Rechercher

Utah: après un scandale antisémite, une société fait un généreux don à une synagogue

Après que David Bateman a accusé les juifs d'être responsables du COVID, les dirigeants d'Entrata ont rencontré un rabbin local et fait un don pour réparer sa synagogue abîmée

La congrégation Kol Ami de Salt Lake City. (Capture d'écran de Google Maps via JTA)
La congrégation Kol Ami de Salt Lake City. (Capture d'écran de Google Maps via JTA)

JTA – Lorsqu’une entreprise technologique de l’Utah a voulu faire amende honorable après que son fondateur a écrit une lettre antisémite accusant les juifs d’être responsables de la pandémie de COVID-19, elle a appelé un rabbin local pour voir ce qu’elle pouvait faire pour recoller les morceaux.

Le rabbin est sorti d’une réunion vendredi avec les dirigeants d’Entrata avec une promesse à six chiffres de la part de la société, – une somme qui sera utilisée pour réparer sa synagogue et les rouleaux de la Torah endommagés de la communauté, a rapporté Forward lundi.

Ils ont dit : « Nous allons nous occuper de tout cela pour vous », et ils ont fait le don le plus important que nous ayons jamais vu », a déclaré au Forward le rabbin Sam Spector de la Congrégation Kol Ami de Salt Lake City.

L’entreprise de logiciels de gestion immobilière avait fait l’objet d’un scandale la semaine dernière lorsque l’un de ses fondateurs, David Bateman, a envoyé par courriel un message antisémite à des dirigeants des secteurs technologique et politique de l’Utah, dont le gouverneur Spencer Cox et le propriétaire du club de basketball Utah Jazz, Ryan Smith. Bateman est actif dans les cercles du parti Républicain de l’Utah auquel il a fait plusieurs dons.

« Je crois qu’il y a un effort sadique en cours pour euthanasier le peuple américain », a écrit Bateman dans le courriel, qui a été rapporté pour la première fois mardi par Fox 13, une station de télévision de Salt Lake City.

Le courriel, dont l’objet s’intitule « Génocide », suggère que la COVID-19 et ses vaccins sont l’œuvre des Juifs, et que tous deux « attaquent le système reproductif des femmes » et érodent l’immunité naturelle. « Je crois que les Juifs sont derrière tout cela », a-t-il écrit.

Entrata a demandé à Bateman de démissionner de son poste de président du conseil d’administration le jour même où le courriel a été rendu public, ce qu’il a accepté.

Certains des destinataires du courriel et d’autres personnes du monde des affaires et de la politique de l’Utah se sont dits horrifiés.

« C’est incroyablement troublant que quelqu’un dans notre communauté exprime ce genre d’opinions, surtout en cette période », a déclaré à Fox 13 Elizabeth Converse, directrice exécutive d’Utah Tech Leads, un groupe qui promeut les investissements technologiques dans l’État. « Nous avons tous vu une augmentation des comportements antisémites à travers le pays et spécifiquement en Utah à cause du virus ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...