Gal Gadot a failli tout abandonner avant de décrocher le rôle de Wonder Woman
Rechercher

Gal Gadot a failli tout abandonner avant de décrocher le rôle de Wonder Woman

La star israélienne a dit à Glamour qu’elle comptait rentrer à Tel Aviv et retourner à l’université avant d'obtenir ce rôle qui a tout changé

L'actrice israélienne Gal Gadot au Comic-Con International 2017 de San Diego, le 22 juillet 2017. (Crédit : Mike Coppola/Getty Images/AFP)
L'actrice israélienne Gal Gadot au Comic-Con International 2017 de San Diego, le 22 juillet 2017. (Crédit : Mike Coppola/Getty Images/AFP)

L’actrice israélienne Gal Gadot a révélé dans un entretien publié mercredi qu’avant d’obtenir le rôle de Wonder Woman, elle était sur le point d’abandonner sa carrière d’actrice et de rentrer à Tel Aviv pour étudier et passer du temps avec son mari et sa fille.

Gadot est en couverture du numéro de décembre de l’édition britannique du magazine Glamour. Elle a déclaré au journal qu’elle était vraiment sur le point de tout arrêter.

« Avant d’avoir le rôle de Wonder Woman, je pensais ne jamais revenir à Los Angeles, [je pensais que je devrais] rester en Israël, travailler comme actrice ça et là, retourner à l’université et faire quelque chose d’autre, a-t-elle dit. Parce qu’il y avait eu tellement de ‘non’. Tu vas à un casting et on te rappelle, et on te rappelle une autre fois et ensuite il y a des essais caméra, et les gens te disent que ta vie va changer si tu obtiens ce rôle. Et tu n’obtiens rien. »

Gadot a déclaré qu’elle en avait marre du style de vie d’Hollywood et qu’elle voulait rester avec son mari à Tel Aviv.

« Je suis arrivé à un moment où je ne voulais plus de tout cela, a-t-elle poursuivi. Mon mari a une activité professionnelle bien chargée à Tel Aviv, et nous avions une fille, alors les faire venir à LA pour trouver du travail a mis beaucoup de pression sur mes épaules. Je me disais ‘Pourquoi je fais cela ?’ A m’entendre dire non, encore et toujours, je me demandais, ‘Pour quoi suis-je douée ?’ Et c’est à ce moment là que j’ai décroché ‘Wonder Woman’. »

Elle a également dit au magazine à quel point elle se sentait heureuse de ne pas être devenue avocate, ce qui avait été sa première idée.

« Tu te convaincs de faire ces choses… ‘Je serai un avocat pour faire la paix et pour que les gens puissent trouver des accords.’ Alors que dans la vraie vie, les avocats sont constamment confrontés au conflit. Les conflits ne sont pas bons pour moi, a-t-elle dit. Je suis plutôt pour l’harmonie et le zen. Alors je suis contente que ça n’ait pas fonctionné. J’aurais été la pire des avocates. »

Gadot est devenue ce mois-ci la première Israélienne à présenter le Saturday Night Live, qu’elle a ouvert avec un monologue en partie en hébreu.

La décision de choisir Gadot pour présenter un épisode de ce show a été prise après le succès planétaire de « Wonder Woman » cet été, avec des recettes de plus de 800 millions de dollars dans le monde.

Avec le succès du film, Gadot a signé pour la suite du film. Elle joue aussi Wonder Woman dans « Justice League », qui sort en novembre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...