Rechercher

Des centaines de personnes aux funérailles d’Aryeh Schupak, 16 ans

Des explosifs remplis de clous auraient été utilisés dans les attentats de Jérusalem qui n'ont pas été revendiqués ; Kobi Shabtai appelle les Israéliens à rester attentif aux objets suspects

  • Funérailles d'Aryeh Schupak qui a été tué plus tôt dans la journée après une attaque terroriste à deux arrêts de bus aux entrées de Jérusalem. (Crédit :  Yonatan Sindel/Flash90
    Funérailles d'Aryeh Schupak qui a été tué plus tôt dans la journée après une attaque terroriste à deux arrêts de bus aux entrées de Jérusalem. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90
  • Aryeh Shtsupak, 16 ans, tué dans un attentat à la bombe à l'entrée de Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Autorisation)
    Aryeh Shtsupak, 16 ans, tué dans un attentat à la bombe à l'entrée de Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Autorisation)
  • Le Premier ministre désigné Benjamin Netanyahu, à droite, rend visite aux victimes de l'attentat meurtrier commis à Jérusalem à l'hôpital Shaare Zedek de Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Autorisation :  Likud)
    Le Premier ministre désigné Benjamin Netanyahu, à droite, rend visite aux victimes de l'attentat meurtrier commis à Jérusalem à l'hôpital Shaare Zedek de Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Autorisation : Likud)
  • Un expert médico-légal israélien sur les lieux d'une attaque à la bombe à Jérusalem à un arrêt de bus le 23 novembre 2022. (Crédit : Menahem KAHANA / AFP)
    Un expert médico-légal israélien sur les lieux d'une attaque à la bombe à Jérusalem à un arrêt de bus le 23 novembre 2022. (Crédit : Menahem KAHANA / AFP)
  • Illustration : Des membres de l'équipe de sauvetage et de récupération de Zaka nettoyant le sang sur les lieux d'un attentat terroriste à un arrêt de bus à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : AP Photo/Maya Alleruzzo)
    Illustration : Des membres de l'équipe de sauvetage et de récupération de Zaka nettoyant le sang sur les lieux d'un attentat terroriste à un arrêt de bus à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : AP Photo/Maya Alleruzzo)
  • Des médecins légistes suite à un attentat terrorsite à un arrêt de bus, à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)
    Des médecins légistes suite à un attentat terrorsite à un arrêt de bus, à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)
  • La police israélienne inspecte le lieu d'une explosion à un arrêt de bus à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : AP Photo/Maya Alleruzzo)
    La police israélienne inspecte le lieu d'une explosion à un arrêt de bus à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : AP Photo/Maya Alleruzzo)
  • Un membre des forces de sécurité israéliennes tient un chien renifleur sur les lieux d'une explosion à un arrêt de bus à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : AHMAD GHARABLI / AFP)
    Un membre des forces de sécurité israéliennes tient un chien renifleur sur les lieux d'une explosion à un arrêt de bus à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : AHMAD GHARABLI / AFP)
  • Itamar Ben Gvir, député d'Otzma Yehudit, sur les lieux d'une explosion à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : Otzma Yehudit)
    Itamar Ben Gvir, député d'Otzma Yehudit, sur les lieux d'une explosion à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : Otzma Yehudit)
  • La police israélienne inspectant le lieu d'une explosion à un arrêt de bus à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : AP Photo/Mahmoud Illean)
    La police israélienne inspectant le lieu d'une explosion à un arrêt de bus à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : AP Photo/Mahmoud Illean)
  • Le chef de la police, Kobi Shabtai, sur les lieux d'une explosion à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : Police israélienne)
    Le chef de la police, Kobi Shabtai, sur les lieux d'une explosion à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : Police israélienne)
  • Les forces de sécurité israéliennes à Jérusalem suite à une explosion à un arrêt de bus le 23 novembre 2022. (Crédit : Menahem KAHANA / AFP)
    Les forces de sécurité israéliennes à Jérusalem suite à une explosion à un arrêt de bus le 23 novembre 2022. (Crédit : Menahem KAHANA / AFP)
  • Les forces de sécurité israéliennes sur les lieux d'une explosion à un arrêt de bus à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : Menahem KAHANA / AFP)
    Les forces de sécurité israéliennes sur les lieux d'une explosion à un arrêt de bus à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : Menahem KAHANA / AFP)
  • Le personnel de ZAKA nettoie le sang sur le sol sur les lieux d'une explosion près de l'entrée de Jérusalem, le 22 novembre 2022 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90).
    Le personnel de ZAKA nettoie le sang sur le sol sur les lieux d'une explosion près de l'entrée de Jérusalem, le 22 novembre 2022 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90).
  • Les forces de sécurité israéliennes à Jérusalem suite à une explosion à un arrêt de bus le 23 novembre 2022. (Crédit : Menahem KAHANA / AFP)
    Les forces de sécurité israéliennes à Jérusalem suite à une explosion à un arrêt de bus le 23 novembre 2022. (Crédit : Menahem KAHANA / AFP)
  • Des policiers et des agents de sécurité sur les lieux d'une attaque à l'entrée de Jérusalem, le 23 novembre 2022 (Crédit : Olivier Fitoussil/Flash90)
    Des policiers et des agents de sécurité sur les lieux d'une attaque à l'entrée de Jérusalem, le 23 novembre 2022 (Crédit : Olivier Fitoussil/Flash90)
  • Des policiers et des agents de sécurité sur les lieux d'une attaque à l'entrée de Jérusalem, le 23 novembre 2022 (Crédit : Olivier Fitoussil/Flash90)
    Des policiers et des agents de sécurité sur les lieux d'une attaque à l'entrée de Jérusalem, le 23 novembre 2022 (Crédit : Olivier Fitoussil/Flash90)
  • Les forces de sécurité israéliennes marchent à Jérusalem suite à une attaque à la bombe à un arrêt de bus, le 23 novembre 2022 (Menahem KAHANA / AFP)
    Les forces de sécurité israéliennes marchent à Jérusalem suite à une attaque à la bombe à un arrêt de bus, le 23 novembre 2022 (Menahem KAHANA / AFP)
  • Des forces de sécurité sur les lieux d'un attentat terroriste à l'entrée de Jérusalem, le 23 novembre 2022 (Crédit : Olivier Fitoussil/Flash90)
    Des forces de sécurité sur les lieux d'un attentat terroriste à l'entrée de Jérusalem, le 23 novembre 2022 (Crédit : Olivier Fitoussil/Flash90)
  • La scène d'une explosion à l'entrée de Jérusalem, le 23 novembre 2022 (Crédit : Olivier Fitoussil/Flash90)
    La scène d'une explosion à l'entrée de Jérusalem, le 23 novembre 2022 (Crédit : Olivier Fitoussil/Flash90)

