Le touriste américain tué dans l’attaque terroriste de mardi à Tel Aviv a été identifié comme Taylor Force, 29 ans, étudiant en thèse à l’université Vanderbilt, a déclaré l’école dans un communiqué.

Force, natif de Lubbock, Texas, a été tué et au mois dix personnes ont été blessées mardi soir quand un Palestinien a mené une série d’attaque au couteau à Jaffa. Cinq des blessés ont été décrits dans un état critique.

L’attaque était la troisième de la journée : deux policiers avaient été auparavant sévèrement blessés par des coups de feu à Jérusalem, et un homme de 40 ans, père de cinq enfants, a été poignardé à de multiples reprises et modérément blessé dans une attaque à Petah Tikva avant de réussir à poignarde son agresseur avec le couteau de celui-ci.

Force était un vétéran de l’armée américaine, selon son profil LinkedIn et un article publié sur un site de revue des écoles de commerce. Il a été diplômé de l’académie militaire de West Point en 2009 et a servi comme officier d’artillerie à Fort Hood de 2009 à 2014.

Il n’y a pas eu de confirmation immédiate du département de la Défense américain.

L’épouse de Force a été sévèrement blessée dans l’attaque, selon Zaki Heller, porte-parole du service de premier secours Magen David Adom.

« C’est avec une tristesse extrême que je vous écris pour vous informer que Taylor Force, étudiant dans notre école doctorale de management Owen, a été fatalement blessé le 8 mars dans une attaque au couteau pendant un voyage scolaire Owen à Tel Aviv, en Israël » a déclaré l’université de Nashville, Tennessee, dans un communiqué. « Tous les autres étudiants, professeurs et personnels de Vanderbilt du voyage sont saufs. »

« Cet acte horrifique de violence a dérobé à notre famille Vanderbilt une vie jeune et pleine d’espoir et la promesse brillante qu’il prenait pour améliorer notre monde » a écrit le chancelier de l’école Nicholas S. Zeppos. « La famille de Taylor et ses amis et collègues ont notre profonde sympathie et notre plus grand soutien. »

La police israélienne et les secours sur les lieux d'une attaque au couteau à Jaffa, qui a tué une personne et en a blessé 11 autres le 8 mars 2016. (Crédit : Matanya Tausig/Flash90)

La police israélienne et les secours sur les lieux d’une attaque au couteau à Jaffa, qui a tué une personne et en a blessé 11 autres le 8 mars 2016. (Crédit : Matanya Tausig/Flash90)

Le département d’Etat a plus tard publié un communiqué dans laquelle il « condamne dans les termes les plus forts les scandaleuses attaques terroristes d’aujourd’hui à Jaffa, Petah Tikva et Jérusalem, qui ont tragiquement pris la vie du citoyen américain Taylor Allen Force et fait beaucoup d’autres blessés. »

« Nous offrons nos plus sincères condoléances à la famille et aux amis de Taylor et à tous ceux touchés par ces attaques insensées, et nous souhaitons un prompt rétablissement aux blessés, » a déclaré dans le communiqué le porte-parole John Kirby.

« Comme nous l’avons dit plusieurs fois, il n’y a absolument aucune justification au terrorisme. Nous continuons à encourager les parties à prendre des mesures concrètes pour réduire les tensions et restaurer le calme. »

Le terroriste, plus tard identifié comme Bashar Massalha, Palestinien de 22 ans, a poignardé ses victimes en au mois trois emplacements dans une attaque qui a duré une vingtaine de minutes, selon des informations.

Le terroriste a été abattu par la police après une poursuite depuis le port de Jaffa le long de la promenade de bord de mer de Tel Aviv. La police a déclaré qu’il était un homme de 22 ans, du camp de réfugiés palestiniens de Qalqiliya, en Cisjordanie.

Des vidéos de la scène de l’attaque semblent montrer un policier tirant sur l’attaquant alors qu’il est au sol, alors que des civils l’encouragent et appellent d’autres officiers et lui à viser sa tête.

Le centre médical Wolfson de Tel Aviv avait confirmé une victime, Force, arrivé mort à l’hôpital, et a déclaré qu’une autre était traitée dans le service de traumatologie en condition critique.

