Rechercher

Bennett : la tâche « sacrée » d’Israël est d’aider en priorité les Juifs ukrainiens

Le Premier ministre a déclaré à la commission ministérielle de l'Alyah et de l'Intégration que le pays doit avant tout aider les Juifs déplacés par l'invasion russe

Le Premier ministre Naftali Bennett, au centre, et le ministre de l'Aliyah et de l'Intégration Tamano-Shata, à droite, lors d'une réunion du Comité ministériel de l'Aliyah et de l'Intégration, le 7 mars 2022. (Crédit : Amos Ben-Gershom/GPO)
Le Premier ministre Naftali Bennett, au centre, et le ministre de l'Aliyah et de l'Intégration Tamano-Shata, à droite, lors d'une réunion du Comité ministériel de l'Aliyah et de l'Intégration, le 7 mars 2022. (Crédit : Amos Ben-Gershom/GPO)

Le Premier ministre Naftali Bennett a déclaré lundi aux ministres qu’Israël devait privilégier l’aide aux réfugiés juifs fuyant l’invasion russe en Ukraine.

Il a tenu ces propos après que la ministre de l’Intérieur Ayelet Shaked, numéro 2 de son parti Yamina, a déclaré qu’Israël allait plafonner l’entrée des réfugiés ukrainiens qui n’ont pas d’attaches juives et ne peuvent donc pas immigrer dans l’État juif.

« L’État d’Israël a été fondé dans le but d’être l’endroit le plus sûr au monde pour les Juifs », a déclaré M. Bennett lors d’une réunion de la commission ministérielle de l’Alyah et l’intégration, selon un communiqué de son bureau. « C’est le cœur de sa raison d’être ; par conséquent, il est évident que nous donnerons la priorité à cet aspect. »

Israël, a-t-il dit, « est un refuge pour les Juifs en situation de détresse », citant d’autres vagues d’immigration juive dans le passé, comme celle des pays de l’ancienne Union soviétique, de l’Éthiopie et du Yémen.

« Cela fait partie de notre raison d’être. L’État d’Israël a déjà accompli cette tâche plus d’une fois dans son histoire et nous nous acquitterons de cette tâche sacrée cette fois-ci également », a-t-il déclaré.

Notant les conséquences profondes du conflit, qui a secoué l’Europe, alors que les forces russes luttent pour éliminer la résistance résolue des Ukrainiens à leur invasion, M. Bennett a déclaré que jusqu’à présent, Israël a surtout accueilli des réfugiés non juifs. Mais il a souligné que c’est la communauté juive qui doit être aidée en premier.

« Nous avons, en Israël, absorbé, jusqu’à présent, des centaines de réfugiés, certains juifs, la plupart non juifs », a-t-il déclaré. « Naturellement, l’État d’Israël va privilégier les réfugiés juifs. »

Des immigrants juifs fuyant la guerre en Ukraine, et arrivant à l’aéroport Ben Gourion près de Tel Aviv, le 6 mars 2022. (Crédit : Tomer Neuberg/FLASH90)

Bennett a déclaré que le pays est confronté à une « opportunité historique » et que, sous la direction de la ministre de l’Immigration et de l’absorption, Pnina Tamano-Shata, il se concentrera sur deux objectifs clés.

Le premier, a-t-il dit, est « d’d’atteindre les Juifs en détresse, de les atteindre sur le terrain et de leur faciliter les choses », afin qu’ils ne soient pas confrontés à un enchevêtrement de bureaucratie dès leur arrivée en Israël. Le second, selon Bennett, serait une intégration réussie dans la société israélienne, afin que ceux qui viennent encouragent les membres de leur famille restés en Ukraine à les suivre.

Plus tôt, la ministre de l’Intérieur Shaked a déclaré qu’Israël limiterait le nombre de réfugiés qui ne peuvent pas immigrer automatiquement dans le pays – mais n’a pas indiqué où le plafond serait fixé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...