Gad Elmaleh se dit heureux mais pas étonné des accords entre le Maroc et Israël
Rechercher

Gad Elmaleh se dit heureux mais pas étonné des accords entre le Maroc et Israël

"Quand on a annoncé les accords entre Israël et le Maroc, bien entendu je m’en suis réjoui, j’étais très content, mais je n’étais pas étonné", a déclaré l'humoriste

Gad Elmaleh. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Gad Elmaleh. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Invité dans l’émission « Les Grandes gueules Moyen-Orient » de la chaîne i24, l’humoriste franco-maroco-canadien Gad Elmaleh, né à Casablanca, s’est dit « très content, mais pas étonné » de la normalisation des relations entre le Maroc et Israël.

« Pour tout vous dire, quand on a annoncé les accords entre Israël et le Maroc, bien entendu je m’en suis réjoui, j’étais très content, mais je n’étais pas étonné, je n’étais pas complètement halluciné de ce qui se passait », a-t-il expliqué.

« C’est ce que j’essaie souvent d’expliquer à des Séfarades en France, qui sont soit Algériens, soit Tunisiens. On n’a vraiment pas la même histoire. Nous sommes des communautés qui n’avons absolument pas le même rapport avec les rois qui se sont succédé – Mohammed V, Hassan II et aujourd’hui Mohammed VI – et on n’a pas la même histoire des peuples, de fraternité, d’échange. »

Aujourd’hui, il « y a des projets entre Israéliens et Marocains notamment dans la tech. Beaucoup de jeunes Marocains et Israéliens sont en train de se réunir pour créer des choses ensemble. Je m’inscris dans cette tradition de paix, de salam et de shalom », a-t-il conclu.

En décembre, l’humoriste avait participé à une cérémonie en ligne organisée par la communauté juive de Casablanca, qui célébrait la fête traditionnelle de Hanoukka et le « miracle » de la reprise des relations israélo-marocaines.

Gad Elmaleh fait actuellement la promotion de sa chanson « Bidonville », extraite de son album hommage à Claude Nougaro « Dansez pour moi ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...