Des volontaires sauvent des pierres tombales juives dans l’ouest de l’Ukraine
Rechercher

Des volontaires sauvent des pierres tombales juives dans l’ouest de l’Ukraine

Des travaux de voirie à Lviv ont permis de découvrir jusqu'à 100 pierres tombales du début du XXe siècle profanées pendant les périodes nazie et soviétique

Des volontaires sauvent une pierre tombale juive utilisée pour paver une rue dans la ville de Lviv, l'une des 100 pierres tombales découvertes lors de travaux de voirie dans le centre de la ville en juin 2018. (Marla Raucher Osborn, Rohatyn Jewish Heritage/via JTA)
Des volontaires sauvent une pierre tombale juive utilisée pour paver une rue dans la ville de Lviv, l'une des 100 pierres tombales découvertes lors de travaux de voirie dans le centre de la ville en juin 2018. (Marla Raucher Osborn, Rohatyn Jewish Heritage/via JTA)

JTA – Des volontaires ont sauvé des dizaines de pierres tombales juives utilisées pour paver une rue dans l’ouest de la ville ukrainienne de Lviv.

“Toute la rue est faite de matzevot”, a déclaré Sasha Nazar, directeur du centre de volontariat de Lviv de la fondation caritative juive Hesed Arieh All-Ukrainian Jewish Charitable Foundation, à Jewish Heritage Europe, en utilisant le mot hébreu pour désigner les pierres tombales.

Il a indiqué avoir été informé de la découverte la semaine dernière, quand les travailleurs de la ville ont commencé les travaux de voirie dans la rue Barvinok dans le centre de Lviv. Le Centre de Lviv a mobilisé des volontaires pour travailler sur le site cette semaine afin de sauver les pierres tombales.

M. Nazar a estimé qu’il pourrait y avoir jusqu’à 100 pierres tombales sous le tronçon de route, voire plus. Les photos les montrent couchées à plat et bien serrées, certaines face vers le bas et d’autres face vers le haut. Elles avaient été recouvertes par la chaussée. Beaucoup de pierres semblaient intactes. Selon les bénévoles, la plupart d’entre elles semblent dater de la première moitié du 20e siècle.

« C’est la plus grande découverte de matzevot à Lviv [utilisées comme pavage] dont je me souviens », a ajouté M. Nazar.

Il a précisé que les pierres seront transportées au cimetière juif de Yanovskoye, où plus d’une douzaine de pierres tombales récupérées dans la rue en 2010 et 2017 ont été emmenées.

Les cimetières juifs ont été démolis et utilisés comme carrières pour paver les routes et pour d’autres projets de construction, à la fois pendant la Seconde Guerre mondiale sous les nazis et pendant la période soviétique d’après-guerre, en Ukraine, en Lituanie, en Pologne et ailleurs.

« Cette portion de la rue Barvinok semble être complètement pavée de pierres tombales juives », a déclaré à JTA Marla Raucher Osborn, une Américaine qui vit à Lviv.

Mme Osborn et son mari Jay font partie des bénévoles qui participent à l’enlèvement des pierres. Ils dirigent ensemble le Rohatyn Jewish Heritage, un projet sur le patrimoine juif dans sa ville natale. Elle a fait remarquer que pendant la Seconde Guerre mondiale « il y avait des logements de la Gestapo dans cette rue et la main-d’œuvre juive a été réquisitionnée pour paver les routes avec des pierres tombales volées dans les cimetières juifs ».

Jeudi, des dizaines de volontaires ont bravé la pluie pour participer au quatrième jour des opérations de sauvetage.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...