines du crématorium d’Auschwitz-Birkenau (Crédit : Autorisation)

Le plus souvent, on lui demande si elle est « réellement juive », en raison de son apparence et de son nom, dit-elle.

« Mais qu’est-ce que cela veut même dire, quand quelqu’un me dit que je n’ai pas l’air juive ou que je n’ai pas un nom à consonance juive », a déclaré Tucker, qui a ajouté qu’elle était offensée par les humoristes qui font des blagues sur n’importe quel groupe minoritaire.

Ces dernières années, Tucker a perdu des milliers de followers sur TikTok pour avoir publié l’histoire de sa famille pendant la Shoah, a-t-elle dit.

« Tu veux qu’on se sente mal pour les juifs » était un exemple typique des commentaires négatifs publiés en réponse à ses vidéos sur la Shoah, a déclaré Montana Tucker.

L’influenceuse TikTok Montana Tucker et Zak Jeffay à Cracovie, en Pologne (Crédit : Autorisation)

Plus tôt ce mois-ci, Montana Tucker a été attaquée en ligne après avoir tenu tête à la star de la NBA Kyrie Irving pour ses publications antisémites, raconte-t-elle.

Après la promotion par Irving sur Twitter d’un documentaire rempli de tropes anti-juifs, Tucker a exigé que le basketteur s’excuse et s’instruise sur la Shoah à travers l’histoire de sa famille.

Pour avoir pris Irving à partie, Tucker a fait l’objet de nombreuses réactions négatives, a-t-elle dit.

« Les commentaires [que les gens ont publiés] étaient effrayants », a déclaré Tucker. « Ils ne connaissent rien de mieux, la plupart de ces gens qui admirent quelqu’un comme Kyrie Irving. C’est pourquoi c’est si dangereux », a-t-elle ajouté.

« How To : Never Forget » a été produit par Israel Shachter et Rachel Kastner avec SoulShop Studios, et financé en partie par la Claims Conference. La série documentaire coïncide avec les 10 jours précédant la Nuit de Cristal, le pogrom de novembre 1938 en Allemagne nazie, au cours duquel des dizaines de Juifs ont été assassinés et 20 000 jeunes hommes envoyés dans des camps de concentration.

Montana Tucker, influenceuse sur TikTok, et Zak Jeffay, guide touristique de JRoots, à Cracovie (Crédit : Autorisation)

« De nombreux influenceurs sur les réseaux sociaux disposent de plateformes et de publics que nous n’atteignons pas toujours à travers les campagnes traditionnelles d’enseignement de la Shoah. L’enseignement de la Shoah du futur devra rencontrer la jeune génération là où elle se trouve, et nous devons utiliser les moyens de communication qu’elle utilise », a déclaré Gideon Taylor, président de la Claims Conference, dans une déclaration annonçant ce partenariat inhabituel.

‘Plus jamais, n’oubliez jamais’

Tucker a visité Israël pour la première fois il y a huit ans, lors d’un voyage organisé avec le programme Taglit-Birthright. Bien que déjà très fière de son identité juive, ce voyage a permis à Tucker d’approfondir ses connaissances.

« C’était comme une famille là-bas. Vous avez instantanément cette connexion incroyable », a déclaré Tucker à propos de son voyage Birthright de 2014. « Je dois absolument y retourner », a-t-elle ajouté.

Une grande partie de son identité juive lui vient de ses grands-parents survivants de la Shoah, a déclaré Tucker.

« Mes grands-parents étaient tout pour moi », a déclaré Tucker. « C’était si important pour eux d’être fiers d’être juifs. Mon Zaidi portait un pin’s qui disait ‘Plus jamais, n’oubliez jamais' ».

Montana Tucker avec ses grands-parents maternels (Crédit : Autorisation)

Selon Jeffay, le guide touristique, Tucker s’est immergée dans sa quête pour découvrir tout ce qu’elle pouvait sur la vie de ses proches avant la guerre et pendant le génocide.

