Deux blessés graves dans une attaque à la voiture-bélier présumée près d’Elazar
Rechercher

Deux blessés graves dans une attaque à la voiture-bélier présumée près d’Elazar

L’automobiliste a été neutralisé par balles sur les lieux ; les blessés ont été pris en charge sur place, selon le Magen David Adom

  • Des soldats inspectent la voiture utilisée lors d'une attaque présumée à proximité de Elazar, en Cisjordanie, le 16 août 2019. (Gershon Elinson / Flash90).
    Des soldats inspectent la voiture utilisée lors d'une attaque présumée à proximité de Elazar, en Cisjordanie, le 16 août 2019. (Gershon Elinson / Flash90).
  • La scène d'un attentat à la voiture piégée à proximité de Elazar, le 16 août 2019. (Gershon Elinson / Flash90)
    La scène d'un attentat à la voiture piégée à proximité de Elazar, le 16 août 2019. (Gershon Elinson / Flash90)
  • Les forces de sécurité et les médecins israéliens sur les lieux d'un attentat à la voiture piégée à proximité de Elazar, le 16 août 2019. (Ahmad GHARABLI / AFP)
    Les forces de sécurité et les médecins israéliens sur les lieux d'un attentat à la voiture piégée à proximité de Elazar, le 16 août 2019. (Ahmad GHARABLI / AFP)
  • Les forces de sécurité et les médecins israéliens sur les lieux d'un attentat à la voiture piégée à proximité de Elazar, le 16 août 2019. (Ahmad GHARABLI / AFP)
    Les forces de sécurité et les médecins israéliens sur les lieux d'un attentat à la voiture piégée à proximité de Elazar, le 16 août 2019. (Ahmad GHARABLI / AFP)
  • L'implantation de Elazar en Cisjordanie, le 5 février 2019. (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)
    L'implantation de Elazar en Cisjordanie, le 5 février 2019. (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)

Deux piétons ont été renversés par une voiture et blessés près de l’implantation d’Elazar, dans le centre de la Cisjordanie, au sud de Jérusalem, ce vendredi. L’armée soupçonne une attaque à la voiture-bélier.

Un jeune homme de 17 ans a été grièvement blessé et une jeune femme de 19 ans plus modérément, a indiqué le Magen David Adom. Ils ont été identifiés comme Nahum et Noam Nevis, originaires de Elazar.

Ils ont été pris en charge sur place. Le jeune homme a ensuite été admis à l’Hadassah Ein Karem et la jeune femme à Shaaré Tsedek, deux hôpitaux de Jérusalem.

Le directeur de Hadassah, le professeur Yoram Weiss, a déclaré que Nahum a été conduit au bloc, se battant pour sa vie, avec une fracture du crâne.

Les médecins de Shaaré Tsedek ont déclaré que Noam était consciente, mais qu’elle souffrait de blessures.

La voiture a fait un tonneau après l’attaque. Lorsque l’attaquant présumé a tenté d’en sortir, il a été abattu par la police et a été tué, selon des rapports.

Shlomo Neeman, chef du Conseil régional du Gush Etzion, a déclaré que l’incident « ressemble à une attaque terroriste », même si la voiture était immatriculée en Israël.

« J’espère que nous ne sommes pas face à une nouvelle vague de terrorisme », a-t-il dit selon des propos relayés par la Douzième chaîne.

L’agresseur a finalement été identifié comme Ala’a Harimi, 26 ans, originaire de Bethléem. Il conduisait une voiture volée.

La Douzième chaîne a déclaré qu’il avait déjà été emprisonné par le passé pour des actes terroristes.

Elazar est une implantation voisine de celle de Migdal Oz, où Dvir Sorek, un jeune de 19 ans a été poignardé à mort la semaine dernière. L’intersection Etzion, située non loin, a également été le théâtre de plusieurs attentats ces dernières années.

Jeudi, deux jeunes assaillants ont poignardé un policier, qui a été légèrement blessé, dans la Vieille Ville de Jérusalem.

Les forces de l’ordre ont tiré sur les deux assaillants. L’un d’entre eux a été déclaré mort sur place, le second a été grièvement blessé et transféré à l’hôpital.

Vendredi, l’hôpital Shaaré Tsedek, où le policier est soigné, a déclaré que son état s’était amélioré.

Cette attaque survient dans un contexte de tensions après des heurts sur le mont du Temple la semaine dernière.

Dans une déclaration ce vendredi, le groupe terroriste du Hamas a évoqué les récents troubles à Jérusalem : « La montée de la colère de notre nation, les incidents actuels et les coups de couteau sont une réponse aux assauts répétés de la mosquée Al-Aqsa et aux crimes de l’occupation. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...