Rechercher

Attaque au couteau à Sheikh Jarrah : la suspecte serait une voisine de la victime

Le mari de Moriah Cohen affirme que sa famille ne quittera pas le quartier après l'agression de sa femme ; la suspecte de 14 ans vit dans une maison disputée

Capture d'écran de la vidéo de Dvir Cohen, dont la femme Moriah a été poignardée plus tôt dans la journée à Jérusalem, parlant aux médias après avoir rendu visite à sa femme à l'hôpital, le 8 décembre 2021. (Ynet)
Capture d'écran de la vidéo de Dvir Cohen, dont la femme Moriah a été poignardée plus tôt dans la journée à Jérusalem, parlant aux médias après avoir rendu visite à sa femme à l'hôpital, le 8 décembre 2021. (Ynet)

L’adolescente soupçonnée d’avoir poignardé une mère israélienne de 5 enfants mercredi matin à Jérusalem est sa voisine, a déclaré le mari de la victime après avoir rendu visite à sa femme à l’hôpital où elle était soignée pour ses blessures.

Moriah Cohen, 26 ans, a été légèrement blessée lorsque l’agresseur lui a planté un couteau de 30 centimètres dans le dos alors qu’elle accompagnait ses cinq enfants à la crèche, dans le quartier de Sheikh Jarrah, à Jérusalem-Est, considéré comme une poudrière. La police a déclaré qu’elle soupçonnait l’auteure du coup de couteau d’avoir des motivations terroristes.

La police a déclaré que la suspecte était une jeune fille de 14 ans qui vit à Sheikh Jarrah. Membre d’une famille locale bien connue, la suspecte vit dans une maison, comme beaucoup d’autres à Sheikh Jarrah, impliquée dans une bataille judiciaire avec des groupes juifs qui ont contesté la propriété de la maison.

« L’auteure du coup de couteau est notre voisine, elle vit juste en face de chez nous », a déclaré le mari de la victime, Dvir Cohen aux médias, tout en admettant que les familles ne sont pas amies.

A LIRE : A Sheikh Jarrah, des acteurs anonymes et un État absent ont créé une poudrière

Les policiers ont arrêté la jeune fille peu de temps après l’agression au couteau dans l’école de son quartier. Son père et sa mère ont également été arrêtés pour être interrogés, ainsi qu’un autre élève, un enseignant et le directeur de l’école.

Le personnel de l’école sera interrogé pour savoir s’il était au courant que la jeune fille prévoyait de commettre une attaque, a rapporté la Treizième chaîne.

Un couteau utilisé dans une attaque à l’arme blanche à Jérusalem le 8 décembre 2021 (Police israélienne)

Mohammad Mahmoud, l’avocat de la suspecte, a déclaré au Times of Israel qu’elle niait tout lien avec l’incident. Une audience doit se tenir jeudi matin au tribunal de première instance de Jérusalem.

Dvir Cohen, qui était en mission de réserve au moment de l’attaque, a déclaré que le suspect avait suivi sa femme, qui se promenait avec leurs enfants âgés de 5 ans à 3 mois, avant de s’approcher suffisamment pour la poignarder.

Une vidéo divulguée aux médias israéliens, censée montrer les moments précédant l’attaque, montre Cohen marchant avec les enfants. Alors qu’elle passe un carrefour, une femme avec un sac à dos s’approche de la famille et ralentit pour leur permettre de passer. La femme s’arrête pour regarder autour d’elle avant de continuer dans la même direction que les Cohen.

Dvir Cohen a déclaré que sa femme lui a dit qu’après le début de l’agression, leur fils a crié « Maman, tu as un couteau dans le dos ».

Dans le tumulte qui a suivi, alors que Moriah Cohen appelait à l’aide, « la terroriste, semble-t-il, a paniqué et s’est enfuie », a-t-il dit.

