Des milliers de personnes rassemblées à Jérusalem pour prier à la veille de Yom Kippour
Rechercher

Des milliers de personnes rassemblées à Jérusalem pour prier à la veille de Yom Kippour

Les fidèles ont prié devant le mur Occidental pour les Selichot, la Vieille Ville sera bouclée jusqu’à mercredi au coucher du soleil

Des milliers de fidèles se sont dirigés vers le mur Occidental de Jérusalem dans la soirée de lundi à l’occasion des traditionnelles prières visant à implorer la clémence de Dieu ou Selichot, 24 heures avant Yom Kippour, le Jour du Grand Pardon.

La police de Jérusalem affichait un niveau d’alerte élevé à la veille de cette fête, qui commence mardi soir. La situation dans la ville est tendue depuis la mort de deux Israéliens lors d’un attentat terroriste survenu dimanche.

Mais les tensions sont latentes depuis le mois d’octobre dernier qui a marqué le début d’une vague d’attaques terroristes palestiniennes, parmi lesquelles des attaques au couteau, des agressions à l’arme à feu et à la voiture bélier. La majorité de ces violences se sont déroulée à Jérusalem et en Cisjordanie.

Des volontaires de la Garde Civile se sont ajoutés cette année à la police armée et aux services de sécurité. Armés, ils auront pour mission de protéger les fidèles dans les synagogues locales durant Yom Kippour, le jour le plus saint du calendrier juif, selon un rapport transmis par la radio militaire.

La Vieille Ville a été fermée à la circulation jusqu’à la fin de la fête, mercredi après le coucher du soleil.

L’armée israélienne a annoncé lundi qu’elle fermerait également les accès à la Cisjordanie et la Bande de Gaza pendant 48 heures, mardi à partir de minuit et une minute.

Les forces militaires ont annoncé que les seules exceptions à cette fermeture seraient de l’ordre des urgences médicales et des “cas humanitaires”, avec l’approbation du Coordinateur des activités Gouvernementales dans les Territoires (COGAT), dépendant du ministère de la Défense.

L’armée ferme systématiquement les accès à la Cisjordanie et à la Bande de Gaza durant les fêtes juives, et l’a également fait la semaine dernière à l’occasion de Rosh Hashana, le nouvel An juif.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...