Une radio ultra-orthodoxe condamnée pour avoir exclu les femmes de l’antenne
Rechercher

Une radio ultra-orthodoxe condamnée pour avoir exclu les femmes de l’antenne

Le judaïsme orthodoxe interdit aux hommes d'écouter une femme chanter et certains de ses courants plus radicaux s'opposent aussi à la présence de femmes dans le domaine public

Dudi Shumenfeld de la station de radio ultra-orthodoxe Kol Berama, le 1er juillet 2009 (Crédit :  Yaakov Naumi/Flash90)
Dudi Shumenfeld de la station de radio ultra-orthodoxe Kol Berama, le 1er juillet 2009 (Crédit : Yaakov Naumi/Flash90)

Une station de radio juive ultra-orthodoxe a été condamnée à payer une amende d’un million de shekels (environ 240 000 euros) pour avoir exclu toute présence féminine de ses programmes pendant deux ans, a annoncé vendredi une association religieuse juive progressiste.

Le judaïsme orthodoxe interdit aux hommes d’écouter une femme chanter et certains de ses courants plus radicaux s’opposent aussi à la présence de femmes dans le domaine public, en particulier dans les médias audiovisuels.

La station de radio Kol Barama n’a ainsi pas donné la parole à une seule femme lors de ses deux premières années de diffusion, de 2009 à 2011, selon une plainte déposée en 2012 par l’association féministe orthodoxe Koleh et l’Israel Religious Action Center (IRAC), qui défend le pluralisme religieux dans le pays.

La justice israélienne a condamné la radio à verser un million de shekels à des programmes destinés à renforcer la place des femmes dans la société, a annoncé dans un communiqué l’IRAC.

Dans son verdict cité par les médias, le tribunal a estimé qu’en excluant les femmes des ondes de la radio, Kol Barama était coupable de « manque de respect, d’affront et de mépris envers les femmes ».

Pour Kol Barama, l’absence de femmes à l’antenne de 2009 à 2011 était justifiée par le fait que la radio avait été créée pour un public ultra-orthodoxe, qui ne désirait pas entendre de voix de femmes.

Elle diffuse cependant depuis 2013 des émissions animées par des femmes. Les chants de femmes sont toujours absents de ses ondes.

Selon un sondage réalisé en 2012 par l’association Koleh, 20 % des auditeurs de la station disaient être choqués par l’exclusion de femmes des ondes de Kol Barama.

Créée en 2009, la radio Kol Barama diffuse des émissions d’actualité, de la musique et des cours de philosophie et de religion juives.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...