2 Britanniques auraient été agressées sexuellement par le petit-fils de Freud
Rechercher

2 Britanniques auraient été agressées sexuellement par le petit-fils de Freud

Feu Clement Freud, célèbre animateur-radio et homme politique britannique, les aurait touchées et violées quand elles étaient adolescentes

Clement Freud, petit-fils de Sigmund Freud, en 1982 (Crédit : capture d'écran YouTube)
Clement Freud, petit-fils de Sigmund Freud, en 1982 (Crédit : capture d'écran YouTube)

Deux femmes âgées, en Grande-Bretagne, ont déclaré qu’elles avaient été victimes d’abus sexuels, l’une d’entre elles lorsqu’elle était encore enfant, par un député aujourd’hui décédé qui était le petit-fils du psychanalyste juif autrichien Sigmund Freud.

Les accusations ont été portées contre Clement Freud, célèbre radiodiffuseur et homme politique britannique, sur ITV, dans un documentaire qui a été diffusé mercredi, a révélé la chaîne de télévision lundi.

Clement Freud, qui est mort en 2009, n’a jamais été reconnu coupable des infractions pour lesquelles, d’après la loi britannique, il y a aujourd’hui prescription.

L’une des plaignantes, Sylvia Woosley, a déclaré que Clement Freud, qui était un ami proche de la famille et de 14 ans son aîné, avait commencé à la toucher de façon inappropriée quand il vivait près de la maison de ses parents dans le sud de la France en 1952.

« Il me caressait et il m’embrassait à l’arrière du bus sur la bouche. … C’était horrible et je détestais ça. J’étais dégoûtée et bouleversée », a-t-elle affirmé.

Woosley a déclaré que Freud avait continué à abuser d’elle lorsque ses parents ont divorcé quand elle avait 14 ans et qu’elle a été envoyée vivre chez Freud, sa nouvelle femme et sa petite fille.

Une autre femme anonyme a déclaré que, en 1978, quand elle avait 18 ans, Freud l’avait violée dans la maison de ses parents, où il s’était présenté pour préparer le dîner alors qu’ils étaient absents.

La veuve de Freud, Jill, 89 ans, a déclaré à Exposure qu’elle était « choquée et profondément attristée par les accusations ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...