Israël en guerre - Jour 235

Rechercher

UNRWA : Guterres accepte le rapport indépendant qui sera publié lundi

Le porte-parole de l'ONU a déclaré qu'il a été convenu que Philippe Lazzarini et le secrétaire général de l'ONU "établiront un plan d'action pour mettre en œuvre les recommandations"

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, écoutant une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU, au siège de l'ONU, à New York, le 18 avril 2024. (Crédit : Angela Weiss/AFP)
Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, écoutant une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU, au siège de l'ONU, à New York, le 18 avril 2024. (Crédit : Angela Weiss/AFP)

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a déclaré lundi accepter les recommandations d’un examen indépendant de la capacité de l’Office controversé de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) à garantir la neutralité et à répondre aux allégations de violations.

« Il a convenu avec le commissaire général Philippe Lazzarini que l’UNRWA, avec le soutien du secrétaire général, établira un plan d’action pour mettre en œuvre les recommandations », a déclaré le porte-parole de l’ONU, Stéphane Dujarric, dans un communiqué. « Le secrétaire général appelle toutes les parties prenantes à soutenir activement l’UNRWA, qui est une bouée de sauvetage pour les réfugiés palestiniens dans la région. »

L’étude, dirigée par l’ancienne ministre française des Affaires étrangères Catherine Colonna et qui doit être publiée ce lundi, aurait conclu qu’Israël n’a pas fourni de preuves des allégations selon lesquelles des employés de l’UNRWA à Gaza ont des liens avec des groupes terroristes.

Selon The Guardian, qui a obtenu une copie des conclusions du groupe avant leur publication, l’examen conclut que l’UNRWA est « irremplaçable et indispensable » pour les Palestiniens de Gaza, de Jordanie, du Liban, de Syrie et de Cisjordanie, et que si des mécanismes de sauvegarde plus solides pourraient être mis en œuvre pour garantir la neutralité, l’agence onusienne dispose déjà d’un processus de sélection important afin de « garantir la conformité avec les principes humanitaires ».

Le rapport, qui est redouté par les critiques de l’agence controversée, fait suite aux allégations d’Israël selon lesquelles au moins douze employés de l’UNRWA ont été directement impliqués dans l’assaut barbare du groupe terroriste palestinien du Hamas sur le sud d’Israël le 7 octobre, trente autres ont aidé ou facilité ces crimes, et pas moins de 12 % du personnel de l’agence onusienne était affilié à des groupes terroristes.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.