Attaque à la voiture-bélier: Netanyahu promet de démolir les maisons des auteurs
Rechercher

Attaque à la voiture-bélier: Netanyahu promet de démolir les maisons des auteurs

Rivlin, évoquant l'incident survenu en Cisjordanie qui a fait deux blessés israéliens et deux morts palestiniens, a dit que l'Etat juif ne sera pas "intimidé" par le terrorisme

Benjamin Netanyahu fait une déclaration aux médias à la résidence du Premier ministre de Jérusalem, le 28 février 2019 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Benjamin Netanyahu fait une déclaration aux médias à la résidence du Premier ministre de Jérusalem, le 28 février 2019 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est exprimé après une attaque à la voiture-bélier .

Il a déclaré qu’il s’assurerait que les maisons des suspects palestiniens soient démolies aussi vite que la loi le permet.

L’attentat est survenu près du village de Nima, à approximativement 3h30 du matin. L’armée israélienne a noté que « selon une enquête initiale, il semblerait qu’il s’agisse d’un attentat ».

« Les troupes ont ouvert le feu sur les terroristes. Deux ont été neutralisés et le troisième a été légèrement blessé », a fait savoir l’armée qui a ajouté que des renforts avaient été envoyés dans la zone.

« Nous ferons tout ce qu’il faut pour accélérer la démolition des maisons de ces meurtriers, comme pour le meurtrier d’Ori Ansbacher », a déclaré Netanyahu, en référence à une jeune femme qui avait été violée et tuée le mois dernier près de Jérusalem par un Palestinien de Cisjordanie.

« J’ai donné l’ordre d’accélérer la démolition de ces maisons dans les limites du système légal », a-t-il dit. « Nous sommes déterminés à continuer notre lutte contre les ces meurtriers et ce terrorisme. »

Ori Ansbacher (Crédit : Autorisation)

La maison du meurtrier d’Ansbacher, qui a avoué les faits, a été cartographiée en vue d’être démolie trois jours après le meurtre, le 7 février. Israël démolit des maisons pour dissuader et punir les auteurs d’attentats.

« Les soldats israéliens ont réagi rapidement et tué les terroristes qui menaçaient de les renverser », a déclaré Netanyahu aux médias alors qu’il rencontrait son homologue samoan, Tuilaepa Aiono Sailele Malielegaoi. « Nous adressons aux blessés nos vœux de prompte guérison. »

Le président Reuven Rivlin a promis que le pays n’acceptera ni ne se laissera intimider par le terrorisme.

« Nos prières vont aux soldats israéliens blessés dans l’attaque terroriste de ce matin au terme d’une opération destinée à garantir notre sécurité », a tweeté Rivlin. « Nous n’accepterons pas le terrorisme, ni ne plierons face à lui. Nous continuerons à le combattre jusqu’à ce qu’il soit vaincu. »

Le président de la Knesset Yuli Edelstein a également déclaré sur Twitter que « je prie ce matin avec la nation israélienne pour la santé des soldats israéliens blessés dans la nuit au cours de l’attaque à la voiture-bélier dans [la région de] Binyamin (la dénomination biblique de la région). Je salue les troupes qui ont agi avec courage et détermination afin de vaincre cette cellule terroriste méprisable. »

Le chef du parti travailliste Avi Gabbay a également souhaité aux soldats une prompte guérison. « J’envoie de la force aux forces de sécurité qui luttent quotidiennement contre le terrorisme », a-t-il tweeté.

Le ministre des Finances Moshe Kahlon a également écrit sur Twitter qu’il envoyait ses voeux de rétablissement rapide aux deux militaires blessés au cours de l’incident. « L’armée israélienne, la police et les services de sécurité du Shin Bet continueront à veiller en Judée et Samarie à défendre les citoyens israéliens contre les meurtriers », a-t-il écrit, utilisant le nom en hébreu pour désigner les régions de la Cisjordanie.

« Les terroristes ont projeté leur véhicule en direction d’un certain nombre de soldats qui s’étaient arrêtés du côté de la route, à l’entrée du village », a indiqué Tsahal dans un communiqué.

Les soldats avaient procédé à des arrestations à Nima pendant la nuit. Leur véhicule était tombé en panne alors qu’ils quittaient le secteur. L’attaque à la voiture-bélier a eu lieu alors que les militaires se tenaient à l’extérieur du camion, tentant de le déplacer.

Le groupe terroriste du Hamas a salué l’attentat, disant qu’il avait montré que « la nation palestinienne continuera à combattre l’occupant jusqu’à ce qu’elle recouvre ses droits et libère ses terres ».

Les responsables israéliens de la défense ont averti que les prochains mois pourraient connaître une escalade de la violence en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, deux secteurs déjà en proie aux agitations, au vu des pressions supplémentaires exercées par les prochaines élections israéliennes, par le projet du président américain Donald Trump d’annoncer sa proposition pour un accord de paix israélo-palestinien et en raison de la lutte continue entre l’Autorité palestinienne et le Hamas.

Les autorités cherchent à poursuivre le tueur d’Ansbacher, pour meurtre dans le cadre d’un attentat terroriste. Il est également accusé de viol.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...