Israël en guerre - Jour 235

Rechercher

Bitan : Netanyahu ne rétablira pas la réforme car il sait qu’il a « fait une erreur »

L'élu du Likud dit que le Premier ministre craint les retombées potentielles de la réforme et prédit que "nous adopterons quelque chose, mais pas ce avec quoi nous avons démarré"

David Bitan, président de la commission économique de la Knesset, dirige une audience de la commission, le 16 mars 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
David Bitan, président de la commission économique de la Knesset, dirige une audience de la commission, le 16 mars 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le député du Likud David Bitan a prédit dimanche que le projet de loi de réforme judiciaire du gouvernement ne serait pas adopté dans sa forme actuelle, affirmant que la coalition ferait passer un ensemble d’amendements au système judiciaire différent.

Bitan a déclaré que le Premier ministre Benjamin Netanyahu comprenait les conséquences potentielles de l’adoption de certaines des propositions les plus ambitieuses. Les alliés diplomatiques d’Israël, les chefs d’entreprise, les responsables de la sécurité et d’autres ont tous mis en garde contre les graves conséquences que pourrait avoir l’adoption de la législation dans sa forme actuelle.

« Je pense que la réforme ne reviendra pas. Nous adopterons quelque chose, mais pas ce avec quoi nous avons commencé », a déclaré Bitan lors d’une interview sur la Douzième chaîne. « Netanyahu comprend les conséquences économiques, sécuritaires et diplomatiques. Il s’en préoccupe, surtout en ce qui concerne les questions diplomatiques. »

« Je ne crois pas que Netanyahu ira jusqu’au bout. Netanyahu comprend qu’il a fait une erreur. Il a reporté la question pour le moment. Il ne veut pas des réformes telles qu’elles ont été présentées, mais quelque chose avec des changements », a ajouté le député du Likud.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Justice Levin lors d’une discussion et d’un vote sur le budget de l’État à la Knesset, à Jérusalem, le 23 mai 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

« Le Premier ministre a des obligations envers le pays, il prendra les mesures qui s’imposent. Je ne pense pas que [le ministre de la Justice, Yariv Levin] sera pressé de mettre ses menaces à exécution », a déclaré Bitan, ajoutant que le ministre de la Justice avait causé du tort par sa gestion du dossier.

« La tactique et la stratégie n’étaient pas correctes et ont causé des dommages. Netanyahu en est conscient. Les personnes qui ont commis des erreurs doivent faire marche arrière si elles constatent qu’il y a eu des dégâts », a déclaré Bitan.

Le député du Likud, président de la commission économique de la Knesset, a également critiqué la nouvelle commission ministérielle chargée de lutter contre la hausse des prix que Netanyahu a annoncée plus tôt dans la journée de dimanche.

L’annonce du Premier ministre est intervenue quelques jours après l’adoption par le gouvernement d’un budget d’État de deux ans qui, selon les critiques, ne contient pas suffisamment de mesures visant à lutter contre le coût de la vie, la question la plus urgente pour les électeurs.

« Ce n’est pas suffisant. Les réformes n’entreront pas en vigueur avant quelques années », a déclaré Bitan. « Nous avons besoin de résultats immédiats. Le gouvernement doit prévoir un budget à cet effet. »

« Pour obtenir des résultats immédiats, il faut mettre la main à la poche. Il ne suffit pas de dire : ‘Nous allons démanteler les monopoles' », a ajouté Bitan.

Bitan est membre du Likud depuis de nombreuses années et a déjà critiqué publiquement Netanyahu, la réforme judiciaire et la politique du gouvernement en matière de coût de la vie.

Des milliers d’Israéliens protestant contre le projet de réforme du système judiciaire du gouvernement, à Tel Aviv, le 27 mai 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Le projet de loi sur la réforme judiciaire est gelé depuis la fin du mois de mars, lorsque Netanyahu a déclaré qu’il mettrait fin aux projets afin de permettre des discussions avec l’opposition sous les auspices du président Isaac Herzog, dans le but de trouver un compromis largement accepté pour la réforme du système judiciaire.

Mais les mois de négociations sont dans l’impasse, et la pression s’est accrue au sein de la coalition pour reprendre le processus législatif.

La semaine dernière, après l’adoption du budget de l’État, Netanyahu avait déclaré que la réforme était « bien sûr » à nouveau à l’ordre du jour du gouvernement. Plus tard dans la journée, il avait toutefois ajouté que « nous poursuivrons bien sûr nos efforts pour parvenir à un large consensus, dans la mesure du possible, sur la question de la réforme judiciaire ».

Les détracteurs de cette réforme estiment qu’elle privera la Haute Cour de justice de son pouvoir de contrôle et d’équilibre face au Parlement, ce qui érodera dangereusement le caractère démocratique d’Israël. Les partisans affirment que la législation est nécessaire pour maîtriser ce qu’ils considèrent comme un système judiciaire trop envahissant.

Samedi soir, des dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans tout le pays contre le projet de réforme judiciaire pour la 21e semaine.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.