Israël en guerre - Jour 231

Rechercher

Gaza: Des lance-roquettes du Hamas trouvés près d’une aire de jeux et d’une piscine

Le bilan des soldats tués au cours de combats dans la partie nord de l'enclave s'élève à 29 ; la France appelle à une trêve humanitaire alors que les roquettes pleuvent sur Israël

Des lance-roquettes du Hamas découverts par des soldats israéliens dans une aire de jeux et un parc d'attractions, dans le nord de la bande de Gaza, le 5 novembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)
Des lance-roquettes du Hamas découverts par des soldats israéliens dans une aire de jeux et un parc d'attractions, dans le nord de la bande de Gaza, le 5 novembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée israélienne a annoncé dimanche la mort d’un soldat tué un jour plus tôt au cours de l’opération terrestre à Gaza, et a déclaré avoir localisé des lance-roquettes du Hamas à proximité d’une piscine et d’une aire de jeux dans la bande de Gaza.

Le sergent Yehonatan Maïmon, 20 ans, de l’unité de reconnaissance de la brigade Nahal, originaire d’Ofakim, a été tué au cours de combats dans la partie nord de l’enclave. Sa mort porte à 29 le nombre de soldats tués dans le cadre de l’incursion terrestre israélienne à Gaza, et à 346 le nombre de soldats tués depuis l’attaque sanglante du groupe terroriste palestinien du Hamas le 7 octobre.

En outre, un autre soldat de l’unité de reconnaissance de la brigade Nahal et un officier réserviste du Corps Blindé Mécanisé ont été grièvement blessés au cours des combats, a ajouté l’armée.

Pendant ce temps, Tsahal a partagé des images de ses troupes localisant des positions de lancement de roquettes dans des zones civiles, dans le cadre des efforts visant à découvrir et à détruire l’infrastructure du Hamas. Le groupe terroriste utilise ces sites pour tirer des roquettes sur les centres de population israéliens.

Les soldats de l’armée de terre israélienne ont découvert quatre lance-roquettes du Hamas à cinq mètres d’une piscine pour enfants et à environ 30 mètres de maisons résidentielles dans le nord de la bande de Gaza, a fait savoir l’armée israélienne, qui a publié des images de soldats en train de mettre au jour des bases de lancement de roquettes, dans le cadre de l’action visant à découvrir et détruire les infrastructures du Hamas.

« C’est une nouvelle preuve de l’utilisation constante par le groupe terroriste du Hamas de la population civile comme bouclier humain à des fins terroristes », a déclaré Tsahal dans un communiqué.

Le Hamas a continué à tirer des roquettes sur Israël dimanche, visant les communautés frontalières de Gaza qui ont été en grande partie évacuées.

Dans le même temps, l’armée a poursuivi ses frappes aériennes sur des cibles du Hamas, tandis que les forces ont intensifié l’incursion terrestre dans la bande de Gaza.

Tsahal a déclaré que depuis le début de l’incursion terrestre dans la bande de Gaza il y a une semaine, elle a frappé plus de 2 500 cibles par les forces terrestres, aériennes et navales, et que les forces terrestres ont également dirigé des avions pour frapper les infrastructures du Hamas, les sites de stockage d’armes, les postes d’observation et les centres de commandement.

Le ministère de la Santé, dirigé par le Hamas, a affirmé que plus de 30 personnes avaient été tuées lors d’une frappe israélienne sur le quartier d’al-Maghazi, dans le centre de la bande de Gaza, samedi en fin de journée. Les chiffres du Hamas ne peuvent être confirmés de manière indépendante et le groupe terroriste a été accusé de gonfler artificiellement le nombre de morts.

Un porte-parole de l’armée israélienne a déclaré que l’on cherchait à savoir si ses troupes avaient opéré dans la zone à ce moment-là.

Plus de 9 770 Palestiniens auraient été tués au cours de la guerre. Les bilans des morts publiés par le ministère de la Santé, dirigé par le Hamas, ne peuvent être vérifiés de manière indépendante et incluent à la fois des civils et des membres du Hamas tués à Gaza, y compris à la suite de tirs de roquettes ratés par le groupe terroriste lui-même.

L’armée israélienne a exhorté les habitants du nord de la bande de Gaza à se déplacer vers le sud, alors qu’elle intensifie ses activités dans la zone de la ville de Gaza. L’armée a déclaré qu’elle autoriserait les civils à se déplacer vers le sud par un couloir d’évacuation pendant quatre heures dimanche.

Des Palestiniens devant les décombres d’un bâtiment détruit après une frappe aérienne israélienne dans le centre de la bande de Gaza, le 5 novembre 2023. (Crédit : Atia Mohammed/Flash90)

On estime à 800 000 le nombre de Palestiniens qui ont fui la ville de Gaza et d’autres zones septentrionales vers le sud, à la suite d’appels répétés d’Israël à l’évacuation, mais des centaines de milliers de personnes restent dans le nord – beaucoup ayant quitté la ville pour ensuite y revenir. Israël mène également des frappes aériennes dans le sud.

