Rechercher

Deux autres suspects arrêtés après la mort d’un enfant sur une aire de jeux

Trois personnes sont toujours en détention dans le cadre de cette affaire ; les nouveaux suspects sont originaires de villages bédouins du nord d'Israël

Ammar Muhammad Hujayrat. (Crédit : autorisation)
Ammar Muhammad Hujayrat. (Crédit : autorisation)

La police a arrêté mercredi deux autres suspects dans le meurtre d’Ammar Hujayrat, un enfant âgé de quatre ans, qui a été abattu sur une aire de jeux de la ville de Bir al-Maksur (nord) la semaine dernière.

Les suspects sont âgés de 24 et 25 ans et sont originaires des villes bédouines d’Ibtin et de Basmat Tabun. Le tribunal de Nazareth a imposé un embargo sur les noms des suspects. Les deux hommes doivent être présentés à un juge jeudi pour une audience de mise en détention provisoire.

Quatre autres suspects ont été arrêtés la semaine dernière dans le cadre de la fusillade mortelle. Trois d’entre eux sont toujours en détention et seront également convoqués jeudi pour une audience de mise en détention provisoire.

Hujayrat aurait été tué par des balles perdues lors d’une fusillade entre criminels. Il a été tué alors qu’il se trouvait sur l’aire de jeux avec sa tante.

Le terrain de jeu où se trouvait Ammar Muhammad Hujayrat, quatre ans, quand il a été tué par une balle perdue à Bir al-Maksur, dans le nord d’Israël, lors d’un échange de tirs entre criminels, le 6 janvier 2022. (Crédit : Flash90)

Selon la police, Hujayrat aurait été touché par une balle perdue provenant d’un chantier de construction situé à environ 300 mètres.

Les communautés arabes ont connu une recrudescence de la violence ces dernières années, principalement, mais pas exclusivement, à cause du crime organisé.

Les Arabes israéliens estiment que la police n’a pas suffisamment réprimé les puissantes organisations criminelles et qu’elle a largement ignoré les violences – querelles familiales, guerres de gang et violences faites aux femmes.

Le Premier ministre Naftali Bennett et le ministre de la Sécurité intérieure Omer Barlev ont promis de sévir contre la violence et les armes illégales.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...