Des organisations juives soutiennent un projet de loi visant le Myanmar
Rechercher

Des organisations juives soutiennent un projet de loi visant le Myanmar

Une lettre signée par les principaux courants appelant à une action pour protéger la minorité musulmane Rohingya a été envoyée au Sénat

Des réfugiés rohingyas en train de porter des enfants après avoir traversé la rivière Naf du Myanmar au Bangladesh à Whaikhyang, le 9 octobre 2017 (AFP / Fred Dufour)
Des réfugiés rohingyas en train de porter des enfants après avoir traversé la rivière Naf du Myanmar au Bangladesh à Whaikhyang, le 9 octobre 2017 (AFP / Fred Dufour)

WASHINGTON – Vingt-quatre organisations juives englobant tous les principaux courants religieux ont exhorté un groupe sénatorial à présenter un projet de loi qui pénaliserait le Myanmar – également connu sous le nom de Birmanie – pour son mauvais traitement de sa minorité musulmane Rohingya.

« L’adoption de cette législation par votre comité et le Sénat enverrait un message puissant à l’armée birmane et à la communauté internationale que les Etats-Unis ne resteront pas silencieux ou inactifs face aux atrocités de masse », a déclaré vendredi le sénateur républicain Bob Corker (Tennessee) et le sénateur démocrate Ben Cardin (Maryland), respectivement les chefs républicain et démocrate au comité des Affaires étrangères.

Parmi celles qui ont signé, se trouvaient des organisations réformées, conservatrices, orthodoxes et reconstructionistes, ainsi que de grands groupes de défense des droits civils, dont le Comité juif américain et l’Anti-Defamation League (ADL).

Le Conseil juif pour les affaires publiques, qui chapeaute par consensus les groupes de politique publique juifs, a également signé.

Le projet de loi, comme décrit dans la lettre, « imposerait des sanctions américaines ciblées afin d’aider à mettre fin aux atrocités commises par l’armée du Myanmar contre les Rohingyas, de fournir une assistance aux réfugiés Rohingyas et de mettre en place un mécanisme pour rendre compte des crimes commis contre les Rohingyas et les autres groupes ethniques minoritaires en Birmanie. »

Cardin, qui est Juif, a déclaré aux journalistes qu’il pensait que le projet de loi irait prochainement de l’avant.

« En tant que Juifs, pour qui les mots ‘plus jamais’ nous obligent à agir, et en tant que citoyens du monde, nous ne pouvons pas rester silencieux face à des actes de brutalité insensés », indique la lettre.

Le Myanmar a été accusé d’avoir causé un nettoyage ethnique visant les Rohingyas du pays. La crise des réfugiés Rohingyas – des centaines de milliers d’entre eux ont fui le pays depuis le mois d’août – pourrait être celle qui croît le plus rapidement au monde.

Le Myanmar, pays à majorité bouddhiste, affirme qu’il ne cible que des militants.

Des groupes israéliens de défense des droits humains ont intenté une action en justice pour empêcher Israël de vendre des armes au Myanmar.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...