Rechercher

Un homme arrêté pour l’agression d’un ultra-orthodoxe dans une rue de Tel Aviv

La victime proposait aux passants de mettre des tefillin ; un député de Yahadout HaTorah a demandé à ce que l'agresseur soit accusé de crime de haine

Un passant attaquant un homme ultra-orthodoxe dans la rue Allenby, à Tel Aviv, le 2 septembre 2022. (Crédit : Twitter)
Un passant attaquant un homme ultra-orthodoxe dans la rue Allenby, à Tel Aviv, le 2 septembre 2022. (Crédit : Twitter)

La police a déclaré mardi qu’elle avait arrêté un homme soupçonné d’avoir agressé un ultra-orthodoxe qui avait été violemment poussé au sol alors qu’il marchait dans le centre de Tel Aviv la semaine dernière.

Selon un communiqué de la police, le suspect – un homme de 26 ans originaire de la ville de Pardes Hanna, dans le nord du pays – a été placé en garde à vue pour interrogatoire.

Un ultra-orthodoxe a été violemment poussé au sol par un autre homme à Tel Aviv vendredi, alors qu’il était apparemment sorti dans la rue pour encourager les passants à mettre leurs tefillin (phylactères de prière).

Les images de l’incident téléchargées sur Twitter dimanche montrent Levi Blau et deux autres hommes – tous membres du mouvement Habad – marchant dans la rue Allenby lorsque l’agresseur a jeté Blau sur le trottoir, lors d’une agression apparemment non provoquée.

Blau a déclaré à la Douzième chaîne que lui et ses compagnons se trouvaient à l’angle des rues Allenby et de Ben Yehuda pour encourager les gens à prendre part au rituel juif, lorsqu’il a été soudainement attaqué par un inconnu.

Les membres Habad proposent régulièrement aux passants masculins de mettre leurs tefillin.

« Je ne l’avais jamais rencontré », a-t-il dit. « Je suis resté sur le sol pendant deux minutes, complètement choqué », a-t-il ajouté.

La police a déclaré avoir ouvert l’enquête sur l’incident dimanche, dès qu’elle a reçu une plainte – déposée par Blau – concernant l’agression.

 

Son père a déclaré au site d’information Walla que l’agresseur avait « marmonné quelque chose contre les Haredim » lors de l’agression.

Levi Noishtat, l’homme qui a mis en ligne la vidéo, a qualifié l’attaque d’ « antisémite ».

En réponse à l’incident, le député Yisrael Eichler, du parti ultra-orthodoxe Yahadout HaTorah, a déclaré que « comme nous l’avions prévenu, la haine et l’incitation de politiciens tels que le ministre des Finances Avigdor Liberman, entre autres, ne s’arrêtent pas à la violence verbale. Au moment de vérité, elle se transforme en véritable violence physique ».

Liberman, qui a déclaré par le passé que les écoles ultra-orthodoxes enseignaient « l’oisiveté » et qu’il jetterait bien le Premier ministre de l’époque, Benjamin Netanyahu et ses alliés haredim « à la décharge« , est régulièrement accusé par les ultra-orthodoxes et certains législateurs de droite d’inciter à la haine contre la communauté haredite.

Eichler a demandé à la police d’arrêter l’assaillant et de l’inculper pour crime de haine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...