USA : Le mouvement juif réformé demande aux synagogues de protéger les immigrants sans papiers
Rechercher

USA : Le mouvement juif réformé demande aux synagogues de protéger les immigrants sans papiers

L'Union pour le Judaïsme réformé appelle les congrégations à s'insurger contre les réglementations plus strictes et à offrir un refuge et une aide juridique à ceux qui courent le risque d'une expulsion

Un homme arrêté par la police des frontières et de l'immigration à  Los Angeles, le 14 octobre 2015 (Crédit : John Moore/Getty Images)
Un homme arrêté par la police des frontières et de l'immigration à Los Angeles, le 14 octobre 2015 (Crédit : John Moore/Getty Images)

Le mouvement réformé a appelé les synagogues réformées à protéger les immigrants sans papiers courant le risque d’une reconduite à la frontière aux Etats Unis.

L’Union pour le judaïsme réformé a émis une résolution vendredi recommandant que ses congrégations offrent un refuge et une aide légale, ainsi qu’un soutien matériel, financier ou éducatif à tous les migrants courant le danger d’une expulsion.

Le rabbin Jonah Pesner, qui préside l’aile politique du mouvement, le Centre d’Action Religieuse, a imploré les synagogues qui n’aident pas encore les migrants à commencer à le faire.

« Aujourd’hui, nous recommandons vivement aux congrégations de protéger les immigrants sans papier susceptibles d’être expulsés en adoptant un plan qui permettra d’offrir des ressources, un refuge temporaire, une aide légale ou toute autre forme de soutien à ceux qui en ont besoin », a fait savoir Pesner dans un communiqué émis vendredi.

« Il y a des synagogues réformées dans tout le pays qui soutiennent et protègent d’ores et déjà les sans-papiers risquant d’être reconduits à la frontière au sein de leurs communautés, et par cette résolution, nous espérons que d’autres encore se joindront à cette mission sacrée ».

Cette semaine également, l’Union pour le Judaïsme réformé figurait parmi un peu plus de 50 parrains d’un rassemblement juif organisé à Washington. Presque 800 personnes se sont réunies sous la direction de l’HIAS, un groupe d’aide à l’installation des migrants qui étaient précédemment connu sous le nom de ‘Hebrew Immigrant Aid Society’.

La militante Michele Freed a rejoint d'autres jeunes professionnels devant la Maison Blanche le mercredi 1er mars 2017, pour partager les histoires de membres des familles réfugiés ou immigrants et qui n'auraient pas pu venir si les Etats Unis ne leur avaient pas ouvert les bras. L'action a été organisée par l'HIAS, organisation mondiale juive à but non lucratif qui protège les réfugiés. (Crédit : Katie Jett Walls)
La militante Michele Freed a rejoint d’autres jeunes professionnels devant la Maison Blanche le mercredi 1er mars 2017, pour partager les histoires de membres des familles réfugiés ou immigrants et qui n’auraient pas pu venir si les Etats Unis ne leur avaient pas ouvert les bras. L’action a été organisée par l’HIAS, organisation mondiale juive à but non lucratif qui protège les réfugiés. (Crédit : Katie Jett Walls)

Le président américain Donald Trump a fait de la lutte contre les immigrants clandestins une partie centrale de son élection présidentielle et, en tant que président, il a demandé au gouvernement d’observer de manière plus stricte les lois sur l’immigration, dont l’expulsion des immigrants sans papiers même s’ils ne sont responsables d’aucun délit grave.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...