« Montana est profondément liée à ses grands-parents, à la fois en tant que survivants de la Shoah et en tant que modèles dans sa vie, ils lui sont très chers », a déclaré Jeffay. « À ce niveau, c’était une expérience incroyable d’accompagner quelqu’un à travers les histoires qui ont clairement été si formatrices dans sa vie », a déclaré Jeffay au Times of Israel.

« Un moment particulièrement émouvant a été lorsqu’elle a retrouvé sept membres de sa famille élargie qui ont été assassinés à Belzec [l’ancien camp de la mort], et dont la famille ignorait l’existence », a ajouté Jeffay.

Sur les réseaux sociaux, Tucker est connue pour son engagement contre le harcèlement et pour ses partenariats avec, par exemple, des artistes handicapés. Artiste accomplie, la chanson la plus populaire de Tucker s’intitule « Be Myself », un hymne pour tous ceux qui ont été victimes d’intimidation.

« Les gens devraient être fiers de leurs origines et de qui ils sont, sans avoir peur de le montrer », a déclaré Tucker.

Un si beau pays

Lors d’interviews récentes avec le magazine « People » et d’autres médias, Tucker a parlé de sa semaine en Pologne comme de l’expérience la plus gratifiante, mais aussi la plus difficile de sa vie.

L’épicentre émotionnel du voyage se situe à Auschwitz-Birkenau, où la grand-mère de Tucker a vu ses parents pour la dernière fois. Ils faisaient partie du million de Juifs assassinés dans les chambres à gaz de Birkenau, dont parmi eux des centaines de milliers d’enfants.

Montana Tucker à Auschwitz-Birkenau en Pologne (Crédit : Autorisation)

« Avec ma mère, je me suis tenue là où sa mère a vu ses parents pour la dernière fois », a déclaré Montana Tucker, qui a parlé de l’incongruité de la visite des sites de la Shoah en Pologne.

« C’était choquant pour moi, c’est un si beau pays », a déclaré Tucker. « C’est complètement insensé de constater l’obscurité qui régnait dans ce pays et le fait que beaucoup de ces [sites d’extermination] étaient entourés de maisons et d’immeubles d’habitation, où vivaient des gens qui menaient une vie normale », a ajouté Tucker.

Lors d’une rencontre qui n’apparaît pas dans la série documentaire, Tucker rencontre un Polonais qui s’occupe d’une synagogue abandonnée depuis des décennies, dit-elle.

« Il a appris l’hébreu tout seul pour s’en occuper », a déclaré Tucker. « Il le fait depuis 20 ans et selon lui, s’il ne le faisait pas, personne d’autre ne le ferait. Il souhaite qu’il n’y ait pas que des histoires de haine », a déclaré Tucker.

L’ancien camp de la mort nazi allemand de Belzec, dans le sud-est de la Pologne, en novembre 2015 (Crédit : Matt Lebovic/The Times of Israel)

De l’avis général, la diffusion de la série documentaire de Tucker ne pouvait pas mieux tomber. Compte tenu des attaques et des incidents antisémites qui font l’actualité quotidienne, la série expose les adolescents aux conséquences d’une haine non surveillée.

« Montana refuse de faire partie de ces personnalités sur les réseaux sociaux qui cachent ou masquent leur judaïsme et leur identité », a déclaré Jeffay. « Pour les jeunes juifs et les jeunes du monde entier, elle veut promouvoir, à travers cette série, un véritable sentiment de fierté de ce que l’on est et d’où l’on vient », a-t-il ajouté.

En plus d’avoir plusieurs films en préparation, Tucker prévoit un concert « Kindness » pour le 15 janvier en Floride. Le rassemblement combinera l’enseignement de la Shoah avec des messages de gentillesse, a déclaré l’influenceuse, qui s’est engagée à développer la sensibilisation à la Shoah sur autant de plateformes que possible.

« C’est notre responsabilité et chaque personne qui voit [la série documentaire] fait une différence », a déclaré Tucker. « La série est un moyen de faire prendre conscience aux gens et de prouver que c’est faisable aussi sur les réseaux sociaux. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.