Zeev Elkin dit avoir besoin de deux directeurs pour ses deux ministères
Rechercher

Zeev Elkin dit avoir besoin de deux directeurs pour ses deux ministères

Le chef de l'opposition Yair Lapid dit qu'il en a besoin d'un pour l'eau chaude, et d'un autre pour l'eau froide

Le ministre sortant de la Protection de l'environnement Zeev Elkin s'exprime lors d'une cérémonie au ministère de la Protection de l'environnement à Jérusalem, le 18 mai 2020. (Yonatan Sindel/Flash90)
Le ministre sortant de la Protection de l'environnement Zeev Elkin s'exprime lors d'une cérémonie au ministère de la Protection de l'environnement à Jérusalem, le 18 mai 2020. (Yonatan Sindel/Flash90)

Le nouveau ministre de l’Enseignement supérieur et des Ressources en eau Zeev Elkin réclame deux directeurs généraux, un pour chacun des ministères qu’il dirige, ce qui suscite des critiques de la part de l’opposition, qui accuse le nouveau gouvernement de gaspiller les fonds publics.

L’accord de coalition qui fonde le gouvernement, qui a prêté serment le mois dernier, stipule la création de six nouveaux ministères, dont les deux dirigés par M. Elkin.

Elkin a noté que le fait d’avoir un directeur général différent pour chaque ministère, même lorsqu’ils partagent un seul ministre, était une pratique courante.

« Vous pouvez argumenter sur la nécessité des ministères et j’ai des raisons qui expliquent pourquoi ils sont nécessaires, mais dès qu’il y a deux ministères, il n’y a plus de doute sur la nécessité de deux directeurs généraux », a-t-il déclaré au journal Yedioth Ahronoth dans un article publié mardi. « Jusqu’à présent, les tâches étaient gérées par deux directeurs généraux différents : un directeur général pour le ministère de l’Education et un directeur général pour le ministère de l’Energie ».

Chaque poste de directeur général comporterait un salaire, un secrétaire, un chef de bureau, un porte-parole et un chauffeur, selon le rapport.

L’usine de filtration d’eau Eshkol dans le nord d’Israël, 17 avril 2007. (Moshe Shai/FLASH90)

« Il y a une norme », a déclaré M. Elkin. « Ce sont deux ministères différents et il ne peut y avoir un seul directeur général. Je veux faire venir un professionnel de l’eau et un professionnel de l’éducation. C’est quelque chose qui a été pris en compte dès le début ».

Il a cité le ministre de l’Intérieur, Aryeh Deri, qui est également ministre du Développement du Néguev et de la Galilée et qui a un directeur général pour chaque ministère qu’il dirige. M. Elkin a également fait remarquer que dans le passé, lorsqu’il était lui-même ministre de l’Environnement et ministre de Jérusalem, il avait un directeur général pour chacun de ces ministères.

Elkin a quitté son poste de ministre de la Protection de l’environnement et des Affaires de Jérusalem pour prendre en charge les deux nouveaux ministères dans le cadre de l’accord de gouvernement d’unité.

Le chef de l’opposition, le député Yair Lapid, de l’alliance Yesh Atid-Telem, a tweeté mardi qu’Elkin a besoin de deux directeurs généraux – « un pour l’eau froide et un pour l’eau chaude ».

« Vous êtes déconnectés, nous en avons assez de vous », a écrit M. Lapid, reprenant un slogan qu’il a utilisé dans le passé pour condamner le gouvernement d’union.

Le chef de l’opposition Yair Lapid à son bureau de Tel Aviv, Israël, le 21 mai 2020. (AP Photo/Oded Balilty)

Elkin ne dispose pas actuellement d’un bureau spécifique, bien qu’un bureau soit en cours de préparation pour lui dans un bâtiment de l’Autorité des eaux à Jérusalem. En attendant, il organise des réunions où il peut trouver un espace, soit à l’Institut d’enseignement supérieur, également dans la capitale, soit à l’Autorité des eaux.

Selon le rapport, il a également tenu des réunions et des discussions dans sa voiture.

« Je suis un ministre actif », a déclaré M. Elkin. « Je n’attends pas qu’on me trouve un bureau fixe. Il faut travailler ».

L’accord de coalition entre le parti Likud du Premier ministre Benjamin Netanyahu et le parti Kakhol lavan du ministre de la Défense Benny Gantz a mis fin à plus d’un an d’impasse politique et a produit le gouvernement le plus riche en ministres de l’histoire d’Israël. De nouveaux postes ministériels ont été créés pour satisfaire les 33 ministres du gouvernement, qui représentent plus d’un quart des 120 députés de la Knesset.

Le coût des frais généraux du nouveau gouvernement a été estimé à un milliard de shekels (250 millions d’euros) sur une période de trois ans. De nombreuses accusations ont été formulées selon lesquelles le gouvernement est trop important et coûteux à un moment où l’économie est ravagée par la pandémie de COVID-19.

La création des ministères de l’Enseignement supérieur et des Ressources en eau d’Elkin a été approuvée dimanche lors d’une réunion du gouvernement qui a également donné son accord à un bureau de Premier ministre d’alternance, qui sera tenu par le ministre de la Défense Gantz pendant 18 mois, puis transféré à Netanyahu dans le cadre d’un accord de partage du pouvoir.

En outre, un ministère de l’Autonomisation et de la Promotion des communautés, un cyber-ministère et un ministère des Implantations ont également été approuvés.

Afin de créer les nouveaux postes, les ministres ont approuvé une décision gouvernementale qui prévoit une réduction de 1,5 % des budgets de tous les bureaux gouvernementaux, en particulier au niveau du personnel de direction. Cette décision entraînera la suppression de 300 postes dans les différents bureaux, ce qui permettra de libérer quelque 100 millions de shekels (25 millions d’euros).

La réunion gouvernementale de dimanche s’est tenue dans l’auditorium du ministère des Affaires étrangères car les salles de réunion régulières du gouvernement n’étaient pas assez grandes pour accueillir tous les ministres tout en maintenant la distanciation sociale.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...