L’hôpital Ichilov de Tel Aviv a déclaré avoir admis six victimes, l’une en condition critique, deux dans un état modéré et deux souffrant de blessures légères. Le directeur médical de l’hôpital a confirmé que l’une des victimes était une femme enceinte. Une autre des victimes était un arabe israélien – Jaffa est une ville mixte avec une population arabe assez importante – et une autre un Palestinien qui résidait illégalement en Israël, a annoncé la police.

La police a déclaré que l’attaquant avait d’abord poignardé trois personnes le long de la promenade de Jaffa, un site populaire de loisir et d’achat, avant de fuir légèrement vers l’intérieur de la ville au Kikar HaShaon (place de l’Horloge), où il a poignardé trois personnes de plus. Il a ensuite poignardé quatre autres personnes près du Dolphinarium à la limite avec Tel Aviv.

Des vidéos montrent l’attaquant courant le long de la promenade de bord de mer tentant de poignarder des conducteurs coincés dans un embouteillage. Un homme a ralenti l’assaillant en le frappant avec une guitare qu’il tenait, a-t-il déclaré à a Deuxième chaîne, brandissant l’instrument cassé.

Jaffa n’avait pas encore connu d’attaque au couteau dans la récente vague de terrorisme. La police a annoncé qu’elle allait renforcer sa présence dans la ville et dans Tel Aviv à la suite de l’incident.

L’attaque a eu lieu alors que le vice-président des Etats-Unis Joe Biden, qui a atterri mardi en Israël pour une visite de deux jours, était au centre Peres pour la Paix, à 15 minutes de marche de la scène de l’attaque de Jaffa.

Yonatan Azarihab, qui a été poignardé dans une attaque terroriste à Petah Tikvah, le 8 mars 2016, à l'hôpital. (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)

Yonatan Azarihab, qui a été poignardé dans une attaque terroriste à Petah Tikvah, le 8 mars 2016, à l’hôpital. (Crédit : capture d’écran Deuxième chaîne)

C’était la troisième attaque de la journée, intervenant à la suite d’une attaque au couteau à Petah Tikva et d’une attaque à main armée à Jérusalem.

Un Israélien, Yonatan Azarihab, a été blessé dans la rue centrale Baron Hirsch de Petah Tikvah, quand un terroriste palestinien l’a suivi dans un magasin et a commencé à le poignarder à de multiples reprises dans le haut du corps. La victime a réussi à enlever le couteau de son propre cou et à l’utiliser pour poignarder et neutraliser son attaquant, aidé par le propriétaire du magasin, a déclaré la police.

Les ambulances et les véhicules de la police sur les lieux d'une attaque à main armée rue Salah a-Din à Jérusalem le 8 mars 2016. (Crédit : Magen David Adom)

Les ambulances et les véhicules de la police sur les lieux d’une attaque à main armée rue Salah a-Din à Jérusalem le 8 mars 2016. (Crédit : Magen David Adom)

Quelques minutes après, deux hommes de la police des frontières israéliennes ont été sévèrement blessés, l’un d’entre eux étant dans un état décrit comme « critique », dans une attaque à main armée au volant d’un véhicule sur la rue Salah a-Din, près de la porte de Damas de Jérusalem. L’homme armé, conduisant une moto, a ouvert le feu sur les policiers, touchant l’un d’eux à la tête. Alors qu’il tentait de fuir la scène, les forces de sécurité l’ont engagé dans un échange de tirs, pendant lequel il a blessé le second policier, a déclaré la police. Le tireur a été tué.

Le groupe terroriste Hamas a publié un communiqué rendant hommage aux attaques, des « opérations héroïques » et déclarant qu’elles prouvaient que la vague de violence qui avait commencé en octobre n’était pas terminée.

« Le Hamas célèbre les martyrs qui sont montés via ces opérations, et confirme que leur sang pur sera, s’il plaît à Dieu, le carburant pour intensifier l’intifada » a écrit le groupe sur son site internet.

Avant mardi, 29 Israéliens et trois ressortissants étrangers avaient été assassinés pendant la vague de terrorisme palestinien et de violence depuis octobre. Plus de 170 Palestiniens ont également été tués – les deux tiers pendant qu’ils attaquaient des Israéliens, et les autres pendant des affrontements avec les troupes, selon l’armée israélienne.

Adiv Sterman a contribué à cet article.