ZAKA classée deuxième des organisations les plus appréciées en Israël
Rechercher

ZAKA classée deuxième des organisations les plus appréciées en Israël

C'est la 3e année consécutive que l'organisation se classe en seconde position

Intervention de ZAKA (photo credit: Yossi Zeliger/Flash90)
Intervention de ZAKA (photo credit: Yossi Zeliger/Flash90)

Pour la troisième année consécutive, le peuple d’Israël a salué une fois encore ZAKA, classée numéro 1, après l’armée de défense d’Israël, des organisations privées et publiques.

Ce sondage a été publié hier par le quotidien Yediot Ahronot à l’occasion de la Conférence annuelle de Sdérot sur les problématiques sociales.

Un échantillon de 500 répondants âgés de plus de 18 ans ont été questionnés sur le classement de diverses organisations respectées et sur des personnalités dans les secteurs public et privé. Ils devaient les classer sur une échelle de 1 à 5.

ZAKA, qui été classée en seconde positon l’année dernière après IDF avec une note de 85,9 %, a augmenté sa note lors du sondage 2015. Elle remporte cette année la note de 91 % et se trouve juste derrière l’armée israélienne qui atteint un pourcentage de 93 %. Elle se trouve également juste devant le Magen David Adom avec 90 %.

« Cette année, encore une fois, les Israéliens affichent une tolérance zéro pour l’injustice comme nous pouvons le constater avec leur manque de satisfaction lié avec les personnalités publiques et les grandes institutions financières, contrairement aux forces de sécurité comme la police et les services d’urgence qui gagnent l’admiration du public à la lumière de leur rôle primordial pendant ces périodes troublées, » a déclaré Uzi Dayan, le président de la Conférence de Sdérot.

« Le sondage exprime ce que nous expérimentons dans nos interventions quotidiennes – une belle reconnaissance et une appréciation du travail sacré des volontaires de ZAKA par les Israéliens. Nous sommes parmi les premières organisations à nous rendre sur les scènes pendant ces périodes d’urgence en Israël mais aussi à l’étranger. Ils sont reconnaissants pour notre travail de sauvetage mais aussi pour notre travail qui honore les morts. Ce classement représente une stimulation morale qui est la bienvenue pour nos volontaires pendant ces périodes difficiles, » a déclaré le fondateur et président de ZAKA, Yehuda Meshi-Zahav.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...