Fin de l’exercice annuel de défense antimissile de Tsahal et l’armée américaine
Rechercher

Fin de l’exercice annuel de défense antimissile de Tsahal et l’armée américaine

700 soldats américains et israéliens ont été mobilisés pendant une semaine pour prendre part à cet entraînement

Des troupes des armées américaine et israélienne déchargent un avion cargo de l'armée de l'air américaine sur une base militaire israélienne lors de l'exercice conjoint Juniper Falcon, en février 2019. (Crédit : armée américaine)
Des troupes des armées américaine et israélienne déchargent un avion cargo de l'armée de l'air américaine sur une base militaire israélienne lors de l'exercice conjoint Juniper Falcon, en février 2019. (Crédit : armée américaine)

Jeudi, 300 soldats américains ont achevé leur semaine d’entraînement militaire conjointe avec des soldats de l’armée israélienne.

L’armée de l’État hébreu a déclaré dans un communiqué que les troupes américaines et 400 soldats israéliens ont répété des scénarios dans lesquels des troupes américaines étaient déployées en Israël pour contribuer à des opérations antimissiles, dont « des tirs en trajectoire haute sur l’État d’Israël. »

L’exercice militaire, intitulé Juniper Falcon, relève de la coopération stratégique en cours entre les deux armées. Parmi les forces israéliennes impliquées : l’armée de l’air, les unités logistiques et médicales. Le dernier du genre remonte à 2017.

« Les objectifs de l’exercice conjoint étaient d’accroître la coordination entre nos armées, de mettre en pratique les ordres et procédures d’urgence et d’approfondir la camaraderie entre les forces, » a fait savoir le général de brigade Ran Kochav, commandant de la Division de défense aérienne de l’armée de l’air israélienne.

Les parachutistes israéliens et les soldats du 2e bataillon et du 6e régiment des Marines lors d’un exercice de l’entraînement militaire conjoint Juniper Cobra au centre de Tzéélim, dans le sud d’Israël, le 12 mars 2018 (Crédit : Jack Guez/AFP)

Le commandant américain de l’exercice, le lieutenant-général Jeffrey Harrigian de l’armée de l’air, a estimé qu’il s’agissait « d’une grande opportunité pour les forces américaines de coopérer à nouveau avec nos partenaires israéliens pour améliorer notre capacité de défense antimissile conjointe. »

« Ça toujours été un exercice éprouvant, mais les leçons tirées permettront aux deux armées de continuer à renforcer nos relations et notre capacité combinée de défense antimissile balistique, » a ajouté Harrigian.

Tous les deux ans, Israël et les États-Unis participent également à un exercice commun de défense aérienne appelé Juniper Cobra. Celui de l’année dernière avait simulé une grande attaque de missile balistique, avec en point d’orgue des tests de tirs à balles réelles de deux systèmes de défense aérienne dans les cieux du centre d’Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...