Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

Des ministres demandent que les images du 7 octobre soient rendues publiques – média

Après qu'il a été décidé au début de la guerre qu'elles ne seraient pas rendues publiques, la demande répond à l'explosion des manifestations anti-Israël sur les campus américains

Un extrait d'une vidéo UGC publiée sur Telegram le 9 octobre 2023 montre un terroriste palestinien armé marchant autour du festival de musique Supernova, avec un corps derrière lui, près du kibboutz Reïm, dans le désert du Néguev, dans le sud d'Israël. (Crédit : ANONYMOUS/AFP)
Un extrait d'une vidéo UGC publiée sur Telegram le 9 octobre 2023 montre un terroriste palestinien armé marchant autour du festival de musique Supernova, avec un corps derrière lui, près du kibboutz Reïm, dans le désert du Néguev, dans le sud d'Israël. (Crédit : ANONYMOUS/AFP)

Plusieurs ministres du gouvernement font pression pour qu’Israël publie les images de l’assaut barbare du groupe terroriste palestinien du Hamas sur le sud d’Israël le 7 octobre, estimant que cela modifiera les opinions des opposants à l’État hébreu et calmera les protestations sur les campus universitaires américains, a rapporté mardi la Douzième chaîne.

Selon le reportage, la demande de publication des images, après qu’il a été décidé au début de la guerre qu’elles ne seraient pas rendues publiques, répond à l’explosion des manifestations anti-Israël sur les campus américains.

Parmi les partisans de la publication des images, le ministre des Affaires de la Diaspora, Amichaï Chikli, aurait déclaré lors d’une réunion du cabinet, un peu plus tôt dans la journée, qu’Israël devait publier les images « pour expliquer au monde ce pour quoi nous nous battons ».

Le ministre de l’Économie, Nir Barkat, serait également favorable à la publication des images, déclarant lors de la réunion du cabinet que « tout en montrant des enfants morts à Gaza à longueur de journée, nous cachons les images des horreurs du 7 octobre ».

« Pourquoi ne pas utiliser les armes dont nous disposons ? Il y a des milliers de vidéos horribles que le cabinet a décidé de cacher », aurait-il ajouté. « Au lieu de montrer au monde que le Hamas est un monstre, nous cachons les preuves qui nous justifient. »

À la suite de l’assaut sadique du 7 octobre, au cours duquel des milliers de terroristes ont massacré près de 1 200 personnes et pris 253 otages, pour la plupart des civils, Israël a organisé des projections d’une compilation de séquences brutes à l’intention des médias internationaux.

Ce montage éprouvant de 44 minutes a également été diffusé à l’intention de responsables israéliens et américains, ainsi qu’aux Nations unies.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.