Israël a accusé à plusieurs reprises le Hamas de tenter d’empêcher les Palestiniens d’évacuer le nord de la bande de Gaza, notamment en leur tirant dessus et en bombardant les itinéraires d’évacuation, en raison de son désir de maintenir les civils autour de ses centres d’activité en tant que boucliers humains.

Tsahal a déclaré samedi que le Hamas avait profité du fait que l’armée israélienne préparait l’ouverture d’un couloir d’évacuation pour lancer des mortiers et des missiles guidés antichars sur les troupes chargées d’ouvrir la route aux civils. Le Hamas a agi de la sorte « afin d’empêcher l’ouverture de la route pour les résidents de la bande de Gaza ». Aucun soldat n’a été blessé dans l’attaque, a déclaré Tsahal.

Samedi, le ministre de la Défense Yoav Gallant a déclaré qu’Israël « démontait le Hamas bataillon après bataillon » et qu’il éliminerait le chef du groupe terroriste à Gaza, Yahya Sinwar.

Le ministre de la Défense Yoav Gallant, au centre, parlant avec des officiers au siège de la 146e Division, à la frontière avec le Liban. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)

Gallant a souligné que les soldats israéliens attaquaient des cibles terroristes dans la ville de Gaza depuis le sud et le nord, et qu’ils avaient pénétré dans les zones urbaines.

Il a déclaré que « le Hamas n’a pas de limites », comme Israël a pu le constater le 7 octobre avec l’assaut horrible et les meurtres brutaux du groupe terroriste.

« Les dirigeants du Hamas sont responsables. Nous nous en prendrons à eux », a-t-il promis.

« Nous atteindrons [le chef du Hamas à Gaza] Yahya Sinwar et nous l’éliminerons. Si les habitants de Gaza y parviennent avant nous, cela écourtera la guerre. »

À la fin de la guerre, a-t-il ajouté, « il n’y aura plus de Hamas à Gaza. Il n’y aura plus de menace pour la sécurité d’Israël en provenance de Gaza ».

« Israël aura la liberté absolue de prendre toutes les mesures de sécurité qu’il juge nécessaire contre quiconque lève la tête à Gaza [pour le menacer]. »

Tsahal a poursuivi son incursion terrestre dans le nord de l’enclave samedi, l’infanterie et les chars se heurtant à de nombreuses tentatives de terroristes du Hamas de sortir des tunnels pour attaquer les troupes.

L’armée israélienne a tué plusieurs terroristes et localisé les tunnels, qui seront détruits par la suite, a déclaré Tsahal. Lors d’une rencontre, les forces terrestres israéliennes ont repoussé un groupe de 15 terroristes du Hamas, tuant plusieurs d’entre eux et bombardant leurs postes d’observation.

L’armée a également poursuivi ses frappes aériennes sur des cibles terroristes dans toute la bande de Gaza. Elle a déclaré avoir frappé quelque 120 cibles dans la bande de Gaza tout au long de la journée, y compris des complexes du Hamas et des positions de lancement d’armes antichars.

Israël a déclaré la guerre dans le but d’éradiquer le Hamas à la suite de l’attaque sanglante menée par le groupe terroriste le 7 octobre, au cours de laquelle des milliers de terroristes ont franchi la frontière et assassiné plus de 1 400 personnes, pour la plupart des civils tués chez eux et lors d’un festival de musique, et ont enlevé plus de 240 personnes de tous âges qui sont toujours retenues en captivité à Gaza. L’assaut du Hamas s’est déroulé sous un barrage de milliers de roquettes tirées sur Israël. Le Hamas et d’autres groupes terroristes ont continué à faire pleuvoir des roquettes sur Israël, contraignant plus de 200 000 Israéliens à être évacués.

Les dirigeants israéliens ont rejeté les cessez-le-feu humanitaires dans la bande de Gaza alors que l’armée israélienne poursuit son opération, et Jérusalem a averti que le Hamas abuserait de toute trêve dans les combats pour intensifier son effort de guerre.

Dimanche, la France s’est jointe aux États-Unis pour demander une « trêve humanitaire » dans les combats.

La ministre des Affaires étrangères de la France, Catherine Colonna, a appelé à une trêve humanitaire « immédiate » dans la guerre entre Israël et le Hamas, alors que le nombre de victimes augmente dans la bande de Gaza, dont la population vit de la raréfaction des ressources pillées par le Hamas.

« Une trêve humanitaire immédiate, durable et soutenue est absolument nécessaire et doit pouvoir mener à un cessez-le feu », a déclaré la cheffe de la diplomatie française, à l’issue d’une rencontre à Doha avec son homologue qatari. Elle a souligné que la France œuvrait à faire adopter un texte en ce sens au Conseil de sécurité de l’ONU, très divisé sur le sujet depuis le début de la guerre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.