4 ministres adjoints approuvés par le cabinet ; 2 nouveaux députés intronisés
Rechercher

4 ministres adjoints approuvés par le cabinet ; 2 nouveaux députés intronisés

Les ministres Ayelet Shaked et Karine Elharar ont quitté leurs fonctions de députées en vertu de la Loi norvégienne, permettant à Yomtob Kalfon et Inbar Bezeq d'entrer au Parlement

  • Abir Kara, député du parti Yamina, à la Knesset le 5 avril 2021. (Olivier Fitousi/Flash90)
    Abir Kara, député du parti Yamina, à la Knesset le 5 avril 2021. (Olivier Fitousi/Flash90)
  • Le député de Yesh Atid, Idan Roll, assiste à une réunion d'une commission de la Knesset, le 15 juillet 2019. (Hadas Parush/Flash90)
    Le député de Yesh Atid, Idan Roll, assiste à une réunion d'une commission de la Knesset, le 15 juillet 2019. (Hadas Parush/Flash90)
  • Le vice-ministre de la Sécurité intérieure Yoav Segelovich, le 29 mai 2016. (Crédit : Flash90)
    Le vice-ministre de la Sécurité intérieure Yoav Segelovich, le 29 mai 2016. (Crédit : Flash90)
  • Yoav Segelovich, membre au parti politique Yesh Atid s'exprime lors d'une conférence de presse à Tel Aviv, le 29 mai 2016. (Crédit : Flash90)
    Yoav Segelovich, membre au parti politique Yesh Atid s'exprime lors d'une conférence de presse à Tel Aviv, le 29 mai 2016. (Crédit : Flash90)

Le cabinet a approuvé lundi la nomination de quatre nouveaux vice-ministres, tandis que deux nouveaux députés de la coalition ont prêté serment à la Knesset après la démission des ministres de Yamina et de Yesh Atid en vertu de la « Loi norvégienne« .

Le cabinet a informé la Knesset de quatre nouvelles nominations politiques : Abir Kara, de Yamina, sera ministre adjoint au bureau du Premier ministre et supervisera les réformes économiques ; Idan Roll, de Yesh Atid, sera ministre adjoint des Affaires étrangères ; Alon Schuster, de Kakhol lavan, sera ministre adjoint de la Défense ; et Yoav Segalovitz, de Yesh Atid, ancien officier de police, sera ministre adjoint de la Sécurité intérieure.

Par ailleurs, Yomtob Kalfon de Yamina a prêté serment au Parlement lundi après que la ministre de l’Intérieur Ayelet Shaked a démissionné de la Knesset en vertu de la Loi norvégienne et Inbar Bezek de Yesh Atid a remplacé la ministre de l’Energie Karine Elharar.

La loi permet à tout député qui est nommé à un poste ministériel de se retirer temporairement de la Knesset, ce qui permet au candidat suivant sur la liste du parti d’entrer au Parlement à sa place.

Au moins 16 autres nouveaux députés ont été ou seront assermentés en vertu de la Loi norvégienne après la mise en place du gouvernement. Les trois ministres de Yisrael Beytenu ont renoncé à leur siège à la Knesset, de même que trois des quatre ministres Kakhol lavan. Au sein de Yesh Atid, seuls deux ministres ont démissionné de la Knesset, et deux autres ministres de Tikva Hadasha on fait de même. Deux ministres du Meretz ont démissionné et un seul des trois ministres travaillistes a aussi quitté son siège de député à la Knesset.

Le leader de HaYamin HaHadash Naftali Bennett, à gauche, Yomtob Kalfon et Ayelet Shaked, à droite, lors d’une conférence de presse, le 19 février 2019. (Crédit : Porte-parole de HaYamin HaHadash)

Par le passé, les législateurs des partis d’opposition – y compris Yamina et Yesh Atid – se sont opposés à l’application de la Loi norvégienne, affirmant qu’elle augmentait massivement les dépenses publiques. Les partisans de cette loi affirment que les députés qui sont également ministres n’ont pas assez de temps pour s’occuper de leurs fonctions parlementaires et sont donc incapables de servir efficacement le public.

Le nouveau cabinet compte 28 ministres et six vice-ministres, ce qui en fait le troisième plus grand gouvernement de l’histoire d’Israël. L’ancien gouvernement de Benjamin Netanyahu comptait 35 ministres.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...