Israël en guerre - Jour 251

Rechercher

Washington sanctionne la Fosse aux lions, un groupe terroriste dormant de Cisjordanie

Le groupe est apparu à Naplouse à la fin de 2022 mais n'a pas revendiqué d'attaques depuis juillet 2023

Des terroristes armés portant des bandeaux et des insignes de la Fosse aux Lions assistant aux funérailles de Tamer al-Kilani, un des principaux éléments du groupe terroriste palestinien, qui a été tué par un engin explosif placé sur une moto, à Naplouse, le 23 octobre 2022. (Crédit : Majdi Mohammed/AP)
Des terroristes armés portant des bandeaux et des insignes de la Fosse aux Lions assistant aux funérailles de Tamer al-Kilani, un des principaux éléments du groupe terroriste palestinien, qui a été tué par un engin explosif placé sur une moto, à Naplouse, le 23 octobre 2022. (Crédit : Majdi Mohammed/AP)

Les États-Unis ont annoncé jeudi des sanctions contre un groupe palestinien en Cisjordanie, Fosse aux lions (Lion’s Den), pour son rôle dans une série d’incidents violents au cours des dernières années, bien que le groupe n’ait pas été très actif depuis l’été dernier.

« Les États-Unis condamnent tous les actes de violence commis en Cisjordanie, quels qu’en soient les auteurs », a déclaré le porte-parole du département d’Etat, Matthew Miller, dans un communiqué.

Les États-Unis, a-t-il ajouté, « utiliseront les outils à leur disposition pour dénoncer ceux qui menacent la paix et la stabilité en Cisjordanie et les obliger à rendre des comptes ».

La Fosse aux lions a émergé fin 2022 dans la ville de Naplouse, au nord de la Cisjordanie, lors de l’escalade des violences liées au conflit israélo-palestinien.

Le groupe est accusé d’être à l’origine d’un certain nombre d’attaques violentes contre des implantations israéliennes, ainsi que contre les forces de sécurité israéliennes et palestiniennes, entre septembre 2022 et avril de cette année.

Le groupe, qui a été largement inactif au cours de l’année écoulée, n’a pas revendiqué d’attentats depuis la mi-2023.

En octobre 2022, Fosse aux lions a revendiqué plusieurs fusillades à partir de véhicules dans la région de Naplouse. Des membres de Fosse aux lions ont ouvert le feu sur des véhicules israéliens près de l’implantation d’Elon Moreh, blessant un chauffeur de taxi et endommageant des véhicules. Dans une attaque distincte, de nombreux coups de feu ont été tirés en direction de l’implantation de Har Bracha en Cisjordanie, selon le Département d’État.

En octobre 2022, le Fosse aux lions a revendiqué la responsabilité de plusieurs fusillades au volant dans la région de Naplouse. Des membres de Fosse aux lions ont ouvert le feu sur des véhicules israéliens près de l’implantation d’Elon Moreh, blessant un chauffeur de taxi et endommageant des véhicules. Dans une attaque distincte, de nombreux coups de feu ont été tirés en direction de l’implantation de Har Bracha en Cisjordanie, selon le Département d’État.

En septembre 2022, des terroristes de la Fosse aux lions ont blessé et tué des civils palestiniens lors d’affrontements entre les terroristes palestiniens et les forces de sécurité de l’Autorité palestinienne (AP) à Naplouse, a ajouté l’annonce américaine.

L’annonce a également cité des informations publiées par les médias palestiniens en avril 2024 selon lesquelles des terroristes de la Fosse aux lions auraient attaqué les forces israéliennes avec des armes légères à un poste de contrôle israélien à Naplouse. Ces informations n’ont toutefois jamais été confirmées, le groupe n’a jamais revendiqué l’attaque et celle-ci pourrait bien avoir été menée par des terroristes du Jihad islamique palestinien.

Des terroristes palestiniens participent à un défilé militaire lors d’une cérémonie à la mémoire de deux membres du groupe terroriste du Jihad islamique, dans le village de Djaba en Cisjordanie, près de Jénine, le 24 février 2023. (Crédit : Nasser Nasser/AP)

La Cisjordanie a connu une recrudescence de la violence depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas à Gaza, le 7 octobre, lorsque des terroristes se sont infiltrés en Israël à partir de la bande de Gaza, tuant près de 1 200 personnes, pour la plupart des civils, et enlevant 251 personnes.

Depuis le 7 octobre, les troupes ont arrêté quelque 4 150 Palestiniens recherchés en Cisjordanie, dont plus de 1 750 affiliés au Hamas. Selon le ministère de la Santé de l’AP, plus de 520 Palestiniens de Cisjordanie ont été tués sur cette période. La plupart d’entre eux ont été tués lors d’affrontements violents avec les troupes, indique Tsahal.

Sur la même période, 24 Israéliens, dont huit membres des forces de sécurité israéliennes, ont été tués en Cisjordanie et en Israël lors d’affrontements ou d’attaques de la part de Palestiniens de Cisjordanie.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.