Les Émirats arabes unis condamnent les attentats terroristes à Jérusalem

Les Émirats arabes unis condamnent les attentats terroristes d’aujourd’hui à Jérusalem.

L’ambassade de la nation du Golfe en Israël a exprimé ses « sincères condoléances aux victimes et à leurs proches. Nous souhaitons un prompt rétablissement à tous les blessés », dans un message écrit sur Twitter.

L’enquête sur les attentats à la bombe de Jérusalem placée sous embargo

Un expert médico-légal israélien sur les lieux d'une attaque à la bombe à Jérusalem à un arrêt de bus le 23 novembre 2022. (Crédit : Menahem KAHANA / AFP)
Un expert médico-légal israélien sur les lieux d'une attaque à la bombe à Jérusalem à un arrêt de bus le 23 novembre 2022. (Crédit : Menahem KAHANA / AFP)

Un tribunal a approuvé mercredi un embargo sur l’enquête consacrée aux attentats à la bombe survenus dans la matinée à Jérusalem.

Cet embargo interdit la publication de tout détail relatif à l’enquête et autre que ce qui a déjà été rendu public.

L’ordonnance, qui a été signée par un juge le Cour des magistrats de Jérusalem, est valable 30 jours.

Deux blessés des attentats à la bombe de Jérusalem sont citoyens américains

L'ambassadeur américain en Israël Thomas (Tom) Nides visite le mémorial et musée de l'Holocauste Yad Vashem à Jérusalem le 2 décembre 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
L'ambassadeur américain en Israël Thomas (Tom) Nides visite le mémorial et musée de l'Holocauste Yad Vashem à Jérusalem le 2 décembre 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

L’ambassadeur américain en Israël Tom Nides a annoncé mercredi que deux des personnes blessées dans les attentats à la bombe coordonnés qui ont endeuillé Jérusalem ce matin étaient des citoyens américains.

« Alors que nous entrons dans Thanksgiving, je suis reconnaissant qu’ils se rétablissent. Je prie pour une fête pacifique aux États-Unis, à Jérusalem et partout où vous vous trouvez », a-t-il écrit sur Twitter.

Il « aimait la Torah » et était « voué à de grandes choses », a dit Naftali Schreiber

Les funérailles d'Aryeh Shtsupak mort dans une attaque terroriste à un arrêt de bus à l'entrée de Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Les funérailles d'Aryeh Shtsupak mort dans une attaque terroriste à un arrêt de bus à l'entrée de Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Dans l’après-midi, des centaines de personnes, en majorité des ultra-orthodoxes, se sont rassemblées à Jérusalem autour de la dépouille du jeune Aryeh Schupak recouverte d’un talit, châle rituel utilisé par les juifs pour la prière.

Il « aimait la Torah » et était « voué à de grandes choses », a dit son ex-professeur le rabbin Naftali Schreiber, en lui rendant hommage.

« C’était un élève qui cherchait toujours à s’améliorer (…) le cœur de la yeshiva », a pour sa part affirmé son professeur Akiva Orlanski.

Le père du jeune défunt a récité la prière des morts avant que le corps soit emporté vers sa dernière demeure au cimetière Har Hamenouhot à Jérusalem.

Justin Trudeau rend hommage à l’ado canadien tué dans les attentats de Jérusalem

Funérailles d'Aryeh Schupak qui a été tué plus tôt dans la journée après une attaque terroriste à deux arrêts de bus aux entrées de Jérusalem. (Crédit :  Yonatan Sindel/Flash90
Funérailles d'Aryeh Schupak qui a été tué plus tôt dans la journée après une attaque terroriste à deux arrêts de bus aux entrées de Jérusalem. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90

Le Premier ministre canadien a condamné jeudi « dans les termes les plus forts » l’attentat terroriste commis dans la matinée à Jérusalem, qui a causé la mort d’Aryeh Schupak, 16 ans, qui avait la nationalité israélo-canadienne.

« C’est avec immense tristesse que j’ai appris le décès d’un jeune Canadien dans un attentat terroriste à Jérusalem, et j’envoie mes sincères condoléances à sa famille et à ses amis. Je pense aussi aux blessés. Le Canada condamne cette violence dans les termes les plus forts », a réagi le Premier ministre canadien, Justin Trudeau.

« Le temps est compté » pour les auteurs des attentats de Jérusalem, dit Gantz

Le ministre de la Défense Benny Gantz s'exprime au siège du Commandement central de Tsahal à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : Elad Malka/ministère de la Défense)
Le ministre de la Défense Benny Gantz s'exprime au siège du Commandement central de Tsahal à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : Elad Malka/ministère de la Défense)

Le ministre de la Défense sortant Benny Gantz a émis mercredi un avertissement en direction des personnes impliquées dans l’attentat à la bombe qui a eu lieu dans la matinée à Jérusalem, suite à une rencontre avec des responsables de Tsahal.

