Des avions de chasse israéliens abattent un drone en provenance de Gaza
Rechercher

Des avions de chasse israéliens abattent un drone en provenance de Gaza

L'incident a lieu alors que postes frontières et zones de pêche rouvrent et que règne un calme relatif après des jours de tirs de roquettes de Gaza et de représailles d'Israël

Illustration -- Un chasseur F-15 de l'Armée de l'air israélienne participe à un spectacle aérien lors de la cérémonie de remise des diplômes aux soldats ayant suivi le cours de vol de l'AAI, à la base aérienne de Hatzerim dans le désert du Néguev, le 29 décembre 2016. (Miriam Alster/Flash90)
Illustration -- Un chasseur F-15 de l'Armée de l'air israélienne participe à un spectacle aérien lors de la cérémonie de remise des diplômes aux soldats ayant suivi le cours de vol de l'AAI, à la base aérienne de Hatzerim dans le désert du Néguev, le 29 décembre 2016. (Miriam Alster/Flash90)

Des avions de chasse israéliens ont abattu un drone lancé depuis la bande de Gaza jeudi, a indiqué l’armée.

Le drone volait « d’une manière inhabituelle » vers l’ouest au-dessus de la Méditerranée, a déclaré l’armée, sans préciser s’il était équipé d’explosifs ou de matières dangereuses.

Le drone volait à 1 700 pieds (500 mètres), à 8-13 km de la côte, lorsqu’il a été touché par un avion israélien F-15 juste avant 11h du matin, a déclaré l’armée.

En général, l’armée israélienne n’interfère pas avec les drones qui survolent la bande de Gaza, sauf s’ils s’approchent de la frontière ou s’ils volent à des altitudes particulièrement élevées. En octobre et novembre de l’année dernière, l’armée a abattu trois drones lors d’incidents distincts.

L’incident de jeudi est survenu alors qu’Israël assouplissait ses restrictions sur la bande de Gaza, alors que la violence émanant de l’enclave dirigée par le Hamas diminuait.

Dimanche et lundi, le groupe terroriste du Jihad islamique palestinien a tiré une centaine de roquettes et d’obus de mortier sur le sud d’Israël. En réponse, l’armée israélienne a lancé plusieurs vagues de représailles contre l’organisation à Gaza et – de manière inhabituelle – en Syrie.

Des roquettes sont lancées par des terroristes palestiniens depuis la bande de Gaza en direction d’Israël, 24 février 2020. (AP Photo/Khalil Hamra)

Les combats se sont terminés tard lundi soir, le Jihad islamique ayant annoncé qu’il cesserait de tirer des roquettes si Israël arrêtait également ses frappes aériennes.

Compte tenu du calme relatif le long de la frontière, Israël a décidé de rouvrir complètement les points de passage d’Erez et de Kerem Shalom jeudi et de permettre à nouveau aux pêcheurs palestiniens d’opérer au large de la côte de Gaza, jusqu’à 15 milles nautiques du rivage.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...