Gaza : un Palestinien condamné à mort pour « espionnage » au profit d’Israël
Rechercher

Gaza : un Palestinien condamné à mort pour « espionnage » au profit d’Israël

Un autre suspect accusé d'"espionnage" a écopé lui de 10 ans de prison

Un membre palestinien des Brigades al-Qassam, la branche armée du Hamas, pendant une parade militaire anti-Israël marquant le 2° anniversaire de la mort des commandants militaires du Hamas Mohammed Abu Shamala et Raed al-Attar, à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza,le 21 août 2016. Crédit : AFP/Said Khatib)
Un membre palestinien des Brigades al-Qassam, la branche armée du Hamas, pendant une parade militaire anti-Israël marquant le 2° anniversaire de la mort des commandants militaires du Hamas Mohammed Abu Shamala et Raed al-Attar, à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza,le 21 août 2016. Crédit : AFP/Said Khatib)

Un Palestinien a été condamné à mort pour « espionnage » au profit d’Israël par un tribunal militaire de la bande de Gaza, territoire palestinien dirigé par le mouvement terroriste du Hamas, a-t-on appris lundi de source judiciaire.

« Le tribunal militaire de Gaza a décidé d’infliger la peine de mort par pendaison au prévenu, âgé de 54 ans, pour espionnage au profit de l’occupation israélienne », a dit cette source.

Selon la cour, qui a siégé à huis clos, l’espion présumé entretenait des liens avec les Israéliens depuis 1987 et leur a fourni une grande quantité d’informations.

Un autre suspect accusé d' »espionnage » a écopé lui de 10 ans de prison.

En mai, les autorités du Hamas avaient exécuté trois personnes, pour la première fois depuis 2014, suscitant l’indignation de l’ONU et des groupes de défense des droits de l’Homme.

Outre des peines de mort prononcées par des tribunaux, le Hamas a procédé dans la bande de Gaza à des exécutions sommaires pour « collaboration », décidées par des « tribunaux révolutionnaires » et parfois menées en place publique.

La plus spectaculaire avait eu lieu en pleine guerre avec Israël durant l’été 2014 lorsque des hommes portant des uniformes de la branche armée du Hamas avaient fusillé 18 hommes devant la principale mosquée de la ville de Gaza, à la sortie de la grande prière.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...