Un adolescent a été tué et plus de vingt personnes ont été blessées dans deux attaques à la bombe commises à des arrêts de bus à Jérusalem.

« Le temps est compté pour les auteurs des attentats, pour ceux qui les ont planifiés et pour ceux qui les ont financés », a dit Gantz dans une déclaration prononcée au siège du Commandement central de Tsahal, à Jérusalem.

Évoquant par ailleurs la dépouille d’un Israélien, Tiran Fero, qui se trouve actuellement entre les mains d’hommes armés palestiniens à Jénine, Gantz a déclaré espérer que l’Autorité palestinienne œuvrait à la faire rapatrier aux côtés de sa famille pour que cette dernière puisse l’inhumer dignement.

« J’attends sans ambiguïté possible de la part de l’Autorité palestinienne que ses forces de sécurité agissent en faveur du retour immédiat de la dépouille de Tiran Fero. C’est une question humanitaire de base, » a dit Gantz.

« De toute manière, il est du devoir d’Israël de rendre Tiran à sa famille – et ce sera fait », a-t-il ajouté.

Aviv Kohavi écourte son voyage aux USA en raison des récents attentats terroristes

Le chef de Tsahal Aviv Kohavi s'exprime lors d'une cérémonie marquant le changement de chef du commandement du Front intérieur, le 17 juillet 2022. (Crédit : Armée israélienne)
Le chef de Tsahal Aviv Kohavi s'exprime lors d'une cérémonie marquant le changement de chef du commandement du Front intérieur, le 17 juillet 2022. (Crédit : Armée israélienne)

Le chef d’état-major de Tsahal, Aviv Kohavi, a raccourci son voyage de cinq jours aux États-Unis suite à l’attentat à la bombe à Jérusalem et à l’enlèvement d’un Israélien, toujours détenu à Jénine.

Selon l’armée, Kohavi rentrera en Israël demain après-midi. Il était initialement prévu qu’il ne quitte les États-Unis que jeudi après-midi.

« La décision a été prise à la suite d’un briefing reçu de la part des responsables de l’armée sur les récents événements », a ajouté Tsahal.

Smotrich : Les ravisseurs palestiniens de Tiran Fero sont des « sous-hommes meurtriers »

Illustration : Le père de Tiran Fero, Hussam, s'adressant aux médias après que son fils a été enlevé dans un hôpital de Jénine par des hommes armés palestiniens, le 23 novembre 2022. (Crédit : La chaîne publique israélienne Kan)
Illustration : Le père de Tiran Fero, Hussam, s'adressant aux médias après que son fils a été enlevé dans un hôpital de Jénine par des hommes armés palestiniens, le 23 novembre 2022. (Crédit : La chaîne publique israélienne Kan)

Le chef du parti HaTzionout HaDatit, Bezalel Smotrich, leader d’extrême-droite qui vise à devenir le prochain ministre de la Défense, a qualifié de « sous-hommes » les hommes armés palestiniens qui détiennent le corps de Tiran Fero, 18 ans.

Les hommes armés retiennent en captivité le corps de cet Israélien, qui a été hospitalisé dans la ville de Jénine, en Cisjordanie, à la suite d’un grave accident de voiture.

L’oncle de Tiran Fero a déclaré que l’homme était encore en vie lorsque les hommes armés ont fait irruption, croyant apparemment qu’il s’agissait d’un soldat israélien, l’ont débranché du respirateur artificiel et l’ont enlevé.

« Des sous-hommes meurtriers qui ont besoin de subir un coup qu’ils ne sauront oublier », a tweeté Smotrich.

Lapid et Netanyahu : Les ravisseurs de Tiran Fero paieront « un lourd tribut »

Tiran Fero. (Autorisation)
Tiran Fero. (Autorisation)

Dans ses remarques à la suite d’une réunion avec des responsables de la sécurité, le Premier ministre sortant, Yair Lapid, a déclaré que les hommes armés palestiniens paieront « un prix très élevé » pour avoir enlevé le corps du jeune Israélien, Tiran Fero, décédé à la suite d’un accident de voiture à Jénine.

L’oncle de Tiran Fero a affirmé que les hommes armés avaient assassiné le jeune homme de 18 ans, l’ayant débranché alors qu’il était encore en vie, avant de l’enlever.

« Israël a prouvé ces derniers mois qu’il n’y a aucun endroit ni aucun terroriste qu’il ne saura atteindre, de la Vieille Ville de Naplouse, du camp de réfugiés de Jénine, aux arènes proches et lointaines », a déclaré Lapid.

« Si le corps de Tiran n’est pas rendu, les ravisseurs paieront un lourd tribut », a-t-il ajouté.

Le futur Premier ministre désigné, Benjamin Netanyahu, a également déclaré dans un communiqué que l’enlèvement de Tiran « est un acte crapuleux commis par des sauvages », affirmant qu’Israël doit agir « par tous les moyens » pour que son corps soit rendu à la famille.

L’UE, inquiète d’une « dangereuse escalade », déplore l’attentat terroriste de Jérusalem

Illustration : Des membres de l'équipe de sauvetage et de récupération de Zaka nettoyant le sang sur les lieux d'un attentat terroriste à un arrêt de bus à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : AP Photo/Maya Alleruzzo)
Illustration : Des membres de l'équipe de sauvetage et de récupération de Zaka nettoyant le sang sur les lieux d'un attentat terroriste à un arrêt de bus à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : AP Photo/Maya Alleruzzo)

Le bras diplomatique de l’Union européenne « condamne dans les termes les plus forts » l’attaque terroriste de ce matin à Jérusalem.

