US: Ilhan Omar ayant qualifié Israël de « régime d’apartheid » gagne les primaires
Rechercher

US: Ilhan Omar ayant qualifié Israël de « régime d’apartheid » gagne les primaires

Une démocrate remporte le vote au Minnesota ; en 2012, elle avait déclaré qu'Israël avait "hypnotisé le monde" pour ignorer ses "mauvaises actions"

Ilhan Omar (Autorisation Tony Webster/wikimedia Commons)
Ilhan Omar (Autorisation Tony Webster/wikimedia Commons)

WASHINGTON, États-Unis (JTA) – Ilhan Omar, qui a un jour qualifié Israël de « régime d’apartheid », mais qui s’est récemment opposée au mouvement de boycott d’Israël, a remporté haut la main la nomination démocrate américaine du Congrès dans la région de Minneapolis.

Omar, une militante communautaire d’origine somalienne et représentante à la Chambre de l’État américain, est favorite pour gagner en novembre le 5e district actuellement détenu par Keith Ellison, qui a remporté l’élection primaire du DFL pour le poste de procureur général de l’État. Le DFL est le Parti démocratique de l’État.

Il y a eu des primaires mardi dans quatre états américains : Minnesota, Wisconsin, Connecticut et Vermont.

Les tweets d’Omar sur Israël lui ont valu sa notoriété dans la communauté pro-palestinienne. En 2012, elle a dit qu’Israël avait « hypnotisé le monde » pour ignorer ses « mauvaises actions ». Confirmant ce tweet plus tôt cette année, elle a déclaré sur la même plate-forme que le fait d’attirer l’attention sur le « régime d’apartheid israélien » n’était pas antisémite.

S’exprimant la semaine dernière lors d’un forum de candidats à la synagogue Beth El, elle a affirmé sa foi dans le droit d’Israël à exister et elle s’est opposée au mouvement Boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) ciblant Israël.

« Il est important pour nous de reconnaître la place d’Israël au Moyen-Orient et la place légitime du peuple juif dans cette région », a-t-elle dit, selon une déclaration d’un site local, tc jewfolk.

« Je crois qu’à l’heure actuelle, le mouvement BDS, n’aide pas à obtenir la solution à deux États », a déclaré Omar. « Je pense que le but particulier du [BDS] est de faire pression, et je pense que cette pression est vraiment contre-indiquée. Parce que pour que nous puissions parvenir à une solution à deux États, il faut que les gens soient prêts à s’asseoir à la table et à discuter, et je pense que cela met fin au dialogue.

Illustration: Des étudiants protestent contre une manifestation anti-israélienne à l’Université de Californie à Irvine. (Mark Boster / Los Angeles Times via Getty Images / JTA)

Omar est l’une des deux femmes musulmanes qui seront probablement les premières à être élues au Congrès américain. L’autre est Rashida Tlaib, qui a remporté la primaire dans un district de la région de Detroit la semaine dernière.

Ellison a été le premier musulman élu au Congrès, en 2006. Il se lance dans les élections de novembre alors que des allégations de violence familiale de la part d’une ex-petite amie pèsent contre lui. Il nie les allégations.

Dean Phillips, héritier juif d’une fortune faite dans la distillerie et fondateur d’une entreprise de glaces, a remporté haut la main les primaires du DFL dans le 3e district de l’État et devra faire face au républicain sortant Erik Paulsen en novembre. Les démocrates pensent qu’ils ont une chance de reprendre le district, qui comprend les banlieues de Minneapolis-St.

Phillips, qui a refusé l’argent des comités d’action politique, est le petit-fils de Pauline Friedman Phillips, plus connue sous le nom de la chroniqueuse Chère Abby.

Angie Craig, une ancienne dirigeante mariée à une femme juive, n’a pas été contestée dans les primaires de DFL dans le 2e district, qui comprend la région métropolitaine de Minneapolis-St. Elle fera face au républicain Jason Lewis à l’automne dans une autre circonscription que les démocrates espèrent renverser.

Paul Nehlen, un challenger républicain du président de la Chambre, Paul Ryan. (Crédit : Mark Wilson / Getty Images / AFP)

Dans le Wisconsin, Paul Nehlen, qui est ouvertement antisémite, a échoué dans sa tentative de remporter le siège républicain pour remplacer le républicain Paul Ryan, le président de la Chambre des représentants des États-Unis.

Nehlen est arrivé en troisième position dans le sud-est du 1er district, recueillant 6 526 voix, soit 11 pour cent. Bryan Steil, ancien assistant de Ryan, est le candidat du GOP.

Dans le 6e district du Wisconsin, comprenant la banlieue de Milwaukee, Dan Kohl, neveu de l’ancien sénateur Herb Kohl, n’a pas été contesté lors des primaires démocrates et devra faire face au républicain Glenn Grothman en novembre. Kohl est l’un des fondateurs de J Street, le mouvement politique juif libéral du Moyen-Orient, dont il a reçu l’aval.

Dans le Vermont, le sénateur Bernie Sanders, un indépendant, a remporté l’élection primaire démocrate, mais a déclaré qu’il la refuserait et se présenterait en tant qu’indépendant.

Sanders a été le premier candidat juif à remporter la candidature des grands partis. Il a perdu contre Hillary Clinton.

Dans le Connecticut, David Stemelman, un conseiller en investissement actif au sein de la communauté juive de Greenwich, s’est classé troisième, avec 18 % des voix, dans sa candidature au poste de gouverneur du GOP de l’État. Il a perdu contre Bob Stefanoswki, un autre conseiller en placement, qui a obtenu 30 % des voix.

Stefanowski fait maintenant face à Ned Lamont, un câblodistributeur qui a gagné le siège démocrate et a fait la une des journaux en 2006 lorsqu’il a battu Joe Lieberman aux primaires démocrates de l’État. Lieberman, le premier Juif en lice d’un parti majeur qui concourait avec le vice-président américain Al Gore en 2000, a été réélu en 2006 en tant qu’indépendant.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...