Une start-up israélienne veut mettre fin au vol et aux passages en caisse
Rechercher

Une start-up israélienne veut mettre fin au vol et aux passages en caisse

Trigo, start-up basée à tel Aviv, a levé 7 millions de dollars dans un premier tour de levée de fonds auprès de Hetz Ventures Royaume-Uni et Vertex Ventures Israël

Illustration : un Israélien fait ses courses dans un supermarché de Talpiot, à Jérusalem, le 20 avril 2016. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Illustration : un Israélien fait ses courses dans un supermarché de Talpiot, à Jérusalem, le 20 avril 2016. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

La start-up de vision informatique Trigo Vision a déclaré avoir levé 7 millions de dollars lors d’un premier tour de levée de fonds pour une technologie qui permettra aux clients de ne pas devoir faire des files d’attente pour passer à une caisse normale.

Les frères israéliens Daniel et Michael Gabay, les co-fondateurs de la start-up basée à Tel Aviv, ont créé un système qui comprend une caméra au plafond et des algorithmes de vision automatique qui enregistrent les articles que le client prend des étagères. La caméra identifie tout dans le magasin, y compris les chariots, les paniers, les personnes et les produits alimentaires.

Une fois qu’un client a pris un article et le tient ou l’a mis dans son chariot, le système l’enregistre comme étant au client. Si le client remet l’article sur l’étagère, le système effacera l’article de la liste d’achat du client.

Les clients peuvent payer leurs articles de plusieurs manières différentes quand ils sortent du magasin, et les magasins peuvent choisir le système qu’ils préfèrent.

L’équipe de Trigo Vision, une start-up basée à Tel Aviv. (Autorisation)

Le client a la possibilité de pré-enregistrer les informations de sa carte de crédit. Les caméras vont identifier les clients quand ils entrent dans le magasin, et on les fera payer automatiquement les articles qu’ils ont pris quand ils partent.

Les magasins peuvent aussi installer un système de paiement par scan à la sortie. L’écran fera la liste des articles qui ont été pris, et le client n’aura qu’à confirmer que la liste est correcte. Le client peut ensuite entrer les informations de la carte de crédit ou payer en espèces.

Finalement, la plate-forme Trigo Vision donne aux magasins la possibilité de faire télécharger à leurs clients une application à travers laquelle il peut payer pour ses courses. L’application enverra des notifications et des promotions en fonction de la localisation du client dans le magasin.

Le financement a été trouvé auprès de Hetz Ventures, un fond d’investissement britannique qui se focalise sur les investissements de Série A, et Vertex ventures Israël, un fond d’investissement qui investit dans des start-ups de technologie de l’intelligence artificielle et de la santé.

Les avantages de la plate-forme Trigo Vision dépassent la simple question d’éviter les files d’attente, a expliqué l’entreprise. Avec la technologie, les magasins pourront aussi plus facilement éviter le vol à l’étalage.

« Nous savons combien de produits sont sur l’étagère, alors si l’étagère est à moitié pleine, ou vide, ou pas bien organisée, nous envoyons un message d’alerte au responsable du managsin ou au siège de l’entreprise pour les informer de remettre des produits sur les étagères ou changer les choses »

Eliminer les files d’attente permettra de libérer des employés pour interagir avec les clients et les aider à trouver les articles qu’ils cherchent, plutôt que de faire passer des articles devant une caisse, a déclrfé Jenya Beilin, directrice de l’exploitation.

Elément peut-être encore plus important, la technologie permettra aux magasins de rassembler des données anonymes sur les pratiques de consommation des clients et leurs habitudes d’achats.

Puisque les magasins pourront surveiller sur quelles étagères les clients achètent des produits, « nous aurons la possibilité de dire aux détaillants et aux producteurs, en temps réel, ce qui se passe… et comment ils peuvent améliorer leurs promotions », a déclaré Gabay. Par exemple, un magasin saura si les clients achètent plus de sodas sur l’étagère de boissons ou sur l’étagère des promotions et pourra peaufiner les emplacements des articles pour maximiser les profits.

En fin de compte, a ajouté Beilin, quand les données auront été analysées, les magasins pourront mieux répondre aux besoins et aux attentes des clients.

Des géants de la technologie comme Amazon et Microsoft, tout comme des autres start-ups comme SuperSmart basée en Israël, travaillent sur des solutions pour faciliter l’expérience du shopping et la rendre plus efficace.

Plus tôt cette année, Amazon, le géant américain du e-commerce, a lancé un nouveau type de magasins, Amazon Go, dans lequel il n’y a pas besoin de passer en caisse. Les clients marchent simplement avec leurs articles et sont facturés automatiquement quand ils sortent.

Microsoft travaille aussi sur une technologie qui fera disparaître les caissiers et les files d’attentes des magasins, pour concurrencer Amazon, a annoncé Reuters en juin. SuperSmart, basé en Israël, a créé une technologie qui utilise une application mobile pour permettre aux consommateurs de payer en quelques secondes sans avoir besoin d’un caissier.

Malgré cela, les fondateurs de Trigo Vision pensent que leur plateforme automatique sera parmi les premières dans les magasins.

Contrairement à Amazon, qui construit ses propres magasins, la technologie Trigo Vision a pour objectif d’être installée dans des magasins qui fonctionnent déjà et ont besoin d’être plus automatisés. En outre, Trigo Vision investit moins que ses concurrents dans des caméras coûteuses. Plutôt, l’entreprise se focalise sur l’amélioration du pistage par la vision informatique en utilisant l’intelligence artificielle.

« N’importe quel distributeur dans le monde souhaite maintenant obtenir ce type de technologie. Ils comprennent bien qu’ils ne peuvent pas rester à la traîne. Beaucoup de choses changent dans la monde de la distribution, et ils doivent être à un niveau où ils peuvent s’opposer à Amazon et d’autres grands distributeurs développant ce type de technologie », a déclaré Gabay.

Jusqu’à présent, selon Gabay, les distributeurs accueillent très bien l’idée. Trigo Vision négocie déjà avec de grands distributeurs mondiaux et en est à un stade avancé avec un acteur important du secteur. « Nous avons des caméras déjà installées dans certaines des plus grandes villes du monde, maintenant », a dit Gabay.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...