« Nous exprimons nos plus sincères condoléances aux familles des victimes et souhaitons un prompt rétablissement à tous les blessés », a déclaré le Service européen d’action extérieure (SEAE) dans un communiqué.

L’UE a ajouté qu’elle est « préoccupée par la dangereuse escalade de la violence en Israël et dans le territoire palestinien occupé » et a souligné qu’elle est fermement engagée dans la lutte contre le terrorisme.

Des centaines de personnes assistent aux funérailles d’Aryeh Schupak

Aryeh Shtsupak, 16 ans, tué dans un attentat à la bombe à l'entrée de Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Autorisation)
Aryeh Shtsupak, 16 ans, tué dans un attentat à la bombe à l'entrée de Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Autorisation)

Des centaines de personnes assistent actuellement aux funérailles de la victime du terrorisme, Aryeh Schupak, dans le quartier de Har Nof à Jérusalem.

Schupak, 16 ans, qui possède la double nationalité israélienne et canadienne, a été tué dans un attentat à la bombe ce matin à un arrêt de bus près de l’entrée de la capitale, alors qu’il se rendait à la yeshiva dans laquelle il étudiait, à Moshav Beit Meir.

Lapid promet de capturer les terroristes après l’attentat à la bombe de Jérusalem

Le Premier ministre Yair Lapid a promis que les forces de sécurité allaient capturer les membres d’une cellule terroriste qui a placé deux bombes à des arrêts de bus de Jérusalem dans la matinée, un attentat qui a fait un mort et plus de vingt blessés.

« Nous arriverons jusqu’à eux. Ils peuvent fuir, ils peuvent se cacher – ça ne servira à rien. Les forces de sécurité arriveront jusqu’à eux. Et s’ils résistent, ils seront tués. S’ils ne résistent pas, ils devront assumer leurs actes avec toute la rigueur de la loi », a dit Lapid dans des propos rendus publics par son bureau, suite à une rencontre avec les responsables de la sécurité.

La Maison Blanche condamne « sans ambiguïté » les attentats de Jérusalem

La porte-parole de la Maison Blanche, Karine Jean-Pierre, s'exprime lors du point de presse quotidien à la Maison Blanche, le 17 octobre 2022, à Washington. (Crédit : Alex Wong/Getty Images/AFP)
La porte-parole de la Maison Blanche, Karine Jean-Pierre, s'exprime lors du point de presse quotidien à la Maison Blanche, le 17 octobre 2022, à Washington. (Crédit : Alex Wong/Getty Images/AFP)

La Maison Blanche a émis, dans l’après-midi de jeudi, une déclaration condamnant « sans ambiguïté » les attaques terroristes coordonnées qui ont eu lieu ce matin à Jérusalem.

« Les États-Unis ont offert toute l’aide appropriée au gouvernement d’Israël alors qu’il enquête sur les attentats et qu’il œuvre à traduire les auteurs de ces attaques devant la justice », a dit Karine Jean-Pierre, porte-parole de la Maison Blanche, dans une déclaration.

« Nous pleurons la mort de la victime et nous souhaitons un prompt rétablissement aux blessés. Les États-Unis se tiennent aux côtés du gouvernement et de la population d’Israël. Comme l’a souligné le président Biden lors de sa visite en Israël, au mois de juillet, notre engagement en faveur de la sécurité d’Israël est à toute épreuve et il est inébranlable », a-t-elle ajouté.

Aryeh Schupak, tué dans un attentat terroriste, était aussi citoyen canadien

Aryeh Shtsupak, 16 ans, tué dans un attentat à la bombe à l'entrée de Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Autorisation)
Aryeh Shtsupak, 16 ans, tué dans un attentat à la bombe à l'entrée de Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Autorisation)

L’ambassadrice canadienne au sein de l’État juif, Lisa Stadelbauer, a confirmé mercredi qu’Aryeh Shtsupak, 16 ans, mort dans un attentat terroriste à Jérusalem dans la matinée, était citoyen canadien en plus d’avoir la nationalité israélienne.

Condamnant « toutes les formes de terrorisme », l’envoyée a transmis ses condoléances aux proches du défunt et fait part de ses vœux de rétablissement rapide aux blessés dans ces deux attentats à la bombe coordonnés, disant que ces attaques étaient « inacceptables ».

Après les attentats à Jérusalem, Netanyahu s’engage à restaurer la sécurité

Le Premier ministre désigné Benjamin Netanyahu, à droite, rend visite aux victimes de l'attentat meurtrier commis à Jérusalem à l'hôpital Shaare Zedek de Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Autorisation :  Likud)
Le Premier ministre désigné Benjamin Netanyahu, à droite, rend visite aux victimes de l'attentat meurtrier commis à Jérusalem à l'hôpital Shaare Zedek de Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Autorisation : Likud)

Rendant visite, à l’hôpital Shaare Zedek, aux victimes des attaques terroristes coordonnées qui ont eu lieu à Jérusalem dans la matinée de mercredi, le Premier ministre désigné Benjamin Netanyahu a déclaré qu’il ferait « tout pour restaurer la sécurité ».

« Nous avons encore un combat à mener contre le terrorisme cruel qui relève la tête une nouvelle fois. Nous ferons tout pour rendre la sécurité à tous les citoyens israéliens, et nous le ferons rapidement », a-t-il dit.

Le leader du Likud a aussi transmis ses condoléances aux victimes et à leurs familles, notamment à la famille d’Aryeh Schupak, 16 ans, qui est mort dans l’attentat.

« Je transmets mes condoléances à la famille d’Aryeh, 16 ans, étudiant en yeshiva qui a été tué d’une manière cruelle », a dit Netanyahu avant de quitter l’hôpital. Il a ajouté qu’il priait pour le prompt rétablissement des 22 autres personnes qui ont été blessées dans l’attaque.

