40 rabbins projetteraient de boycotter le discours de Trump à l’AIPAC
Rechercher

40 rabbins projetteraient de boycotter le discours de Trump à l’AIPAC

Le groupe de chefs religieux ne devraient pas assister à l'allocution du républicain pour protester contre sa rhétorique

Quelque 40 rabbins auraient l’intention de boycotter le discours du candidat Donald Trump à la conférence pro-israélienne de l’AIPAC la semaine prochaine.

Le groupe composé principalement de dirigeants réformistes et de dirigeants conservateurs ont choisi d’ignorer le discours pour protester contre les politiques de Trump et sa rhétorique haineuse, a annoncé le Washington Post jeudi.

Le Rabbi Jeffrey Salkin, qui, selon l’article serait l’un des organisateurs du boycott, a écrit dans un blog : « nous exhortons les rabbins à tout simplement ne pas assister au discours Trump – pour que notre absence se fasse sentir et soit notée ».

« Certes, l’AIPAC doit être accueillant envers Trump, mais cela ne signifie pas que les participants de l’AIPAC doivent accueillir les idées et la candidature du candidat », a-t-il expliqué.

Dans le même temps, Salkin a découragé les moqueries ou de quitter la salle ou toutes autres formes « plus agressives » de protestation.

« J’espère qu’il n’y aura pas de réponses agressives à l’apparition de Trump. De telles actions violeraient l’hospitalité de l’AIPAC ; garantir que les manifestants soient expulsés de force de la salle donnerait à Donald Trump des munitions supplémentaires. C’est une personne qui n’a aucun scrupule à parler crûment des femmes, des Mexicains, des Musulmans, des handicapés et les immigrants ; est-ce qu’on veut vraiment ajouter ‘rabbins’ à sa liste de cible verbale ? », écrivait-il.

L’article du Washington Post n’a pas nommé les 40 rabbins qui envisagent de boycotter le discours.

Le mouvement réformiste a plus tôt cette semaine fustigé Trump pour son « discours de haine » mais a soutenu l’invitation de l’AIPAC adressée au candidat à l’investiture républicaine de venir parler à sa conférence annuelle.

Avec Trump, les candidats républicains Ted Cruz et John Kasich et la candidate à l’investiture démocratique, Hillary Clinton, seront également présents à l’événement de trois jours. Le vice-président Joe Biden devrait également intervenir. L’autre candidat à l’investiture démocratique, Bernie Sanders, le candidat juif reste le seul candidat à la Maison Blanche qui n’a pas confirmé sa présence lors de l’événement.

Plus tôt cette semaine, un membre du personnel de l’AIPAC a envoyé un courriel mettant en gardes les étudiants militants que toute perturbation pourrait entraîner l’annulation de leurs accréditations pour la conférence et qu’ils pourraient être placés sur une liste noire pour tous les événements futurs de l’AIPAC. L’organisation a ensuite pris ses distances avec ce courriel suite à des plaintes selon lesquelles il visait injustement les étudiants et a déclaré que le courriel a été envoyé par erreur et sans autorisation.

Dans le courriel, reçu par un certain nombre d’étudiants lundi et qui a été vu par le Times of Israel, le membre du personnel de l’AIPAC a écrit : « je suis parfaitement conscient qu’il peut y avoir orateurs à la conférence politique de cette année avec des positions avec lesquelles vous n’êtes pas d’accord ». Le courriel n’a pas précisé de quels intervenants pourraient être considérés comme étant inacceptables pour les participants mais le courriel a été considéré comme faisant référence à Trump.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...