Des dons palestiniens achètent une nouvelle maison à la famille d’un terroriste
Rechercher

Des dons palestiniens achètent une nouvelle maison à la famille d’un terroriste

Des millions de shekels sont donnés pour reconstruire les maisons des attaquants démolies par l’armée israélienne

Avi Issacharoff est notre spécialiste du Moyen Orient. Il remplit le même rôle pour Walla, premier portail d'infos en Israël. Il est régulièrement invité à la radio et à la télévision. Jusqu'en 2012, Avi était journaliste et commentateur des affaires arabes pour Haaretz. Il enseigne l'histoire palestinienne moderne à l'université de Tel Aviv et est le coauteur de la série Fauda. Né à Jérusalem , Avi est diplômé de l'université Ben Gourion et de l'université de Tel Aviv en étude du Moyen Orient. Parlant couramment l'arabe, il était le correspondant de la radio publique et a couvert le conflit israélo-palestinien, la guerre en Irak et l'actualité des pays arabes entre 2003 et 2006. Il a réalisé et monté des courts-métrages documentaires sur le Moyen Orient. En 2002, il remporte le prix du "meilleur journaliste" de la radio israélienne pour sa couverture de la deuxième Intifada. En 2004, il coécrit avec Amos Harel "La septième guerre. Comment nous avons gagné et perdu la guerre avec les Palestiniens". En 2005, le livre remporte un prix de l'Institut d'études stratégiques pour la meilleure recherche sur les questions de sécurité en Israël. En 2008, Issacharoff et Harel ont publié leur deuxième livre, "34 Jours - L'histoire de la Deuxième Guerre du Liban", qui a remporté le même prix

Des agents de la police des frontières dans la Vieille Ville de Jérusalem (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90))
Des agents de la police des frontières dans la Vieille Ville de Jérusalem (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90))

La famille de Muhannad Shafeq Halabi, un terroriste qui a tué deux Israéliens dans une attaque au couteau qui avait marqué le début de la dernière vague de violence, a acquis mardi une nouvelle maison avec l’aide de fonds levés par le public palestinien.

La maison de la famille, dans la ville d’El-Bireh, avait été démolie par l’armée israélienne le 9 janvier.

La nouvelle maison a été achetée avec des dons publics collectés via une campagne intitulée « construire des maisons pour les hommes libres », qui cherche à reconstruire les maisons des attaquants palestiniens ayant été démolies par Israël.

La campagne dispose des boîtes de collecte du verre le long des rues principales des villes et villages palestiniens, et le public les remplit avec des billets de banque en une semaine ou deux.

En quelques semaines, la campagne a récolté plusieurs millions de shekels en donations, finançant, entre autres, l’achat de la maison.

Muhannad Halabi, 19 ans, le terroriste qui a tué deux Israéliens le 3 octobre 2015 pendant une attaque au couteau dans la Vieille Ville de Jérusalem (Crédit : Police israélienne)
Muhannad Halabi, 19 ans, le terroriste qui a tué deux Israéliens le 3 octobre 2015 pendant une attaque au couteau dans la Vieille Ville de Jérusalem (Crédit : Police israélienne)

Halabi, 19 ans, étudiant à l’université Al Quds de Jérusalem et membre du Jihad islamique, a tué Nehemia Lavi et Aharan Banita dans la Vieille Ville de Jérusalem en octobre.

Ils ont été les premiers Israéliens tués pendant une attaque au couteau dans une vague d’attaques palestiniennes au couteau, à main armée et à la voiture-bélier qui dure depuis six mois.

Depuis, Halabi a bénéficié du statut de héros dans la société palestinienne, principalement à Ramallah.

Son père, Shafiq, a signé mardi les papiers d’achat de la nouvelle maison.

Une partie de l’ordre israélien de démolition de l’ancienne maison de la famille à El-Bireh interdisait à la famille de reconstruire au même endroit.

Les victimes d'une attaque au couteau mortelle à Jérusalem, le 3 octobre 2015 : Nehemia Lavi, 41 ans (à gauche, de Jérusalem, et Aharon Banita (Bennett), 22 ans (à droite), de Beitar Illit. (autorisation)
Les victimes d’une attaque au couteau mortelle à Jérusalem, le 3 octobre 2015 : Nehemia Lavi, 41 ans (à gauche, de Jérusalem, et Aharon Banita (Bennett), 22 ans (à droite), de Beitar Illit. (autorisation)

La nouvelle maison, à deux étages, est située dans le quartier Albasatin de Abu Kash, un village proche de Ramallah.

Elle fait 360 m², a un terrain de 600 m², qui est enregistré au nom du nouveau propriétaire.

L’achat a coûté 124 000 dinars jordaniens (environ 661 000 shekels, ou 157 000 euros), dont 24 000 dinars (129 100 shekels, ou 30 700 euros) avaient déjà été payés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...