L’attentat de ce matin survient au moment de la fête Sigd de la communauté Beta Israel, une fête célébrée par les Juifs éthiopiens en commémoration de l’alliance conclue entre Dieu et la nation d’Israël.

L’une des victimes grièvement touchée lors de l’attaque est un immigrant éthiopien au sein de l’État juif, a noté Netanyahu.

L’envoyé américain se dit consterné par le « lâche » attentat terroriste de Jérusalem

Illustration : Tom Nides témoignant devant la Commission des Affaires étrangères du Sénat, au Capitole de Washington, le 20 décembre 2012. (Crédit : AP Photo/J. Scott Applewhite/Dossier)
Illustration : Tom Nides témoignant devant la Commission des Affaires étrangères du Sénat, au Capitole de Washington, le 20 décembre 2012. (Crédit : AP Photo/J. Scott Applewhite/Dossier)

Tom Nides, l’ambassadeur américain en Israël, s’est dit « consterné » par le « lâche » attentat terroriste de Jérusalem qui a fait un mort et 22 blessés.

« Mon cœur se brise pour les familles de ceux qui ont été touchés », a déclaré Nides dans un tweet.

Herzog déclare qu’Israël « continuera à rester fort » après l’attaque de Jérusalem

Le président Isaac Herzog lors d'une cérémonie à sa résidence officielle de Jérusalem, le 20 septembre 2022. (Crédit :Arie Leib Abrams/Flash90)
Le président Isaac Herzog lors d'une cérémonie à sa résidence officielle de Jérusalem, le 20 septembre 2022. (Crédit :Arie Leib Abrams/Flash90)

« L’attaque terroriste de Jérusalem de ce matin ne nous affaiblira pas et ne portera pas atteinte à notre droit de vivre en paix en Terre d’Israël et dans notre État, y compris à Jérusalem, notre capitale éternelle », a déclaré le président Isaac Herzog.

S’exprimant lors de l’événement de l’État célébrant la fête Sigd de la communauté éthiopienne, dans le quartier Armon Hanatziv de la capitale, Herzog a déclaré qu’Israël « continuera à se tenir fort et déterminé contre les groupes terroristes haineux et les terroristes méprisables, et à prouver qu’il n’y a aucune force dans le monde qui brisera l’esprit israélien unifié ».

Ofer Cassif : L’adolescent tué dans l’attentat est une « victime de l’occupation »

Illustration : Le député de la Liste arabe unie, Ofer Cassif à la Cour suprême de Jérusalem, le 22 août 2019. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Illustration : Le député de la Liste arabe unie, Ofer Cassif à la Cour suprême de Jérusalem, le 22 août 2019. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Ofer Cassif, le seul législateur juif du parti Hadash-Taal, a déclaré que le garçon de 16 ans tué dans l’attentat de ce matin à Jérusalem est une victime de « l’occupation israélienne de la Cisjordanie ».

« Je veux adresser mes condoléances à toutes les victimes de l’occupation, juives et palestiniennes », a déclaré Cassif depuis la Knesset.

« Hier et aujourd’hui, deux garçons de 16 ans ont été assassinés : Aryeh Shtsupak qui a été assassiné aujourd’hui et Ahmed Amjad Shehadeh qui a été assassiné hier. Nous voulons que ce bain de sang cesse, et il ne cessera que lorsque l’occupation prendra fin », a ajouté Cassif.

Shehadeh a été tué lors d’affrontements avec l’armée israélienne à Naplouse dans la nuit de mardi à mercredi, alors que l’armée cherchait à sécuriser un pèlerinage mensuel de fidèles juifs orthodoxes dans un sanctuaire situé au cœur d’une zone palestinienne du nord de la Cisjordanie.

Les funérailles d’Aryeh Schupak, l’adolescent tué à Jérusalem, auront lieu à 15h

Des médecins légistes suite à un attentat terrorsite à un arrêt de bus, à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)
Des médecins légistes suite à un attentat terrorsite à un arrêt de bus, à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)

Les funérailles d’Aryeh Shtsupak, 16 ans, qui a été tué dans l’attentat de ce matin à Jérusalem, commenceront aujourd’hui à 15h.

Le cortège funèbre partira pour le cimetière de Har Hamenuhot depuis le 17 rue HaAdmor Mi-Ruzhin à Har Nof, où il vivait.

Netanyahu va se rendre au chevet des blessés à Shaare Tzedek

Le Premier ministre désigné Benjamin Netanyahu rendra bientôt visite aux victimes des attaques terroristes de ce matin à Jérusalem, hospitalisées à Shaare Tzedek, a déclaré un porte-parole de son parti, le Likud.

L’ambassade d’Ukraine en Israël « profondément attristée par les attaques »

L’ambassade d’Ukraine en Israël s’est dit « profondément attristée par les attaques meurtrières à Jérusalem. »

« Rien ne justifie le terrorisme », écrit l’ambassade en anglais et en ukrainien dans une publication Facebook. « Chaque humain mérite la paix ».

Les relations entre Kiev et Jérusalem ont été de plus en plus tendues ces dernières semaines, les responsables ukrainiens reprochant publiquement à Israël de ne pas fournir de systèmes d’armes défensifs, et Israël critiquant le soutien de l’Ukraine à une mesure anti-israélienne à l’ONU.

Les bombes de « qualité » auraient été posées par une cellule terroriste, pas un individu

Sigal Bar Tzvi. (capture d'écran de la Treizième chaîne)
Sigal Bar Tzvi. (capture d'écran de la Treizième chaîne)

Selon le chef de la division des opérations de la police, les deux bombes qui ont explosé ce matin à des arrêts de bus à Jérusalem, faisant un mort et plus de 20 blessés, étaient des engins explosifs de « haute qualité ».

