Covid-19: L’allumage des flambeaux à Yom HaAtsmaout du 28 avril privé de public
Rechercher

Covid-19: L’allumage des flambeaux à Yom HaAtsmaout du 28 avril privé de public

Miri Regev a déclaré que pour la première fois, le public devra se contenter de regarder la cérémonie traditionnelle à la télévision et sur Internet

Le rabbin Marvin Hier (à droite) et Michael Steinhardt allument l'une des torches à la cérémonie du Jour de l'Indépendance d'Israël au mont Herzl, le 1 mai 2017 (Twitter).
Le rabbin Marvin Hier (à droite) et Michael Steinhardt allument l'une des torches à la cérémonie du Jour de l'Indépendance d'Israël au mont Herzl, le 1 mai 2017 (Twitter).

Pour la première fois en 72 ans d’histoire, la cérémonie d’allumage des flambeaux à Yom HaAtsmaout se déroulera sans public, a annoncé mercredi la ministre de la Culture et des Sports, Miri Regev, alors que le gouvernement a mis en place un ensemble de restrictions visant à endiguer la propagation du coronavirus.

« J’ai décidé que cette année, pour la première fois, la cérémonie d’allumage des flambeaux qui marque la fin de Yom HaZikaron et le début des festivités de Yom HaAtsamout, jour anniversaire de l’Indépendance de l’Etat d’Israël, se tiendra sans la participation d’un public », a déclaré Regev.

Regev a déclaré que l’événement, prévu pour le 28 avril, sera diffusé à la télévision et sur Internet et a promis qu’il se déroulera « d’une manière digne et émouvante, qui exprimera les diverses voix de la société israélienne ».

Pour cette cérémonie, qui se tient sur le mont Herzl à Jérusalem, les organisateurs choisissent traditionnellement ceux qui ont apporté une contribution unique à la société et leur font l’honneur d’allumer les flambeaux.

L’événement est normalement ouvert au public et des centaines de dignitaires y assistent.

Sa décision est intervenue alors que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a annoncé qu’Israël limitait à 100 personnes les rassemblements publics dans les espaces clos, dans le cadre de mesures de plus en plus strictes visant à freiner la propagation du nouveau coronavirus dans le pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...