« C’était un miracle », a-t-il dit. « Si elle avait continué, je ne sais pas comment cela se serait terminé. Je ne veux pas y penser.  »

Une suspecte palestinienne de 14 ans est détenue par la police israélienne pour avoir apparemment poignardé une femme israélienne avec un couteau dans une attaque terroriste présumée, le mercredi 8 décembre 2021 (police israélienne).

Moriah Cohen a été transportée d’urgence à l’hôpital Hadassah du Mont Scopus avec des blessures légères. Les médecins ont déclaré que les enfants étaient indemnes et restaient avec les policiers sur les lieux.

M. Cohen a déclaré que sa femme « se sent bien » et qu’elle devrait sortir de l’hôpital plus tard dans la journée ou jeudi.

« Elle a dit que ça fait moins mal qu’un accouchement », a-t-il plaisanté.

Il n’a pas été précisé si l’agresseur présumé visait spécifiquement la victime. Les Cohen font partie des quelques dizaines de familles juives qui vivent dans le quartier à prédominance palestinienne, près du cœur de Jérusalem.

La police près de la scène d’une attaque terroriste présumée à l’arme blanche à Jérusalem-Est, le 21 décembre 2021. (Police israélienne)

Sheikh Jarrah est devenu une source majeure de tension au cours des derniers mois en raison d’une bataille judiciaire de longue date concernant un certain nombre de maisons dans le quartier habitées par plusieurs familles palestinienne depuis des décennies, mais revendiquées par des groupes juifs clamant qu’elles sont leur propriété légale.

Cohen a déclaré qu’il y avait des problèmes entre les résidents juifs et arabes depuis un certain temps, ces derniers leur jetant souvent des pierres, et pendant le conflit entre Israël et la bande de Gaza au mois de mai, près d’une douzaine de cocktails Molotov ont été lancés sur leur maison.

Mais, malgré le danger, Cohen a déclaré que la famille continuera à vivre dans le quartier.

« Cela fait partie de notre mission dans la vie », a-t-il déclaré.

Samedi, un terroriste palestinien a poignardé un homme qui marchait à côté de la Vieille Ville, puis a été abattu par des agents de la police des frontières.

« Ces derniers temps, nous avons été témoins de plusieurs incidents comme celui-ci dans la région de Jérusalem », a déclaré un porte-parole de la police à la radio de l’armée peu après l’attaque, faisant référence à une série d’attaques à l’arme blanche dans et autour de la Vieille Ville de Jérusalem ces dernières semaines.

Le ministre de la Sécurité publique Omer Barlev, le 9 novembre 2021. (Crédit : Michael Giladi/Flash90)

Le Premier ministre Naftali Bennett a félicité la police pour la « capture rapide de la terroriste » et a souhaité un prompt rétablissement à la victime, « une mère qui se rendait à la crèche avec ses enfants. »

Le ministre de la Sécurité publique, Omer Barlev, a déclaré dans un communiqué que l’agression au couteau d’une mère qui se promenait avec ses enfants était « un incident grave. »

Barlev a salué la réaction rapide de la police pour attraper la suspecte et a souhaité à Cohen un prompt rétablissement.

Image fixe d’une vidéo de surveillance montrant un suspect dans l’attaque au couteau d’une femme israélienne dans le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem, le 8 décembre 2021. (Police israélienne)

Le chef de la police du district de Jérusalem, Doron Turgeman, qui est arrivé sur les lieux pour évaluer la situation, a déclaré : « Nous allons poursuivre une campagne déterminée contre la terreur et agir dans toute la ville pour protéger la paix et la sécurité publiques. »

Le chef de l’opposition Benjamin Netanyahu a également souhaité un rétablissement complet à Cohen et a recommandé qu' »une main de fer est la seule réponse à l’augmentation du nombre d’attaques terroristes. »

Le chef du parti d’opposition d’extrême droite Sionisme religieux, le député Bezalel Smotrich, a déclaré qu’il tiendrait une « réunion d’urgence à la Knesset pour discuter de la question de la violence croissante des Arabes contre les Juifs à travers le pays. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...