S’adressant aux journalistes, la commissaire adjointe Sigal Bar Zvi a déclaré qu’en raison de la nature de l’attaque, la police soupçonne une cellule organisée d’en être à l’origine, plutôt qu’une seule personne.

Elle a précisé que les bombes ont été placées derrière les arrêts de bus et dans un buisson.

Elle ajoute qu’il n’y a pas eu d’avertissement spécifique concernant l’attaque, mais que des renseignements ont été obtenus concernant des attaques planifiées en général.

La police a également relevé son niveau d’alerte à la suite de l’attaque, a indiqué Bar Zvi.

Mickey Levy : « Nous poursuivrons la lutte acharnée contre le terrorisme meurtrier »

Le président de la Knesset, Mickey Levy, lors d'une session plénière à Jérusalem, le 26 juillet 2021.(Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le président de la Knesset, Mickey Levy, lors d'une session plénière à Jérusalem, le 26 juillet 2021.(Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le président de la Knesset, Mickey Levy, a ouvert la session de mercredi de la Knesset en évoquant les attaques terroristes de ce matin à Jérusalem, et a adressé ses condoléances aux victimes et a déclaré qu’Israël trouverait les auteurs de ces actes.

« Nous poursuivrons la lutte acharnée contre le terrorisme meurtrier qui fait du mal aux innocents et nous poursuivrons les terroristes partout et à chaque fois que cela sera nécessaire », a déclaré Levy depuis la tribune de la présidence de la Knesset.

« Je n’ai aucun doute sur le fait que les forces de sécurité mettront la main sur tous les malfaiteurs qui y ont participé ».

Avant de rejoindre la vie politique, Levy était un haut fonctionnaire de police qui commandait le district de Jérusalem pendant la deuxième Intifada.

« Je souhaite envoyer de la force aux habitants de Jérusalem, dont je connais bien la résilience, et j’espère que la paix et la routine reviendront bientôt dans les rues de la ville », a-t-il ajouté.

Un blessé a vu un homme prendre des photos de l’arrêt de bus juste avant l’explosion

Les forces de sécurité israéliennes sur les lieux d'une explosion à un arrêt de bus à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : Menahem KAHANA / AFP)
Les forces de sécurité israéliennes sur les lieux d'une explosion à un arrêt de bus à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : Menahem KAHANA / AFP)

Le père de l’un des blessés dans l’attentat de ce matin à l’entrée de Jérusalem a affirmé que son fils a vu un homme prendre des photos de personnes attendant à l’arrêt de bus peu avant l’explosion.

« Mon fils a vu qu’avant l’attaque, une personne d’apparence arabe est venue prendre des photos de la station à l’entrée de la ville, et après quelques minutes, il y a eu une explosion », a raconté Avi Biton au site d’information Ynet.

« Il a pris des photos des personnes à l’arrêt de bus et a disparu », a ajouté Biton.

Le fils de Biton est gravement blessé, selon les responsables de l’hôpital.

« Mon fils a été blessé par de nombreux éclats d’obus. Il a un fragment en plein dans le crâne, qui ne peut pas être retiré, près d’un vaisseau sanguin. Il a des fractures aux vertèbres et au bassin, et il saigne dans l’estomac », a dit Biton.

Zvika Fogel: Israël a perdu sa force de « dissuasion » contre le terrorisme palestinien

Le nouveau député Zvika Fogel arrive au parlement israélien, pour la session d'ouverture de la Knesset, à Jérusalem le 15 novembre 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Le nouveau député Zvika Fogel arrive au parlement israélien, pour la session d'ouverture de la Knesset, à Jérusalem le 15 novembre 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

L’ancien général de Tsahal Zvika Fogel, nouveau député d’Otzma Yehudit (extrême droite), a déclaré à la radio de l’armée qu’Israël a perdu sa capacité de dissuasion contre le terrorisme palestinien.

Fogel, ancien chef du commandement sud de l’armée israélienne, a estimé que le Likud devrait accélérer les négociations de coalition, finaliser les conditions avec ses partenaires politiques, et mettre en place le nouveau gouvernement afin qu’il puisse s’attaquer plus efficacement au terrorisme.

Lorsqu’il s’agit de s’attaquer au terrorisme et de restaurer la dissuasion, « qu’une seule mère juive pleure ou que 1 000 mères palestiniennes pleurent, il vaut mieux que 1 000 mères palestiniennes pleurent », estime-t-il.

L’ambassadeur de GB en Israël se dit « choqué » et exprime son soutien

Neil Wigan (Crédit : capture d'écran YouTube)
Neil Wigan (Crédit : capture d'écran YouTube)

L’ambassadeur britannique Neil Wigan s’est dit « choqué par les attaques terroristes de ce matin » qui ont fait un mort et au moins 20 blessés à Jérusalem.

« Nos plus sincères condoléances aux personnes touchées, à leurs familles et à leurs amis », a-t-il tweeté sur son compte personnel.

« Le Royaume-Uni se tient aux côtés d’Israël contre le terrorisme. »

La victime d’un des attentats de Jérusalem identifiée : Aryeh Shtsupak, 16 ans

Des médecins légistes suite à un attentat terrorsite à un arrêt de bus, à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)
Des médecins légistes suite à un attentat terrorsite à un arrêt de bus, à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)

La victime de l’attentat à la bombe de Jérusalem a été identifiée. Il s’agit d’Aryeh Shtsupak, un jeune garçon âgé de 16 ans.

Shtsupak, étudiant de yeshiva du quartier de Har Nof de Jérusalem, a été grièvement blessé dans l’attaque. Un de ses amis et plusieurs autres personnes ont été gravement blessés.

Il a été transporté dans un hôpital de Jérusalem où les médecins ont prononcé son décès.

Selon la chaîne publique Kan, Shtsupak est un citoyen canadien.

