Bennett: la lutte contre le crime dans la société arabe, une « mission nationale »
Rechercher

Bennett: la lutte contre le crime dans la société arabe, une « mission nationale »

Bennett et Omer Barlev vont mettre au point un plan de lutte contre le crime ; Jamal Hakroush voit une opportunité d'action dans l'inclusion d'un parti arabe au gouvernement

Le Premier ministre Naftali Bennett s'exprime lors d'une cérémonie de remise de diplômes pour les nouveaux pilotes de l'armée de l'air israélienne à la base aérienne de Hatzerim dans le sud d'Israël, le 24 juin 2021. (AP Photo / Ariel Schalit)
Le Premier ministre Naftali Bennett s'exprime lors d'une cérémonie de remise de diplômes pour les nouveaux pilotes de l'armée de l'air israélienne à la base aérienne de Hatzerim dans le sud d'Israël, le 24 juin 2021. (AP Photo / Ariel Schalit)

Le Premier ministre Naftali Bennett a annoncé lors de la réunion hebdomadaire du cabinet dimanche matin qu’Israël allait mettre en œuvre un plan national pour lutter contre la criminalité dans la communauté arabe du pays.

« J’ai parlé ce matin avec le ministre de la Sécurité intérieure [Omer Barlev] et nous nous sommes mis d’accord sur la formulation d’un plan national de lutte contre la criminalité dans la communauté arabe dès que possible », a déclaré Bennett lors de la réunion au bureau du Premier ministre à Jérusalem. « Nous le ferons dans toutes les dimensions : civile, économique et, bien sûr, criminelle. C’est, avant tout, le désir de la communauté elle-même et c’est bien sûr un intérêt national global. »

Bennett s’est exprimé après que cinq citoyens arabes israéliens ont été tués dans des fusillades meurtrières au cours des quatre derniers jours. Le Premier ministre a noté que depuis le début de l’année 2021, « des dizaines de personnes ont été assassinées dans la communauté arabe. »

En particulier, le Premier ministre a fait référence à la fusillade samedi d’une famille en voiture en Galilée. Un mari, une femme et leur fille de 16 ans ont été tués, tandis que leur fille de 9 ans a été blessée. De plus, lundi matin, un chauffeur de camion a été abattu dans une station-service à Lod.

« Au nom du gouvernement d’Israël, j’aimerais transmettre mes condoléances aux familles. Depuis le début de l’année, des dizaines de personnes ont été tuées au sein de la communauté arabe israélienne. Ces violences qui surviennent dans la population arabe sont un fléau pour le pays – un fléau qui a été négligé depuis un trop grand nombre d’années », a dit Bennett au début de la réunion hebdomadaire de cabinet.

Il a ajouté que « nous portons la responsabilité de ce combat. C’est une mission nationale ».

Les forces de sécurité inspectent la scène où Yousef et Noel Jerushi ont été abattus avec leur fille de 16 ans, près de la ville arabe d’Ailabun, le 26 juin 2021. (Basel Awidat/Flash90)

Le commissaire de police adjoint Jamal Hakroush a déclaré dimanche qu’il existe une opportunité « historique » de s’attaquer aux taux de criminalité élevés dans les communautés arabes israéliennes, notant l’inclusion de législateurs arabes dans la coalition au pouvoir.

« J’ai un message pour la communauté arabe », a déclaré Hakroush au radiodiffuseur public Kan. « Nous sommes dans une période historique et nous devons en profiter. Nous avons des représentants au gouvernement qui peuvent apporter ce qui manquait – comme les budgets et le maintien de l’ordre – à la rue arabe. »

Hakroush, le premier Arabe israélien à être commissaire de police adjoint, a également appelé à l’introspection.

« Nous devons tous regarder vers l’intérieur et nous ne pouvons pas accepter la situation existante », a-t-il déclaré. « Nous devons dire honnêtement que tout ne commence et ne finit pas avec la police. »

Le parti islamiste Raam, qui a rejoint la coalition gouvernementale de Bennett, a fait campagne sur une plateforme de lutte contre la violence dans les communautés arabes d’Israël. Lorsque Raam a signé un accord de coalition au début du mois de juin, il a noté que Bennett et son partenaire de coalition, le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid, ont accepté de fournir 2,5 millions de shekels pour lutter contre la violence et le crime organisé dans la société arabe.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...