Vers un assouplissement quand il n’y aura que quelques dizaines de cas par jour
Rechercher

Vers un assouplissement quand il n’y aura que quelques dizaines de cas par jour

Moshe Bar Siman-Tov a indiqué que le gouvernement pourrait augmenter le nombre de gens autorisés à travailler hors de leur domicile dans les prochaines semaines

Le directeur général du ministère de la Santé, Moshe Bar Siman Tov, lors d'une conférence de presse au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 11 mars 2020. (Flash90)
Le directeur général du ministère de la Santé, Moshe Bar Siman Tov, lors d'une conférence de presse au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 11 mars 2020. (Flash90)

Mardi, le directeur général du ministère de la Santé Moshe Bar Siman-Tov s’est exprimé sur l’épidémie. Selon lui, si l’on observait une chute des nouveaux cas de COVID-19 dans les prochaines semaines, passant de plusieurs centaines à plusieurs dizaines de cas par jour, le gouvernement pourrait progressivement assouplir les restrictions imposées contre le coronavirus.

« Si cela se produit, nous aurons de la marge pour prendre des mesures qui comportent quelques risques, a-t-il déclaré. Le gouvernement pourrait notamment faire passer de 15 à 30 % le nombre de personnes autorisées à travailler hors de leur domicile. Les gens pourraient aussi être autorisés à se promener à plus de 100 mètres de leur maison », a-t-il indiqué à la Douzième chaîne.

Il a précisé que les ouvriers seraient les premiers à retourner au travail, suivis des employés du secteur de la haute-technologie.

« Puis, nous rouvrirons les magasins et les restaurants, avec bien sûr des restrictions limitant les attroupements dans ces endroits, et ce n’est qu’ensuite que nous pourrons totalement rouvrir les écoles et les crèches », a expliqué Bar Siman-Tov.

« Nous verrons si un retour à la routine ne pose pas de risques et [si ce n’est pas le cas], nous lèverons davantage les restrictions », a-t-il ajouté.

En ce qui concerne l’éducation nationale, Bar Siman-Tov a indiqué que plusieurs services du gouvernement évaluent actuellement la possibilité d’un retour échelonné en classe. Il commencera avec les programmes d’éducation spécialisée, puis les écoles primaires, les collèges et les lycées.

Les derniers secteurs à fonctionner à pleine capacité seront les événements culturels et les vols internationaux depuis Israël, a-t-il prédit.

Photo d’illustration : Des médecins du Magen David Adom avec des combinaisons de protection contre le coronavirus pendant le transfert d’un malade à l’hôpital Shaare Zedek, à Jérusalem, le 6 avril 2020. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

« Israël est dans une meilleure situation que plus ou moins tous les pays développées auxquels nous nous comparons », a déclaré Bar Siman-Tov.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...