Réouverture de la Route 1 après les attentats à la bombe à Jérusalem

La police israélienne inspecte le lieu d'une explosion à un arrêt de bus à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : AP Photo/Maya Alleruzzo)
La police israélienne inspecte le lieu d'une explosion à un arrêt de bus à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : AP Photo/Maya Alleruzzo)

La police israélienne a annoncé que la Route 1, où a eu lieu l’une des explosions de ce matin, a été rouverte à la circulation.

Il s’agit de l’artère principale de Jérusalem.

La police a averti que la circulation sera dense dans ce secteur.

Deux attaques à la bombe à deux arrêts de bus situés près des entrées de Jérusalem ont fait un mort et 22 blessés, selon la police et les services d’urgence.

La première explosion s’est produite près de l’entrée principale de Jérusalem à Givat Shaul, peu après 7 heures du matin, à l’heure de pointe.

Une deuxième explosion s’est produite peu après 7 h 30, au carrefour de Ramot, une autre entrée de Jérusalem.

Jihad islamique palestinien: les attentats de Jérusalem sont « une réponse naturelle »

Des combattants palestiniens du groupe terroriste du Jihad islamique montrent des armes lors d'un rassemblement anti-israélien à Rafah, au sud de la ville de Gaza, le 24 août 2022. (Crédit : Fatima Shbair/AP)
Des combattants palestiniens du groupe terroriste du Jihad islamique montrent des armes lors d'un rassemblement anti-israélien à Rafah, au sud de la ville de Gaza, le 24 août 2022. (Crédit : Fatima Shbair/AP)

Le groupe terroriste palestinien Jihad islamique a salué les deux attentats à la bombe à Jérusalem qui ont fait un mort et au moins 202 blessés.

« L’opération dans la ville occupée de Jérusalem est une réponse naturelle à l’occupation, à son terrorisme et à ses pratiques criminelles contre le peuple palestinien sans défense et ses lieux saints », a déclaré le groupe terroriste dans un communiqué.

« L’opération dit aux dirigeants de l’occupation [Israël] et aux dirigeants des colons qu’aucune des politiques de votre gouvernement criminel ne vous protégera des frappes de la résistance de notre peuple », a déclaré Tarek Ez Din, porte-parole du Jihad islamique.

« Aucune opération de judaïsation, aucune incursion dans les lieux saints, aucune agression contre les fils et les filles de notre peuple à Jérusalem, Hébron, Jénine et Naplouse ne restera impunie », a-t-il ajouté.

Aucun groupe terroriste n’a, pour le moment, revendiqué ces attentats.

Le Hamas a également salué l’attaque et a prévenu que d’autres violences étaient à venir.

Nouveau bilan des attentats à Jérusalem : 1 mort et 22 blessés

Les forces de sécurité israéliennes sur les lieux d'une explosion à un arrêt de bus à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : Menahem KAHANA / AFP)
Les forces de sécurité israéliennes sur les lieux d'une explosion à un arrêt de bus à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : Menahem KAHANA / AFP)

Les hôpitaux ont fait savoir qu’il y avait au moins 23 victimes des attentats à la bombe survenus ce matin à Jérusalem, dont une personne qui a été tuée.

Le premier attentat a fait 18 victimes, dont un mort.

Un blessé est actuellement dans un état critique et cinq autres sont dans un état grave-modéré, selon les hôpitaux Shaare Zedek et Hadassah.

Onze personnes légèrement blessées dans le premier attentat sont prises en charge à l’hôpital Hadassah du Mont Scopus.

Dans la deuxième attaque, au carrefour de Ramot, cinq personnes ont été transportées à l’hôpital Hadassah après avoir été blessées par des éclats d’obus ou en état de choc.

Lapid informera Netanyahu sur les récents « événements sécuritaires »

Le leader de l'opposition Benjamin Netanyahu, à gauche, participant à une réunion d'information sur le conflit Israël-Gaza avec le Premier ministre Yair Lapid, le 7 août 2022. (Crédit : Haim Zach/GPO)
Le leader de l'opposition Benjamin Netanyahu, à gauche, participant à une réunion d'information sur le conflit Israël-Gaza avec le Premier ministre Yair Lapid, le 7 août 2022. (Crédit : Haim Zach/GPO)

Le Premier ministre Yair Lapid s’entretiendra avec le futur Premier ministre présumé Benjamin Netanyahu une fois que le Premier ministre aura procédé à une évaluation de la sécurité à midi, indique le bureau du Premier ministre dans un communiqué.

Ce briefing fait suite aux récents « événements sécuritaires », selon le communiqué.

Une personne a été tuée et 21 autres blessées dans deux attentats à la bombe aux entrées de Jérusalem ce matin.

En outre, le corps d’un Israélien qui a été tué dans un accident de voiture dans la ville de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie, mercredi matin, aurait été enlevé par des hommes armés palestiniens dans un hôpital de la ville.

Moshe Lion : « nous ne laisserons pas le terrorisme perturber notre mode de vie »

Le maire de Jérusalem, Moshe Lion, s'exprimant à Jérusalem, le 10 juillet 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le maire de Jérusalem, Moshe Lion, s'exprimant à Jérusalem, le 10 juillet 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le maire de Jérusalem, Moshe Lion, a réagi aux deux attentats à la bombe de ce matin en déclarant que la ville est « prête » et « nous ne laisserons pas cela perturber notre mode de vie ».

Tout en notant que l’on ne sait toujours pas qui est responsable de l’attaque, Lion a également déclaré à la radio de l’armée qu’il est nécessaire d’investir des « milliards » de shekels pour améliorer les conditions de vie des habitants de Jérusalem-Est, ainsi que pour combattre les voies qui mènent au terrorisme.

