Abbas : Pas de solution à deux Etats possible avec le futur gouvernement
Rechercher

Abbas : Pas de solution à deux Etats possible avec le futur gouvernement

Le président de l'AP estime que "le gouvernement israélien ne veut pas sérieusement d'une solution politique"

Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, lors d'une réunion le 8 novembre 2014 à Ramallah en Cisjordanie (Crédit : STR/Flash90)
Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, lors d'une réunion le 8 novembre 2014 à Ramallah en Cisjordanie (Crédit : STR/Flash90)

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a estimé jeudi qu’il serait impossible de parvenir à la création d’un Etat palestinien aux côtés d’Israël avec le gouvernement que devrait former prochainement le Premier ministre sortant Benjamin Netanyahu.

« Les déclarations de Benjamin Netanyahu contre la solution à deux Etats et les appels de son ministre des Affaires étrangères Avigdor Liberman à tuer les Arabes d’Israël [déloyaux] prouvent, si elles sont vraies, que le gouvernement israélien ne veut pas sérieusement d’une solution politique menant à l’instauration de deux Etats sur la base des résolutions internationales, dont un Etat de Palestine dans les frontières de 1967 et ayant pour capitale Jérusalem-Est », a dit Abbas.

Il s’exprimait devant la direction palestinienne à Ramallah dans sa première réaction publique aux législatives israéliennes.

« Nous ne reviendrons pas sur notre position », a-t-il ajouté en évoquant l’offensive diplomatique et judiciaire engagée par les Palestiniens.

« C’est notre droit de saisir toutes les institutions internationales pour y faire respecter nos droits et appliquer les résolutions internationales ».

Les Palestiniens entendent déposer dès le 1er avril à la Cour pénale internationale (CPI) leurs premières accusations de « crimes de guerre » contre des dirigeants israéliens. Ils disent ne pas avoir renoncé à obtenir une résolution de l’ONU fixant un délai un retrait israélien.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...