Rechercher

Une Israélienne réunie avec sa mère aperçue à la TV demandant de l’aide de Marioupol

Le maire d'Ashdod a contribué aux retrouvailles de Tatiana et de Ludmila, sa mère, qui vivait seule dans la ville assiégée, sans nourriture ni médicaments

Tatiana Goldin et sa mère Ludmila lors d'un entretien avec les journalistes de la Douzième Chaîne, le 31 mai 2022. (Crédit : Capture d'écran)
Tatiana Goldin et sa mère Ludmila lors d'un entretien avec les journalistes de la Douzième Chaîne, le 31 mai 2022. (Crédit : Capture d'écran)

Une Israélienne d’Ashdod a retrouvé sa mère mardi, plusieurs mois après l’avoir aperçue dans un reportage télévisé, alors qu’elle marchait dans les décombres de la ville ukrainienne assiégée de Marioupol, demandant de l’aide.

Tatiana Goldin a déclaré qu’elle savait que sa mère Ludmila avait réussi à s’échapper de la ville bombardée par les Russes, mais qu’après cela, elle ne savait pas si elle était encore en vie.

Mardi matin, Ludmila a atterri en Israël.

« Nous pouvons enfin souffler, et oublier tout le stress accumulé depuis quelques mois », a déclaré Tatiana aux informations à la Douzième chaîne.

Goldin est une employée de la municipalité d’Ashod. Selon la Treizième chaîne, le maire d’Ashdod Yehiel Lasri aurait dit à Tatiana, dans les semaines qui ont suivi l’invasion de l’Ukraine par la Russie, qu’il ferait tout son possible pour l’aider à faire venir sa mère en Israël, après avoir appris que cette dernière vivait seule, sans nourriture ni médicaments, dans la ville portuaire assiégée.

La municipalité d’Ashdod s’est immédiatement mobilisée pour travailler avec diverses organisations afin de faire sortir Ludmila d’Ukraine et de la faire venir en Israël, précise le reportage.

« Nous avons connu des journées très tendues lorsque Ludmila a quitté Marioupol, puis la situation a évolué lentement au cours du dernier mois jusqu’à son atterrissage en Israël aujourd’hui », a déclaré la municipalité d’Ashdod dans un communiqué.

Après un siège brutal de trois mois qui aurait fait 20 000 morts et réduit la ville en ruines, les forces russes ont finalement pris le contrôle de Marioupol le mois dernier.

La ville portuaire, ainsi que la banlieue de Kiev, Boutcha, sont devenues emblématiques de la destruction et des souffrances de la guerre.

Selon les Nations unies, plus de six millions de personnes ont fui l’Ukraine et huit millions ont été déplacées à l’intérieur du pays depuis le début de la guerre.

Plus de 28 000 Ukrainiens, juifs et non juifs, sont entrés en Israël depuis le début de la guerre. Des milliers d’autres étaient déjà en Israël lorsque la guerre a éclaté.

Les arrivants ont suscité une controverse encore en cours à leur arrivée en Israël, car le gouvernement a eu des difficultés à convenir du nombre de personnes qu’il autoriserait à entrer et des conditions de leur séjour en Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...