Une personne a été tuée et 18 autres blessées par des explosions à deux arrêts de bus aux entrées de Jérusalem.

Des explosifs contenant des clous utilisés dans les attentats de Jérusalem – police

Un membre des forces de sécurité israéliennes tient un chien renifleur sur les lieux d'une explosion à un arrêt de bus à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : AHMAD GHARABLI / AFP)
Un membre des forces de sécurité israéliennes tient un chien renifleur sur les lieux d'une explosion à un arrêt de bus à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : AHMAD GHARABLI / AFP)

La police soupçonne que les deux explosions qui ont eu lieu ce matin à Jérusalem ont été causées par des engins explosifs contrôlés à distance laissés dans des sacs.

Le mode opératoire des deux attentats est quasi-identique.

Les dispositifs ont été emballés avec des clous pour maximiser le nombre de victimes, a rapporté la chaîne publique Kan, citant des responsables de la police.

Une personne a été tuée et au moins 18 autres personnes ont été blessées dans deux explosions survenues peu après 7 heures du matin à deux arrêts de bus aux entrées de la ville, selon la police et les services d’urgence.

Des images de vidéosurveillance montrent la première explosion à Jérusalem

Les images d’une caméra de surveillance montrent la première explosion à un arrêt de bus à l’entrée de Jérusalem ce matin.

L’attentat à la bombe a fait un mort et 11 blessés.

Plusieurs autres personnes ont été blessées lors d’une deuxième explosion à un autre arrêt de bus une demi-heure plus tard.

Ben Gvir après les attentats de Jérusalem : « le terrorisme doit payer »

Itamar Ben Gvir, député d'Otzma Yehudit, sur les lieux d'une explosion à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : Otzma Yehudit).
Itamar Ben Gvir, député d'Otzma Yehudit, sur les lieux d'une explosion à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : Otzma Yehudit).

Le futur ministre présumé de la Sécurité intérieure, Itamar Ben Gvir, est arrivé sur les lieux des attaques terroristes de ce matin à Jérusalem et a déclaré qu’Israël doit « exiger un prix pour le terrorisme ».

« Le terrorisme doit payer un prix très, très, très élevé », a déclaré le leader du parti d’extrême droite d’Otzma Yehudit.

Ben Gvir a ajouté qu’Israël doit « revenir aux assassinats ciblés », imposer davantage de restrictions aux prisonniers condamnés pour des crimes de sécurité, mettre fin aux versements de l’Autorité palestinienne aux familles des terroristes et « décréter un bouclage et faire du porte-à-porte » après le double-attentat de ce matin qui a déjà fait un mort.

« La politique doit changer », a-t-il dit.

Alors que les négociations pour la formation d’un gouvernement – composé de partis de droite, d’extrême-droite et religieux – battent leur plein sous l’égide du Likud, Ben Gvir a affirmé que « nous devons former un gouvernement dès que possible ; le terrorisme n’attend pas ».

Ben Gvir a également annoncé qu’il se rendait à l’hôpital Share Zedek de Jérusalem pour « rendre visite aux blessés » de l’attentat.

Sans les revendiquer, le Hamas salue les attentats de Jérusalem

La scène d'une explosion à l'entrée de Jérusalem, le 23 novembre 2022 (Crédit : Olivier Fitoussil/Flash90)
La scène d'une explosion à l'entrée de Jérusalem, le 23 novembre 2022 (Crédit : Olivier Fitoussil/Flash90)

Un porte-parole du groupe terroriste palestinien du Hamas a salué les attentats à la bombe de Jérusalem .

Une personne a été tuée et au moins 18 autres ont été blessées lorsque deux explosions ont visé deux arrêts de bus aux entrées de Jérusalem.

« L’action a transmis le message à l’occupation en disant que notre peuple restera ferme sur sa terre et s’accrochera à la voie de la résistance », a déclaré Mohammad Hamada dans un communiqué.

« Les jours à venir seront intenses et plus difficiles pour l’ennemi. Le temps est venu pour la création de cellules qui sont réparties dans toute la Palestine et sont prêtes pour une confrontation », a-t-il ajouté.

Aucun groupe n’a revendiqué les attentats pour le moment.

L’envoyé de l’UE en Israël « horrifié par les attaques terroristes de Jérusalem »

Dimiter Tzantchev (Crédit : capture d'écran YouTube)
Dimiter Tzantchev (Crédit : capture d'écran YouTube)

L’ambassadeur de l’Union européenne en Israël s’est dit « horrifié » par les deux attentats à la bombe perpétrés ce matin à Jérusalem, qui ont fait un mort et plus d’une dizaine de blessés, dont certains dans un état critique.

« J’exprime mes plus sincères condoléances à la famille des victimes et souhaite un prompt rétablissement à tous les blessés. Le terrorisme n’est jamais justifié », a déclaré Dimiter Tzantchev.

Kobi Shabtai : « restez vigilants » ; la police recherche d’autres explosifs

Le chef de la police, Kobi Shabtai, sur les lieux d'une explosion à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : Police israélienne)
Le chef de la police, Kobi Shabtai, sur les lieux d'une explosion à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : Police israélienne)

Se rendant sur les lieux de l’une des attaques de Jérusalem, le chef de la police israélienne, Kobi Shabtai, a appelé les Israéliens à être attentif aux colis suspects.

Il a indiqué que les officiers scrutaient la ville à la recherche d’autres explosifs.

Shabtai a également affirmé qu’il pourrait y avoir eu deux attaquants.

« C’est un format d’attaque que nous n’avons pas vu depuis de nombreuses années », a-t-il dit.

Deux explosions à deux arrêts de bus près des entrées de Jérusalem le matin ont fait un mort et au moins 18 blessés, ont déclaré la police et les médecins.

La police a décrit les explosions comme une attaque terroriste à la bombe.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...